1. Coin du débutant
    1. Comprendre l'informatique
      1. Introduction
      2. Le matériel
      3. Le logiciel
      4. Les réseaux
      5. Une évolution fulgurante
      6. Histoire de l'informatique
    2. Comprendre ce que vous faites
      1. La numération binaire
      2. La découverte du Mac
      3. Retour au B BA
      4. Configurez votre bureau
      5. Les gestes de base du Mac
      6. Le Finder : redécouverte
      7. Le système de fichiers
      8. Formats et autorisations
      9. Internet
      10. Le mail (courriel)
    3. Débuter avec Lion
      1. Conserver Lion
      2. Installer Lion
      3. Les mystères de la restauration
  2. Choisir une configuration
    1. Bureau ou portable
    2. Supériorité d'Apple
      1. Gamme Apple
        1. l'iMac
        2. le Mac Mini
        3. la loi de Murphy en action
        4. les Mac Book
        5. les Mac Pro
      2. Logiciels Apple
        1. Mac OS X
        2. Le Bureau
        3. Les applications
        4. Les utilitaires
        5. Technologies originales
        6. Suite iLife
        7. Suite iWork
        8. et les jeux ?
        9. XCode
    3. OS X hors Apple
    4. Autre OS sur Apple
  3. Utiliser Internet
    1. Internet

Retour au B A BA...

Pour le débutant que vous êtes censé être, la page précédente peut être déjà difficile à lire et à comprendre, car elle est pleine de détails pas toujours évidents. Par exemple, quand je propose d'attraper une application dans le dossier Applications pour la déposer dans le Dock, le débutant n'est pas obligé de savoir qu'il lui faut d'abord ouvrir une fenêtre du Finder, et naviguer jusqu'au dossier Applications ! Il peut même ne pas savoir ce qu'est le Finder, le Dock, ou une application !

C'est toute la difficulté de la démarche entreprise ici : à partir de quel niveau d'acculturation faut-il commencer ? Trop de détails inutiles risquent d'ennuyer le lecteur, et trop peu de le faire fuir devant les difficultés.

Comme nous sommes ici dans une rubrique "débutants", je ne vais pas avoir trop de scrupules à commencer par le commencement. Si vous connaissez, passez sans vergogne ; c'est l'intérêt des pages web : on y glane ce que l'on veut. Je vais donc essayer de répéter simplement les choses de base que le vrai débutant n'est pas censé connaître : souvent il peut en avoir entendu parler, mais cela reste des notions vagues ; en donnez une définition précise ne pourra pas faire de mal.

Rappelez-vous qu'un ordinateur, c'est l'association nécessaire de matériels, et de logiciels. Lisez (et comprenez) les deux pages correspondantes. Rien ne vous oblige à en suivre les liens (qui renvoient souvent sur des notions compliquées), mais au moins, parcourez-en le texte, et faites-vous déjà une idée claire de ce qu'est le système d'exploitation ou une application.

La caractéristique (depuis le Macintosh) de tous les systèmes actuels (Linux et Windows compris) est que le système d'exploitation et les applications, qui sont les deux éléments essentiels auxquels est confronté un utilisateur normal, se cachent derrière l'interface utilisateur graphique. Sur le Mac, les éléments de communication sont l'écran (de l'ordinateur vers l'utilisateur) et la souris et le clavier (de l'utilisateur vers l'ordinateur).

Sur l'iPhone ou l'iPad, la souris et le clavier ont été remplacés par une interface tactile assurée par l'écran : c'est un aboutissement remarquable des techniques de communication entre la machine et l'utilisateur (tout passe par l'écran), et je conçois que Steve Jobs en soit fier ! Ce n'est cependant pas une raison pour délaisser Mac OS X comme le fait Apple en ce moment !

Comprenons d'abord comment cela fonctionne : l'ordinateur (le système d'exploitation) épie les moindres faits et gestes de l'utilisateur à l'intérieur d'une boucle d'événements : l'appui sur une touche du clavier ou sur le corps de la souris, le moindre déplacement de la souris, sont empilés dans une queue d'événements, et pris en compte l'un après l'autre par le système d'exploitation qui les interprète et leur donne une réponse appropriée (par exemple, le déplacement de la souris déplace le curseur sur l'écran, mais le déplacement de la souris quand on appuie dessus déclenche une sélection dans certaines circonstances).

Imaginez la complication d'une telle approche ! Depuis la sortie du Macintosh (1984), l'essentiel des progrès des processeurs a été absorbé par la prise en compte d'une interface utilisateur graphique de plus en plus élaborée. Le processeur doit répondre immédiatement (et correctement) au moindre geste de l'utilisateur, et donner l'illusion que sa réponse se fait en temps réel, alors qu'il est sollicité de toutes parts (souris, clavier) et qu'il traite la queue d'événements qui s'accumulent.

Heureusement, pendant que l'utilisateur appuie sur une touche (une fraction de seconde), le processeur a le temps de faire des centaines de milliers d'opérations, et comme il les fait très vite, il passe souvent son temps à attendre... Voilà, le décor est planté ; vous donnez vos ordres à l'aide du clavier et de la souris, et le processeur en tient compte immédiatement en modifiant quelque chose sur l'écran en réponse à votre demande.

Comme vous le voyez, un ordinateur, c'est très simple (vu de loin). Mais pour obtenir cette simplicité apparente, le système d'exploitation et les applications sont obligés à des complications que vous n'imaginez pas. Heureusement, vous n'aurez pas à vous en préoccuper. Il faut seulement savoir (et comprendre) ce que vous pouvez leur demander.