1. Mode Graphique
    1. 1- Principes fondamentaux
      1. Processus de conception
      2. Caractéristiques d'un grand logiciel
        1. Haute performance
        2. Facilité d'utilisation
        3. Aspect attractif
        4. Fiabilité
        5. Adaptabilité
        6. Interoperabilité
        7. Mobilité
      3. Principes de conception
        1. Principes (1)
        2. Principes (2)
        3. Principes (3)
      4. Pensez aux utilisateurs
        1. Compatibilité internationale
        2. Accessibilité aux handicapés
        3. Etendre l'interface
      5. Priorités
    2. 2- L'expérience du Mac
      1. L'environnement
        1. L'environnement (1)
        2. L'environnement (2)
      2. Les technologies
        1. Les technologies (1)
        2. Les technologies (2)
        3. Les technologies (3)
        4. Les technologies (4)
      3. Installation et mises à jour
        1. Packaging, installation
        2. Les assistants
    3. 3- L'interface Aqua
      1. Entrées utilisateur
        1. La souris
        2. le clavier
          1. Fonction des touches
          2. Raccourcis-clavier
          3. Navigation au clavier
        3. Sélection
        4. Edition de texte
      2. Glisser-déposer
        1. Glisser-Déposer (1)
        2. Glisser-Déposer (2)
      3. Le texte
        1. Les fontes
        2. Le style
      4. Les icônes
        1. Genres et familles d'icônes
        2. Création des icônes
        3. Icônes des barres d'outils
        4. Images propres au système
      5. Les pointeurs
      6. Les menus
        1. Comportement des menus
        2. Conception des menus
        3. La barre de menus
          1. Les menus (1)
          2. Les menus (2)
          3. Les menus (3)
        4. Menus contextuels et du Dock
      7. Les fenêtres
        1. Type et apparence
        2. Eléments
          1. Barre de titre
          2. Barre d'outils
          3. Barre de recherche
          4. Barre latérale
          5. Barre inférieure
          6. Les Tiroirs
        3. Comportement des fenêtres
          1. Comportement (1)
          2. Comportement (2)
          3. Superposition
          4. Défilement
        4. Les panneaux
          1. Les panneaux
          2. Panneaux transparents
          3. Autres panneaux
      8. Les dialogues
        1. Types de dialogues
        2. Aspect et comportement
      9. Fenêtres de dialogues
        1. Recherche, Préférences, Ouverture
        2. Enregistrement
        3. Choix, Impression
      10. Les contrôles
        1. Contrôles du cadre
          1. Contrôles en capsule
          2. Contrôles hérités
        2. Les boutons
          1. Boutons poussoirs
          2. Boutons en icônes
          3. Boutons de recherche
          4. Boutons de gradient, et d'aide
          5. Boutons à champfrein
          6. Boutons ronds
        3. Contrôles de sélection
          1. Boutons radio
          2. Cases à cocher
          3. Contrôles segmentés
          4. Boutons et menus pop-Up
          5. Menus Action
          6. Boîtes de combinaison
          7. Contrôles de chemin
          8. Puits, sélection de date
          9. Menus pop-down
          10. Glissières
          11. Contrôles pas-à-pas et placards
        4. Indicateurs
          1. Indicateurs de progression
          2. De niveau, de capacité
          3. D'estimation, de pertinence
        5. Contrôles de texte
          1. Champs d'entrée
          2. Champs à jeton
          3. Champs de recherche
          4. Listes de défilement
        6. Contrôles de visualisation
          1. Triangles d'affichage
          2. Boutons d'affichage
          3. Vues en liste
          4. Vues en colonnes
          5. Vues éclatées
          6. Vues à onglets
        7. Contrôles de groupage
          1. Séparateurs
          2. Boîtes de groupage
        8. Règles de disposition
          1. Dans le corps de la fenêtre
            1. Fenêtre de préférences
            2. Fenêtre à onglets
            3. Alerte, Dialogue
          2. Contrôles réduits et mini
            1. Contrôles réduits
            2. Mini contrôles
          3. Groupement des contrôles
          4. Positionnement dans la barre inférieure
      11. Glossaire
        1. Entrées en anglais
          1. 1- A à C
          2. 2- D à H
          3. 3- I à R
          4. 4- S à Z
        2. Entrées en français
          1. 1- A à C
          2. 2- C à G
          3. 3- I à P
          4. 4- P à Z
        3. `
    4. 4- Les leçons de Lion
      1. L'environnement de Mac OS X
      2. Principes fondamentaux
      3. L'expérience utilisateur
        1. Règles de conduite (1)
        2. Règles de conduite (2)
        3. Règles de conduite (3)
        4. Règles de conduite (4)
        5. Règles de conduite (5)
        6. Règles de conduite (6)
      4. Les technologies d'Apple
        1. Les technologies (1)
      5. -->
  2. Mode Commande

L'environnement de Mac OS X.

Ce chapitre préliminaire était abordé plus tardivement dans la précédente version des AHIG, et il prend en compte beaucoup des modifications apportées par Lion ; vous pouvez aussi consulter (mais en anglais) ce qui est nouveau dans Lion.

1- La gestion automatique des applications

Lion affiche des popovers quand ils sont nécessaires ; il s'agit de contenus complémentaires associés au contenu existant pour donner une tâche complémentaire. La classe NSPopover est propre à 10.7.

figure

Fig. 1 : un popover dans iCal pour créer une rencontre

Comme les applications se gèrent automatiquement, le signalement d'une application active devient superflu : dans Launchpad, il ne figure pas ; dans le Dock il peut être maintenu à l'aide des <Préférences Système<Dock<Afficher les indicateurs lumineux des applications ouvertes.

Les fonctions AutoSave et Versions permettent une sauvegarde automatique des fichiers, et la récupération de versions précédemment sauvegardées. A la création, le document doit être enregistré avec son nom et sa position dans l'arborescence ; ensuite, il est automatiquement pris en compte ; une conséquence gênante est qu'il est impossible d'"Enregistrer sous..." pour lui donner un autre nom. Il faut passer par une copie de fichier.

La fonction "Reprise" (Resume) laisse les applications dans l'état précis où on les quitte, lors d'une fermeture de session ou d'une extinction du Mac. En reprenant le travail, on la retrouve comme elle était. Cela peut parfois être un inconvénient : on ne souhaite pas toujours retrouver l'environnement de travail précédent.

2- Les fenêtres plein écran facilitent la concentration des utilisateurs.

Les fenêtres plein écran fournissent une pleine immersion de l'utilisateur dans son application, sans possibilité de distraction vers d'autres sujets. Si elles peuvent être intéressantes dans certaines circonstances, elles vont à l'encontre des facultés multi-tâches de l'ordinateur, et ne sont donc pas à généraliser.

Les applications qui utilisent les APIs de Mac OS X 10.7 peuvent afficher leur fenêtre en plein écran dans un nouvel espace (Space). La chose est disponible à l'aide d'un bouton spécial ou avec le menu <Fenêtre<Réduire/Agrandir. Le menu disparaît dans le mode plein écran, mais peut être récupéré à rapprochant le curseur du haut de l'écran. Le Dock est accessible de la même façon. L'aspect de la fenêtre plein écran se conserve et peut être récupéré après qu'on soit repassé à une fenêtre normale.

3- Des écrans multiples et de résolutions différentes

Mac OS permet à une application d'afficher des fenêtres sur plusieurs écrans, et une rotation de l'affichage. L'écran principal est celui où s'affiche le menu de l'application. Les applications doivent être indépendantes de la résolution de l'écran, et capables d'appliquer un facteur d'échelle avant le tracé sur celui-ci.

4- L'unicité de la barre de menus

Un nouveau paragraphe a été ajouté aux AHIG concernant les menus. Il reprend brièvement les caractéristiques de la barre des menus (y compris les extra). Le chapitre sur les menus a lui-même été profondément remanié, avec de nouvelles figures. Il est beaucoup plus détaillé que la version précédente dont j'ai rendu compte dans ces pages.

La barre de menus peut disparaître dans certaines circonstances : lors d'un affichage en mode plein écran, ou dans les fenêtres de Time Machine et de Reprise où la tâche n'a pas besoin de menu. En mode plein écran, elle reste accessible en approchant le curseur du bord supérieur de l'écran.

5- Les actions de l'utilisateur intègrent les gestes

En plus de la gestuelle, Apple évoque la voix comme moyen de communiquer avec la machine. Mais l'essentiel est consacré aux gestes spécifiques disponibles avec la souris ou le Trackpad. Elle invite les développeurs à rendre leur application apte à utiliser la totalité des moyens d'interface (souris, trackpad, clavier, voix). L'avantage du Trackpad est qu'il prend en compte des comportements plus complexes que la souris (le zoom, la rotation, la navigation parmi les vues ou les pages d'une fenêtre active, l'affichage de Mission Control, le passage à des bureaux ou à des fenêtres plein écran différents), mais au prix d'un apprentissage, et d'une redéfinition des préférences d'utilisation.

L'utilisation du clavier n'est pas négligée pour autant ; le développeur est invité à respecter les raccourcis-clavier standards et à permettre l'accès au clavier complet, dans laquelle la touche Tab provoque (selon le réglage choisi dans les <Préférences Système<Clavier) le passage sur "les champs et les listes seulement" ou "sur tous les contrôles". Un nouveau tableau apparaît sur les combinaisons de touches réservées pour la localisation (internationalisation) du système.

6- L'utilisateur peut définir ses préférences

Elles sont normalement disponibles dans le menu <Nom_de_l'application<Préférences. Elles permettent de modifier au gré de l'utilisateur les choix par défaut que le développeur est invité à faire, et complètent, pour chaque application, les Préférences système définies par Apple.

7- Il dispose d'une aide qui ne gêne pas l'utilisation de l'application

Pour aider l'utilisateur, Apple propose deux systèmes d'aide :

• La balise d'aide (help tag) qui s'affiche sur un élément de l'interface qui est survolé assez longtemps par le curseur. Un nouveau passage sur l'assistance à l'utilisateur figure dans un nouveau chapitre consacré à l'usage des technologies.

• La fenêtre d'aide propre à une application, consacrée à la tâche en cours. Elle se superpose (au même niveau que des dialogues ou des alertes) à la fenêtre de l'application, pour fournir les informations nécessaires, et est accessible par le menu Aide de l'application, ou par le raccourci Cmd-?.

8- Le système est multi-utilisateurs

Non seulement il accepte des comptes multiples, mais il permet à plusieurs utilisateurs de travailler concurremment sur le même ordinateur, et de partager les mêmes ressources. Le passage rapide d'un utilisateur à un autre affiche la liste des utilisateurs dans les menu-extras ; quand un nouvel utilisateur se présente, le bureau courant est occulté, et le nouvel utilisateur peut se loguer, et récupérer son environnement de travail précédent.

Pour ce faire, un paragraphe spécifique "Comment s'adapter aux modifications de l'environnement utilisateur" apparaît dans un nouveau chapitre des AHIG consacré aux " règles de l'expérience utilisateur", qui étaient partiellement abordées auparavant dans "Pensez à vos utilisateurs"

9- L'internationalisation et l'accessibilité se sont étendus

L'accessibilité est la possibilité d'utiliser l'ordinateur pour des personnes handicapées. L'internationalisation est l'adaptation d'une application à la langue et aux usages locaux, quel que soit le pays de l'utilisateur. Dans ce domaine, Mac OS X propose :
• une technologie de lecture sur l'écran : Voice Over
• le support du braille
• des raccourci-clavier, une gestuelle pour le Trackpad, et un clavier sur l'écran
• des items parlants.

Les meilleures applications utilisent un langage et des images familiers aux utilisateurs. Dans Interface Builder, Autolayout gère l'affichage du texte quel que soit la langue.

10- L'interface utilisateur a un jeu de fontes normalisé

Les polices du système sont disponibles pour les applications, par l'intermédiaire de Interface Builder et de la classe NSFont. En dehors des fontes système, c'est la fonte de vue (Lucida Grande Regular 12) qui est utilisée pour le texte des liste et des tables dans les applications. Interface Builder prend en compte automatiquement la fonte par défaut, en fonction de la taille et du type de contrôle.

11- Les applications sont livrées sous forme de paquetages (bundles).

La livraison des applications se fait de préférence à l'aide de paquetages. C'est même indispensable pour une distribution sur l'AppStore. Un paquetage contient toutes les ressources de l'application, et facilite la gestion des ressources globales et localisées. Cela évite aussi de stocker des données dans la fourche des ressources, qui n'est plus adaptée à l'Appstore.


Mes commentaires :

Ce chapitre aborde des sujets propres à Lion, et reprend aussi des considérations exposées à des endroits divers dans la précédente version des AHIG (Apple Human Interface Guidelines). Rien de bien nouveau par rapport à ce qu'on connaissant déjà, et un fourre-tout plutôt mal organisé : les messages popover sont intégrés dans la gestion automatique des applications, les menus, le système d'aide et multi-utilisateurs, le jeu de fontes et les paquetages ne sont pas propres à Lion ; autrement dit, tout est mélangé dans une rédaction lâche et maladroite à laquelle Apple ne nous avait pas habitués. D'autres chapitres des AHIG ont aussi été profondément modifiés. Nous les verrons ultérieurement.