1. Mode Graphique
    1. 1- Principes fondamentaux
      1. Processus de conception
      2. Caractéristiques d'un grand logiciel
        1. Haute performance
        2. Facilité d'utilisation
        3. Aspect attractif
        4. Fiabilité
        5. Adaptabilité
        6. Interoperabilité
        7. Mobilité
      3. Principes de conception
        1. Principes (1)
        2. Principes (2)
        3. Principes (3)
      4. Pensez aux utilisateurs
        1. Compatibilité internationale
        2. Accessibilité aux handicapés
        3. Etendre l'interface
      5. Priorités
    2. 2- L'expérience du Mac
      1. L'environnement
        1. L'environnement (1)
        2. L'environnement (2)
      2. Les technologies
        1. Les technologies (1)
        2. Les technologies (2)
        3. Les technologies (3)
        4. Les technologies (4)
      3. Installation et mises à jour
        1. Packaging, installation
        2. Les assistants
    3. 3- L'interface Aqua
      1. Entrées utilisateur
        1. La souris
        2. le clavier
          1. Fonction des touches
          2. Raccourcis-clavier
          3. Navigation au clavier
        3. Sélection
        4. Edition de texte
      2. Glisser-déposer
        1. Glisser-Déposer (1)
        2. Glisser-Déposer (2)
      3. Le texte
        1. Les fontes
        2. Le style
      4. Les icônes
        1. Genres et familles d'icônes
        2. Création des icônes
        3. Icônes des barres d'outils
        4. Images propres au système
      5. Les pointeurs
      6. Les menus
        1. Comportement des menus
        2. Conception des menus
        3. La barre de menus
          1. Les menus (1)
          2. Les menus (2)
          3. Les menus (3)
        4. Menus contextuels et du Dock
      7. Les fenêtres
        1. Type et apparence
        2. Eléments
          1. Barre de titre
          2. Barre d'outils
          3. Barre de recherche
          4. Barre latérale
          5. Barre inférieure
          6. Les Tiroirs
        3. Comportement des fenêtres
          1. Comportement (1)
          2. Comportement (2)
          3. Superposition
          4. Défilement
        4. Les panneaux
          1. Les panneaux
          2. Panneaux transparents
          3. Autres panneaux
      8. Les dialogues
        1. Types de dialogues
        2. Aspect et comportement
      9. Fenêtres de dialogues
        1. Recherche, Préférences, Ouverture
        2. Enregistrement
        3. Choix, Impression
      10. Les contrôles
        1. Contrôles du cadre
          1. Contrôles en capsule
          2. Contrôles hérités
        2. Les boutons
          1. Boutons poussoirs
          2. Boutons en icônes
          3. Boutons de recherche
          4. Boutons de gradient, et d'aide
          5. Boutons à champfrein
          6. Boutons ronds
        3. Contrôles de sélection
          1. Boutons radio
          2. Cases à cocher
          3. Contrôles segmentés
          4. Boutons et menus pop-Up
          5. Menus Action
          6. Boîtes de combinaison
          7. Contrôles de chemin
          8. Puits, sélection de date
          9. Menus pop-down
          10. Glissières
          11. Contrôles pas-à-pas et placards
        4. Indicateurs
          1. Indicateurs de progression
          2. De niveau, de capacité
          3. D'estimation, de pertinence
        5. Contrôles de texte
          1. Champs d'entrée
          2. Champs à jeton
          3. Champs de recherche
          4. Listes de défilement
        6. Contrôles de visualisation
          1. Triangles d'affichage
          2. Boutons d'affichage
          3. Vues en liste
          4. Vues en colonnes
          5. Vues éclatées
          6. Vues à onglets
        7. Contrôles de groupage
          1. Séparateurs
          2. Boîtes de groupage
        8. Règles de disposition
          1. Dans le corps de la fenêtre
            1. Fenêtre de préférences
            2. Fenêtre à onglets
            3. Alerte, Dialogue
          2. Contrôles réduits et mini
            1. Contrôles réduits
            2. Mini contrôles
          3. Groupement des contrôles
          4. Positionnement dans la barre inférieure
      11. Glossaire
        1. Entrées en anglais
          1. 1- A à C
          2. 2- D à H
          3. 3- I à R
          4. 4- S à Z
        2. Entrées en français
          1. 1- A à C
          2. 2- C à G
          3. 3- I à P
          4. 4- P à Z
        3. `
    4. 4- Les leçons de Lion
      1. L'environnement de Mac OS X
      2. Principes fondamentaux
      3. L'expérience utilisateur
        1. Règles de conduite (1)
        2. Règles de conduite (2)
        3. Règles de conduite (3)
        4. Règles de conduite (4)
        5. Règles de conduite (5)
        6. Règles de conduite (6)
      4. Les technologies d'Apple
        1. Les technologies (1)
      5. -->
  2. Mode Commande

La sélection




Ce que dit Apple :

Avant d'effectuer une opération sur un objet, l'utilisateur doit le sélectionner pour le distinguer des autres objets. Il y a toujours une rétroaction visuelle immédiate pour montrer que quelque chose a été sélectionné. La sélection d'un objet ne modifie jamais l'objet lui-même, et une sélection peut toujours être annulée en cliquant en dehors d'elle.

Il est utile de distinguer trois types d'objets qui se comportent chacun différemment quand ils sont sélectionnés :

Le texte : une application considère tout le texte qui apparaît dans un contexte donné comme un bloc de texte (une chaîne unidimensionnelle de caractères). Un bloc de texte peut aller d'un champ unique (comme dans un dialogue) à un document complet (comme dans un traitement de texte). Quelque soit l'endroit où il apparaît, le texte est édité de la même façon.

Les tableaux de champs : un tableau unidimensionnel est une liste, et un tableau bi-dimensionnel est une table. Chaque champ contient une information, comme du texte ou un graphique.

Les graphiques : pour les besoins de cette discussion, un graphique, ou une image, est un objet discret qui peut être sélectionné séparément.

La suite aborde les méthodes générales de sélection, puis les méthodes spécifiques qui s'appliquent au texte, aux tableaux, et aux graphiques.


1- Les méthodes de sélection.

a- Sélection par un clic

C'est la méthode la plus simple pour sélectionner un objet : cliquer dessus. Cela s'applique par exemple aux icônes dans le Finder.

b- Sélection par glissement

Pour sélectionner une collection d'objets :
• Positionner le pointeur à l'un des coins de la collection d'objets (le point d'ancrage), et presser la souris.
• Sans relâcher le bouton de la souris, déplacer le pointeur dans n'importe quelle direction ; une rétroaction visuelle indique les objets qui se trouvent sélectionnés. Pour le texte et les tableaux, la zone sélectionnée est illuminée en continu ; pour les graphiques, un rectangle en tiretés s'étend ou se contracte pour montrer la zone sélectionnée. Si c'est nécessaire, la vue peut défiler pour permettre d'étendre la sélection au delà de la fenêtre.
• Quand la sélection désirée est faite, relâcher le bouton de la souris. L'endroit où le bouton est relâché s'appelle la fin active de la sélection.

c- Modification d'une sélection

L'utilisateur peut étendre une sélection en maintenant la touche Maj, et en cliquant ; cela s'appelle un Clic-Majuscule.

Dans du texte, un Clic-majuscule dans une zone déjà sélectionnée réduit celle-ci.

Dans un tableau, un Clic-Majuscule peut étendre la sélection, ou il peut déplacer la sélection vers la nouvelle cellule sélectionnée.

Il y a deux méthodes pour étendre une sélection continue à l'aide d'un Clic-Majuscule :
• Dans le modèle additif, du texte nouveau est rajouté à la sélection courante
• Dans le modèle pointé, l'utilisateur peut étendre la sélection de chaque côté du point d'insertion. Le tableau suivant illustre les deux modèles :

Le Clic-Majuscule dans le modèle additif et dans le modèle pointé
Etape Modèle additif Modèle pointé
1- l'utilisateur met un point d'insertion en cliquant avant le mot "attention" Ne faites pas attention à l'homme derrière le rideau Ne faites pas attention à l'homme derrière le rideau
2- L'utilisateur étend la sélection vers la droite, avec un Clic-Maj après le mot "derrière" Ne faites pas attention à l'homme derrière le rideau Ne faites pas attention à l'homme derrière le rideau
3- L'utilisateur étend la sélection à gauche avec un Clic-Maj avant le mot "faites" Ne faites pas attention à l'homme derrière le rideau Ne faites pas attention à l'homme derrière le rideau
4- L'utilisateur étend la sélection avec un Clic-Maj à la fin de la phrase Ne faitespas attention à l'homme derrière le rideau Ne faites pas attention à l'homme derrière le rideau

Pour déterminer le modèle à utiliser dans votre application, pensez que le modèle additif est plus flexible, et qu'il permet aux utilisateurs d'étendre une sélection dans les deux directions.

Un Clic-Maj entraîne une sélection continue : la sélection est étendue pour inclure tout ce qui se trouve entre le point d'ancrage et la fin active. Un Cmd-Clic entraîne une sélection discontinue, dans laquelle un utilisateur peut rajouter des objets non adjacents à des objets déjà sélectionnés ; les objets situés entre la sélection et le nouvel objet ne sont pas inclus dans la sélection.

titre

Un sélection discontinue dans Text Edit (cet exemple n'est pas dans le texte d'Apple)

Dans les tableaux et les textes, Maj-Clic étend une sélection continue, mais l'utilisateur peut créer des sélections discontinues à l'aide d'un Cmd-Clic. Chaque Cmd-Clic rajoute un nouvel objet à la sélection existante. Si un des objets visé par Cmd-Clic est déjà sélectionné, il est retiré de la sélection au lieu d'être ajouté.

titre

Sélection multiple dans un tableau
A gauche, sélection des cellules B2 à C3, au centre, un Cmd-Clic rajoute D5, à droite, un Cmd-Clic sur C3 retire C3

Toutes les applications ne supportent pas la sélection discontinue, et celles qui le font peuvent introduire des restrictions. Par exemple, un traitement de texte peut permettre à l'utilisateur de choisir une police de caractères après avoir fait une sélection discontinue, mais ne pas permettre de remplacer des caractères, parce qu'il n'est pas clair de savoir quelle partie de la sélection doit être remplacée.


2- Sélections dans du texte.

Un bloc de texte est une chaîne de caractères. Une sélection est une sous-chaîne de celle-ci, qui peut avoir une longueur de zéro à la totalité du bloc.

Le Point d'insertion (une sélection de longueur zéro) montre où du texte sera inséré si l'utilisateur commence à taper, ou l'endroit où sera copié le contenu du presse-papier. L'utilisateur définit la position du point d'insertion en cliquant quelque part dans le texte. S'il clique n'importe où après le dernier caractère, le point d'insertion est mis immédiatement après le dernier caractère. S'il clique n'importe où à gauche du premier caractère, le point d'insertion est mis immédiatement avant le premier caractère.

Le texte sélectionné est éclairé à l'aide d'une couleur choisie dans <Préférences Système<Apparence<Couleur de contraste. Quand la fenêtre devient inactive, le texte doit rester éclairé, mais dans une couleur secondaire, qui est un poucentage de la couleur originale. Carbon et Cocoa permettent de revenir à la couleur d'éclairage courante, aussi bien qu'à d'autres couleurs importantes de l'interface utilisateur ; votre application doit utiliser ces couleurs dans tout contrôle personnalisé que vous créez plutôt que d'imposer des couleurs spécifiques.

a- Sélection avec la souris

L'utilisateur peut sélectionner une suite de texte par glissement. Une suite consiste en caractères, mots, lignes ou paragraphes, selon l'application. Dans un champ de texte, un clic doit assurer les actions suivantes :
• Un clic simple place un point d'insertion dans le texte, à l'endroit où est le pointeur
• Un double clic sur un mot sélectionne le mot. La sélection doit se comporter "élégamment" ; si l'utilisateur efface la sélection, par exemple, l'espace qui est après le mot doit aussi être effacé.
• Un double clic sur un espace sélectionne cet espace
• Un triple clic sélectionne une unité logique, comme elle est définie dans l'application. Dans un traitement de texte, un triple clic sur un mot sélectionne le paragraphe.

Notez qu'un paragraphe inclut normalement un caractère de terminaison, comme un Retour (Return). Un triple clic sur un mot dans un paragraphe éclaire tout le paragraphe, y compris tout espace sur la dernière ligne qui se trouve entre le caractère de terminaison et la bordure du champ ou de la fenêtre. Cela fournit à l'utilisateur une indication visuelle que le caractère de terminaison est compris.

b- Qu'est-ce qui constitue un mot

La définition d'un mot qui suit s'applique aux Etats-Unis, au Canada, et dans quelques autres pays. Dans beaucoup de pays, la définition diffère pour respecter les formats locaux pour les nombres, les dates, et les monnaies. Un double clic sur un caractère qui n'est pas dans la liste ci-dessous ne provoque que la sélection d'un seul caractère.

Un mot est défini par toute chaîne continue qui contient l'un des caractères suivants :
• Une lettre
• Un chiffre
• Un espace continu (Opt-barre d'espace ou Cmd-barre d'espace).
• Un symbole de monnaie ($, €, ¢, £, ¥)
• Un signe %
• Une virgule entre des chiffres
• Un point après un chiffre
• Une apostrophe entre des lettres ou des chiffres
• Un tiret, mais pas pas Opt-tiret ou Maj-Opt-tiret

Quelques exemples de mots :
• $123,456.78
• shouldn't
• 3 1/2 (avec un espace continu)
• 0.5%

Quelques exemple de chaînes qui font plus d'un mot :
• 7/10/6
• Fromage bleu (acec un espace normal)
• "Wow!" (les guillemets et le pont d'exclamation ne font pas partie d'un mot).

Dans certains contextes -les langages de programmation par exemple- il peut être approprié de permettre aux utilisateurs de sélectionner les parenthèses (ou crochets, ou accolades) d'une paire, aussi bien que ceux qui sont à l'intérieur en cliquant sur l'un d'eux ; l'utilisateur peut sélectionner toute l'expression [x+y–(4*3)^(n–1)] en double cliquant sur [ ou ].

c- Sélection du texte à l'aide des flèches

Voir le tableau ci-dessus


3- Sélections dans des tableurs.

Pour sélectionner un seul champ (une cellule), cliquer dessus. On peut aussi le sélectionner en allant dessus avec Tab ou Retour.

Pour sélectionner une partie du contenu d'un champ, il faut d'abord sélectionner le champ, puis cliquer à nouveau pour sélectionner une partie.

L'utilisateur doit être capable de sélectionner rapidement une ligne ou une colonne d'un tableur, par exemple en cliquant sur l'entête. Les tableaux peuvent aussi accepter un Cmd-Clic pour sélectionner des champs discontinus.

L'appui sur Tab se déplace d'un champ à un autre dans un ordre déterminé par votre application, et Maj-Tab navigue dans la direction opposée. Typiquement, la séquence est de gauche à droite et de bas en haut. Tab sur le dernier champ repasse au premier.

Si le concept de ligne n'est pas approprié dans un contexte donné, la touche Retour doit avoir le même effet que Tab.


4- Sélections dans des graphiques.

Il y a plusieurs conventions pour sélectionner des objets graphiques. Ce qui suit montre deux manières de fournir une rétroaction de sélection. D'autres situations peuvent nécessiter d'autres solutions.

Un document graphique est une collection d'objets graphiques individuels. Pour sélectionner un objet, l'utilisateur clique dessus une fois. L'objet est alors entouré de poignées avec lesquelles l'utilisateur peut déplacer ou re-dimensionner le graphique.

Dans un document graphique, les utilisateurs peuvent sélectionner avec la souris seule, ou avec une combinaison de la souris et du clavier. L'utilisateur peut tracer un rectangle tireté et sélectionne alors chaque objet qui est inclus dedans, même partiellement. Il peut aussi sélectionner un premier objet, faire un Maj-Clic pour une sélection continue, ou un Cmd-Clic Pour une sélection discontinue. Si l'ordre n'est pas défini, les deux actions entraînent une sélection discontinue.

Dans un document graphique en bit-map, où les images sont une série de pixels plutôt que des objets, l'utilisateur peut sélectionner une plage de pixels à l'aide de l'outil de sélection.


Mes commentaires :

La sélection discontinue à l'aide de Cmd est très utilisée dans le Finder, mais certains d'entre-vous découvriront sans doute qu'il est aussi possible de faire une sélection discontinue dans du texte. Pour du texte continu, cela n'a sans doute pas beaucoup d'intérêt, mais pour du texte tabulé, cela peut être très utile pour extraire des informations spécifiques et les recopier ailleurs.

Rien de plus à dire sur la sélection, si ce n'est qu'elle est plutôt intuitive et bien conçue...