1. Mode Graphique
    1. 1- Principes fondamentaux
      1. Processus de conception
      2. Caractéristiques d'un grand logiciel
        1. Haute performance
        2. Facilité d'utilisation
        3. Aspect attractif
        4. Fiabilité
        5. Adaptabilité
        6. Interoperabilité
        7. Mobilité
      3. Principes de conception
        1. Principes (1)
        2. Principes (2)
        3. Principes (3)
      4. Pensez aux utilisateurs
        1. Compatibilité internationale
        2. Accessibilité aux handicapés
        3. Etendre l'interface
      5. Priorités
    2. 2- L'expérience du Mac
      1. L'environnement
        1. L'environnement (1)
        2. L'environnement (2)
      2. Les technologies
        1. Les technologies (1)
        2. Les technologies (2)
        3. Les technologies (3)
        4. Les technologies (4)
      3. Installation et mises à jour
        1. Packaging, installation
        2. Les assistants
    3. 3- L'interface Aqua
      1. Entrées utilisateur
        1. La souris
        2. le clavier
          1. Fonction des touches
          2. Raccourcis-clavier
          3. Navigation au clavier
        3. Sélection
        4. Edition de texte
      2. Glisser-déposer
        1. Glisser-Déposer (1)
        2. Glisser-Déposer (2)
      3. Le texte
        1. Les fontes
        2. Le style
      4. Les icônes
        1. Genres et familles d'icônes
        2. Création des icônes
        3. Icônes des barres d'outils
        4. Images propres au système
      5. Les pointeurs
      6. Les menus
        1. Comportement des menus
        2. Conception des menus
        3. La barre de menus
          1. Les menus (1)
          2. Les menus (2)
          3. Les menus (3)
        4. Menus contextuels et du Dock
      7. Les fenêtres
        1. Type et apparence
        2. Eléments
          1. Barre de titre
          2. Barre d'outils
          3. Barre de recherche
          4. Barre latérale
          5. Barre inférieure
          6. Les Tiroirs
        3. Comportement des fenêtres
          1. Comportement (1)
          2. Comportement (2)
          3. Superposition
          4. Défilement
        4. Les panneaux
          1. Les panneaux
          2. Panneaux transparents
          3. Autres panneaux
      8. Les dialogues
        1. Types de dialogues
        2. Aspect et comportement
      9. Fenêtres de dialogues
        1. Recherche, Préférences, Ouverture
        2. Enregistrement
        3. Choix, Impression
      10. Les contrôles
        1. Contrôles du cadre
          1. Contrôles en capsule
          2. Contrôles hérités
        2. Les boutons
          1. Boutons poussoirs
          2. Boutons en icônes
          3. Boutons de recherche
          4. Boutons de gradient, et d'aide
          5. Boutons à champfrein
          6. Boutons ronds
        3. Contrôles de sélection
          1. Boutons radio
          2. Cases à cocher
          3. Contrôles segmentés
          4. Boutons et menus pop-Up
          5. Menus Action
          6. Boîtes de combinaison
          7. Contrôles de chemin
          8. Puits, sélection de date
          9. Menus pop-down
          10. Glissières
          11. Contrôles pas-à-pas et placards
        4. Indicateurs
          1. Indicateurs de progression
          2. De niveau, de capacité
          3. D'estimation, de pertinence
        5. Contrôles de texte
          1. Champs d'entrée
          2. Champs à jeton
          3. Champs de recherche
          4. Listes de défilement
        6. Contrôles de visualisation
          1. Triangles d'affichage
          2. Boutons d'affichage
          3. Vues en liste
          4. Vues en colonnes
          5. Vues éclatées
          6. Vues à onglets
        7. Contrôles de groupage
          1. Séparateurs
          2. Boîtes de groupage
        8. Règles de disposition
          1. Dans le corps de la fenêtre
            1. Fenêtre de préférences
            2. Fenêtre à onglets
            3. Alerte, Dialogue
          2. Contrôles réduits et mini
            1. Contrôles réduits
            2. Mini contrôles
          3. Groupement des contrôles
          4. Positionnement dans la barre inférieure
      11. Glossaire
        1. Entrées en anglais
          1. 1- A à C
          2. 2- D à H
          3. 3- I à R
          4. 4- S à Z
        2. Entrées en français
          1. 1- A à C
          2. 2- C à G
          3. 3- I à P
          4. 4- P à Z
        3. `
    4. 4- Les leçons de Lion
      1. L'environnement de Mac OS X
      2. Principes fondamentaux
      3. L'expérience utilisateur
        1. Règles de conduite (1)
        2. Règles de conduite (2)
        3. Règles de conduite (3)
        4. Règles de conduite (4)
        5. Règles de conduite (5)
        6. Règles de conduite (6)
      4. Les technologies d'Apple
        1. Les technologies (1)
      5. -->
  2. Mode Commande

Le défilement des fenêtres




Ce que dit Apple :

Les gens utilisent des barres de défilement (scroll bars, ou en français, ascenseurs) pour visualiser des morceaux d'un document ou d'une liste qui est trop grand pour tenir entièrement dans la fenêtre courante. Une fenêtre peut avoir une barre de défilement horizontal, une barre de défilement vertical, les deux, ou aucune. Une fenêtre qui a au moins une barre de défilement a aussi un contrôle de redimensionnement dans son coin en bas à droite (figure 1).

figure

Fig. 1 : Les éléments d'une barre de défilement.

La taille de l'ascenseur est proportionnelle à la partie visible du document ; plus l'ascenseur est petit, moins l'utilisateur peut voir de son contenu. L'ascenseur représente une position relative dans tout le document, de la portion qui peut être visualisée dans la fenêtre.

Si tout le contenu du document est visible dans la fenêtre, les barres de défilement ne contiennent pas d'ascenseurs. Les barres de défilement d'une fenêtre inactive sont dans une apparence inactive, comme sur la figure 3 de la page précédente.

Pour la plupart des fenêtres de documents qui contiennent une vue unique (texte ou tableaux par exemple), ne mettez aucun espace entre la bordure de la fenêtre et les barres de défilement).

L'utilisateur peut utiliser les barres de défilement pour les choses suivantes :

• Déplacer l'ascenseur. Cette méthode est généralement la manière la plus rapide de se déplacer dans le document. Le contenu de la fenêtre change "en temps réel" pendant le déplacement de l'ascenseur.

• Cliquer sur une flèche de défilement, qui affiche la partie du document immédiatement cachée dans la direction de la flèche. L'ascenseur se déplace en conséquence. Chaque clic sur la flèche déplace le contenu d'une unité, et c'est à votre application de définir cette unité. Par exemple, un traitement de texte va se déplacer d'une ligne par clic, et un tableur d'une linge ou d'une colonne. Définissez les mêmes unités dans tout le document pour permettre un défilement régulier.

• Cliquer ou presser dans la piste de défilement. Cela déplace le document (par défaut) d'une "fenêtre complète", ou jusqu'au foyer du pointeur, selon le choix fait dans <Préférences Système<Apparence (figure 2). Une "fenêtre complète" correspond à la hauteur ou à la largeur de la fenêtre, moins une unité de superposition pour préserver le contexte de l'utilisateur. Cette unité de superposition doit être la même que celle de la flèche de défilement (par exemple une ligne de texte, une rangée d'icônes, ou un morceau d'image). Les touches Page en haut et Page en bas déplacent aussi la portion visible du document d'une "fenêtre complète".

Une pression sur la piste de défilement affiche des fenêtres complètes successives jusqu'à ce que la position de l'ascenseur atteigne celle du pointeur (ou jusqu'à ce que l'utilisateur relâche le bouton).

figure

Fig. 2 : Régler le comportement des barres et des flèches de défilement dans Apparence.

Il vaut mieux ne pas ajouter de contrôles à la barre de défilement d'une fenêtre. Si vous y mettrez plus d'un contrôle, il sera difficile aux utilisateurs de les distinguer, et de cliquer le bon. Des additions possibles incluent une barre de séparation, et une barre d'état, qui affiche par exemple, la page courante. Pour s'assurer que les contrôles d'une fenêtre sont faciles à utiliser et à comprendre, il vaut mieux en mettre la majorité dans des commandes de menus. Si vous voulez vraiment ajouter des fonctionnalités supplémentaires, envisagez la création d'un panneau. Seules, les caractéristiques essentielles qui améliorent de façon significative la productivité des utilisateurs doivent être incluses dans l'interface primaire.

Les panneaux, qui coexistent avec les autres fenêtres, et permettent d'utiliser le moins d'espace possible sur l'écran peuvent utiliser des barres de défilement miniature. Si une fenêtre a des barres de défilement réduites ou miniature, tous les autres contrôles de son contenu doivent aussi être réduits.

N'utilisez pas de barre de défilement quand vous avez besoin d'une glissière. Utilisez des glissières pour changer des réglages ; utilisez les barres de défilement uniquement pour représenter la position relative d'une portion visible d'un document ou d'une liste.

Le défilement automatique.

La plupart du temps, l'utilisateur contrôle de défilement. Mais votre application doit assurer un défilement automatique dans les cas suivants :

• Quand l'application exécute une opération qui aboutit à faire une nouvelle sélection, ou à déplacer le point d'insertion (par exemple, quand l'utilisateur cherche une occurrence de texte, et que l'application la trouve), faites défiler le document pour montrer la nouvelle sélection.

• Quand l'utilisateur entre une information au clavier à une position qui n'est pas visible dans la fenêtre (par exemple, le point d'insertion est sur une page, et l'utilisateur s'est déplacé sur une autre page), vous devez faire un défilement automatique du document pour incorporer et montrer la nouvelle information.

Votre application doit déterminer la valeur de défilement :

• Quand l'utilisateur déplace le pointeur au delà de la bordure de la fenêtre, en maintenant appuyé le bouton de la souris pour étendre la sélection, il faut faire défiler le document dans la direction où le pointeur se déplace.

• Quand l'utilisateur sélectionne quelque chose, défile vers une autre position, puis essaie de faire une opération sur la sélection, il faut défiler pour afficher la sélection avant que l'application n'exécute l'opération.

A chaque fois que votre application fait défiler un document automatiquement, ne déplacez le document qu'autant que c'est nécessaire. Autrement dit, si une partie de la sélection s'affiche après que l'utilisateur ait accompli l'opération, ne faites pas de défilement. Si votre application peut afficher la sélection en défilant dans une seule direction, ne défilez pas dans les deux sens. Lors du défilement automatique vers une sélection, essayez de montrer la sélection dans son contexte. Si la sélection est trop grosse pour être montrée entièrement, une bonne idée est de montrer un peu du contexte, plutôt que de remplir la fenêtre avec la sélection.


Mes commentaires :

Le défilement ne pose pas de problème pour les utilisateurs qui ne sont pas rigoureusement débutants ; on s'y habitue vite, et cela devient une opération intuitive. Les débutants se souviendront des <Préférence Système<Apparence, pour régler les paramètres du défilement.

Mais notez que Mac OS X peut dans certains cas assister l'utilisateur par un défilement automatique. Dans ce cas, il appartient au programmeur de gérer les valeurs de défilement qui seront appliquées.