1. Mode Graphique
    1. 1- Principes fondamentaux
      1. Processus de conception
      2. Caractéristiques d'un grand logiciel
        1. Haute performance
        2. Facilité d'utilisation
        3. Aspect attractif
        4. Fiabilité
        5. Adaptabilité
        6. Interoperabilité
        7. Mobilité
      3. Principes de conception
        1. Principes (1)
        2. Principes (2)
        3. Principes (3)
      4. Pensez aux utilisateurs
        1. Compatibilité internationale
        2. Accessibilité aux handicapés
        3. Etendre l'interface
      5. Priorités
    2. 2- L'expérience du Mac
      1. L'environnement
        1. L'environnement (1)
        2. L'environnement (2)
      2. Les technologies
        1. Les technologies (1)
        2. Les technologies (2)
        3. Les technologies (3)
        4. Les technologies (4)
      3. Installation et mises à jour
        1. Packaging, installation
        2. Les assistants
    3. 3- L'interface Aqua
      1. Entrées utilisateur
        1. La souris
        2. le clavier
          1. Fonction des touches
          2. Raccourcis-clavier
          3. Navigation au clavier
        3. Sélection
        4. Edition de texte
      2. Glisser-déposer
        1. Glisser-Déposer (1)
        2. Glisser-Déposer (2)
      3. Le texte
        1. Les fontes
        2. Le style
      4. Les icônes
        1. Genres et familles d'icônes
        2. Création des icônes
        3. Icônes des barres d'outils
        4. Images propres au système
      5. Les pointeurs
      6. Les menus
        1. Comportement des menus
        2. Conception des menus
        3. La barre de menus
          1. Les menus (1)
          2. Les menus (2)
          3. Les menus (3)
        4. Menus contextuels et du Dock
      7. Les fenêtres
        1. Type et apparence
        2. Eléments
          1. Barre de titre
          2. Barre d'outils
          3. Barre de recherche
          4. Barre latérale
          5. Barre inférieure
          6. Les Tiroirs
        3. Comportement des fenêtres
          1. Comportement (1)
          2. Comportement (2)
          3. Superposition
          4. Défilement
        4. Les panneaux
          1. Les panneaux
          2. Panneaux transparents
          3. Autres panneaux
      8. Les dialogues
        1. Types de dialogues
        2. Aspect et comportement
      9. Fenêtres de dialogues
        1. Recherche, Préférences, Ouverture
        2. Enregistrement
        3. Choix, Impression
      10. Les contrôles
        1. Contrôles du cadre
          1. Contrôles en capsule
          2. Contrôles hérités
        2. Les boutons
          1. Boutons poussoirs
          2. Boutons en icônes
          3. Boutons de recherche
          4. Boutons de gradient, et d'aide
          5. Boutons à champfrein
          6. Boutons ronds
        3. Contrôles de sélection
          1. Boutons radio
          2. Cases à cocher
          3. Contrôles segmentés
          4. Boutons et menus pop-Up
          5. Menus Action
          6. Boîtes de combinaison
          7. Contrôles de chemin
          8. Puits, sélection de date
          9. Menus pop-down
          10. Glissières
          11. Contrôles pas-à-pas et placards
        4. Indicateurs
          1. Indicateurs de progression
          2. De niveau, de capacité
          3. D'estimation, de pertinence
        5. Contrôles de texte
          1. Champs d'entrée
          2. Champs à jeton
          3. Champs de recherche
          4. Listes de défilement
        6. Contrôles de visualisation
          1. Triangles d'affichage
          2. Boutons d'affichage
          3. Vues en liste
          4. Vues en colonnes
          5. Vues éclatées
          6. Vues à onglets
        7. Contrôles de groupage
          1. Séparateurs
          2. Boîtes de groupage
        8. Règles de disposition
          1. Dans le corps de la fenêtre
            1. Fenêtre de préférences
            2. Fenêtre à onglets
            3. Alerte, Dialogue
          2. Contrôles réduits et mini
            1. Contrôles réduits
            2. Mini contrôles
          3. Groupement des contrôles
          4. Positionnement dans la barre inférieure
      11. Glossaire
        1. Entrées en anglais
          1. 1- A à C
          2. 2- D à H
          3. 3- I à R
          4. 4- S à Z
        2. Entrées en français
          1. 1- A à C
          2. 2- C à G
          3. 3- I à P
          4. 4- P à Z
        3. `
    4. 4- Les leçons de Lion
      1. L'environnement de Mac OS X
      2. Principes fondamentaux
      3. L'expérience utilisateur
        1. Règles de conduite (1)
        2. Règles de conduite (2)
        3. Règles de conduite (3)
        4. Règles de conduite (4)
        5. Règles de conduite (5)
        6. Règles de conduite (6)
      4. Les technologies d'Apple
        1. Les technologies (1)
      5. -->
  2. Mode Commande

Les barres d'outils




Ce que dit Apple :

Une barre d'outils fournit un accès immédiat aux caractéristiques les plus fréquemment utilisées d'une application. Tout item de la barre d'outils doit être disponible comme commande de menu. Il existe aussi, dans sa propre fenêtre, une barre d'outil s'appliquant à toute l'application, appelée panneau d'outils (ou palette d'outils).


1- L'apparence et le comportement de la barre d'outils.

Sous Mac OS X 10.5 et plus, toutes les fenêtres qui contiennent une barre d'outils affichent une barre unifiée avec la barre de titre. Cela concerne les fenêtres qui ont été conçues pour de précédentes versions de Mac OS X, mais qui tournent sous Mac OS X 10.5. Voir la figure 1 pour la différence entre Tiger et Léopard

figure

Fig. 1 : Unification de la barre de titre et de la barre d'outils sous Léopard,

Les barres d'outils peuvent contenir certains types de contrôles, et des icônes standards ou personnalisées. Mac OS X 10.5 fournit un petit ensemble de contrôles utilisables dans les barres d'outils ; les contrôles standard d'Aqua n'en sont pas. Mac OS X 10.5 fournit aussi une gamme d'images standard que vous pouvez utiliser dans des contrôles de la barre d'outils, comme le menu Action ou le symbole de Coup d'œil (Quick Look). Voyez les contrôles du cadre pour plus d'information. Voir aussi les images système disponibles et la conception des icônes des barres d'outils.

figure

Fig. 2 : Beaucoup d'icônes standards sont disponibles pour les contrôles du cadre des fenêtres.

Quand l'utilisateur clique sur l'item d'une barre d'outils, une action immédiate intervient, comme l'ouverture d'une nouvelle fenêtre, le passage à une autre vue, l'affichage d'un menu, ou l'insertion (ou la suppression) d'un objet. Dans les fenêtres de Préférences, les items de la barre d'outils fonctionnent souvent comme des bascules : quand l'utilisateur clique sur un item de la barre d'outils dans une fenêtre de préférences, tout le contenu de la fenêtre change. Ce type d'item de barre d'outil, doit conserver son état appuyé pour indiquer quel item est sélectionné. Sur la figure 3, notez le renforcement du fond qui indique quel item de la barre d'outils est actif.

figure

Fig. 3 : La vitre RSS des préférences de Mail

Une application, ou la fenêtre d'un document qui contient une barre d'outils doit fournir un contrôle dans la barre de titre pour montrer ou cacher la barre d'outils, comme sur la figure 4. Vous pouvez aussi mettre des commandes pour montrer ou cacher la barre d'outils dans le menu Présentation.

figure

Fig. 4 : Le contrôle de la barre d'outils

Les items d'une barre d'outils peuvent supporter un click à travers, ce qui signifie que l'utilisateur peut activer l'item quand la fenêtre qui le contient est inactive. Vous pouvez implanter un clic à travers pour n'importe quel sous-ensemble d'items de la barre d'outils.


2- Conception de la barre d'outils.

Cette section contient des recommandations pour définir une barre d'outils dans la fenêtre d'une application ou d'un document. Bien que les fenêtres de préférences puissent aussi contenir une barre d'outils, certaines recommandations diffèrent. Par exemple, les items d'une barre d'outils des Préférences ne doivent pas être disponibles comme commandes de menu, et les barres d'outils de Préférences ne peuvent pas être personnalisées. Voyez les fenêtres de Préférences pour plus d'informations.

Pour vous aider à décider quels items mettre dans une barre d'outils, prenez en compte le modèle mental de l'utilisateur pour la tâche que votre application accomplit. Pensez qu'une barre d'outils a un espace limité, qu'il est important d'y mettre les items que les utilisateurs utilisent le plus souvent, et d'en éliminer les items très peu utilisés. Dans le modèle mental de votre application, identifiez donc les caractéristiques, les commandes et les objets les plus utiles.

Puis essayez d'identifier les groupements ou les rangements logiques pour les commandes et les objets que vous avez choisis. Mettez à gauche les items qui doivent avoir la plus grande visibilité. Par exemple, les outils les plus souvent utilisés doivent être à gauche de ceux qui le sont moins souvent. Une autre façon de procéder est d'arranger la position des items en fonction de leur importance, de leur signification, ou de leur place dans la hiérarchie des objets. Dans ce cas, les items les plus importants, ou ceux les plus proches de la racine de la hiérarchie doivent être à gauche pour avoir la plus haute visibilité.

Souvent, vous pouvez définir des sous-ensembles logiques de caractéristiques ou d'objets, comme un ensemble de commandes associées à la manipulation d'un document, et un autre concernant les objets dans une page de document. Quand c'est le cas, organisez les items dans chaque sous-ensemble en fonction de leurs fréquence d'utilisation, et utilisez le même critère pour positionner les sous-ensembles dans la barre d'outils.

figure

Fig. 5 : Options d'arrangement des items dans la barre d'outils.

Par exemple, dans la barre d'outils de Keynote, les items sont regroupés par fonctionnalité. Puis, Keynote positionne les groupes en commençant par les groupes de diapos et les diapos puis en passant aux items qui permettent l'inspection, et la sélection des attributs des objets. En particulier, création des diapos et gestion des items sur la gauche, contenu des diapos et items de gestion des objets au milieu, ajustement des objets et sélection sur la droite (voir la figure 6).

figure

Fig. 6 : Arrangement des items par fonctionnalité dans Keynote.

Note : si vous suivez ces recommandations et organisez vos items de la barre d'outils dans un ordre logique, vous rendez la localisation de votre application beaucoup plus facile. Par exemple, il devient clair que les items les plus importants doivent être situés à droite si vous localisez pour une région dans laquelle on écrit de la droite vers la gauche.

En concevant l'aspect de votre barre d'outils, vous avez deux options :

• Si les caractéristiques que vous avez choisies se prêtent à une représentation par icônes, vous pouvez créer une image identifiable pour chacune. Selon l'aspect d'ensemble de votre application, décidez de placer ces images dans des contrôles en capsule ou de les utiliser comme boutons indépendants. Par exemple, Pages et Mail utilisent tous deux des images pour représenter les commandes importantes, mais de façon différente, comme le montre la figure 7.

figure

Fig. 7 : deux styles d'items pour les barres d'outils

• Il se peut que vous puissiez utiliser les images proposées par le système pour représenter clairement toutes, ou la plupart des commandes que vous voulez afficher dans la barre d'outils. Dans ce cas, vous pouvez les disposer dans des contrôles rectangulaires ou en capsule. Par exemple, le Finder utilise plusieurs contrôles comme sur la figure 2.

Important : Si vous choisissez d'utiliser les images du système dans vos contrôles de barre d'outil, gardez-en la signification standard. Par exemple, n'utilisez l'engrenage Action que pour l'accès au menu Action. Ne l'utilisez pas pour autre chose (construire, ou évolué).

L'ensemble d'items de barre d'outils que vous choisissez par défaut doit s'inscrire dans la taille par défaut de la fenêtre, et leur ordre doit respecter le modèle mental de l'utilisateur. Mais les utilisateurs doivent être capables de choisir les items qui apparaîtront dans la barre d'outil, et dans quel ordre. De plus, par défaut, une barre d'outils doit afficher les items avec leur étiquette. Les utilisateurs doivent pouvoir choisir l'affichage de l'item seul ou de l'item et du texte. Ces options peuvent être proposées dans une commande "Personnaliser la barre d'outils" du menu Présentation.

Assurez vous que tout item de la barre de titre a une commande correspondante. Mais vous n'avez pas à créer un item de barre d'outil pour toute commande du menu, parce que toutes les commandes ne sont pas aussi importantes, ou utilisées assez fréquemment pour mériter l'inclusion dans la barre d'outils.

Evitez de mettre un menu contextuel spécifique à l'application dans votre barre d'outils. Le seul menu contextuel qui s'y prête est le menu contextuel de personnalisation de la barre d'outils. Si vous avez besoin d'un ensemble de commandes qui agissent sur un objet sélectionné par l'utilisateur, utilisez un contrôle de menu Action.


Mes commentaires :

Une fois encore, on est amené à constater qu'Apple, qui sait donner de fort bons conseil, n'est pas toujours disposé à les respecter, même dans le cas d'applications tout à fait classiques ; prenons deux exemples :

Text Edit : Pas de contrôle de la barre d'outils dans Text Edit ! Cette barre d'outils est irrémédiablement figée, et il n'existe dans le menu de l'application aucune possibilité de la personnaliser. Il est vrai qu'elle contient à peu près tout ce que peut faire cette application relativement basique, mais on est en contradiction flagrante avec les recommandations d'Apple.

Il y a une autre contradiction criante : même sous Snow Léopard, la barre d'outils de Text Edit reste obstinément séparée de la barre de titre de l'application ; il n'y a pas de barre unifiée ; pour déplacer la fenêtre d'un document, on ne peut la saisir que par la barre de titre.

Si on ajoute l'inconvénient majeur d'une fenêtre qui n'est pas capable de retenir sa position on se rend compte que cette application aurait besoin d'un sérieux lifting !

Aperçu : J'ai déjà souligné que l'un des outils les plus utiles de l'application est la possibilité d'"Ajuster la taille" d'une image en bénéficiant d'un ré-échantillonnage. Une fonctionnalité essentielle, que j'utilise beaucoup pour les images de MacPuissanceDix. Et bien, quoiqu'il s'agisse là d'une commande fondamentale, elle reste profondément cachée dans les menus d'Aperçu, contrairement aux belles paroles d'Apple...