1. Mode Graphique
    1. 1- Principes fondamentaux
      1. Processus de conception
      2. Caractéristiques d'un grand logiciel
        1. Haute performance
        2. Facilité d'utilisation
        3. Aspect attractif
        4. Fiabilité
        5. Adaptabilité
        6. Interoperabilité
        7. Mobilité
      3. Principes de conception
        1. Principes (1)
        2. Principes (2)
        3. Principes (3)
      4. Pensez aux utilisateurs
        1. Compatibilité internationale
        2. Accessibilité aux handicapés
        3. Etendre l'interface
      5. Priorités
    2. 2- L'expérience du Mac
      1. L'environnement
        1. L'environnement (1)
        2. L'environnement (2)
      2. Les technologies
        1. Les technologies (1)
        2. Les technologies (2)
        3. Les technologies (3)
        4. Les technologies (4)
      3. Installation et mises à jour
        1. Packaging, installation
        2. Les assistants
    3. 3- L'interface Aqua
      1. Entrées utilisateur
        1. La souris
        2. le clavier
          1. Fonction des touches
          2. Raccourcis-clavier
          3. Navigation au clavier
        3. Sélection
        4. Edition de texte
      2. Glisser-déposer
        1. Glisser-Déposer (1)
        2. Glisser-Déposer (2)
      3. Le texte
        1. Les fontes
        2. Le style
      4. Les icônes
        1. Genres et familles d'icônes
        2. Création des icônes
        3. Icônes des barres d'outils
        4. Images propres au système
      5. Les pointeurs
      6. Les menus
        1. Comportement des menus
        2. Conception des menus
        3. La barre de menus
          1. Les menus (1)
          2. Les menus (2)
          3. Les menus (3)
        4. Menus contextuels et du Dock
      7. Les fenêtres
        1. Type et apparence
        2. Eléments
          1. Barre de titre
          2. Barre d'outils
          3. Barre de recherche
          4. Barre latérale
          5. Barre inférieure
          6. Les Tiroirs
        3. Comportement des fenêtres
          1. Comportement (1)
          2. Comportement (2)
          3. Superposition
          4. Défilement
        4. Les panneaux
          1. Les panneaux
          2. Panneaux transparents
          3. Autres panneaux
      8. Les dialogues
        1. Types de dialogues
        2. Aspect et comportement
      9. Fenêtres de dialogues
        1. Recherche, Préférences, Ouverture
        2. Enregistrement
        3. Choix, Impression
      10. Les contrôles
        1. Contrôles du cadre
          1. Contrôles en capsule
          2. Contrôles hérités
        2. Les boutons
          1. Boutons poussoirs
          2. Boutons en icônes
          3. Boutons de recherche
          4. Boutons de gradient, et d'aide
          5. Boutons à champfrein
          6. Boutons ronds
        3. Contrôles de sélection
          1. Boutons radio
          2. Cases à cocher
          3. Contrôles segmentés
          4. Boutons et menus pop-Up
          5. Menus Action
          6. Boîtes de combinaison
          7. Contrôles de chemin
          8. Puits, sélection de date
          9. Menus pop-down
          10. Glissières
          11. Contrôles pas-à-pas et placards
        4. Indicateurs
          1. Indicateurs de progression
          2. De niveau, de capacité
          3. D'estimation, de pertinence
        5. Contrôles de texte
          1. Champs d'entrée
          2. Champs à jeton
          3. Champs de recherche
          4. Listes de défilement
        6. Contrôles de visualisation
          1. Triangles d'affichage
          2. Boutons d'affichage
          3. Vues en liste
          4. Vues en colonnes
          5. Vues éclatées
          6. Vues à onglets
        7. Contrôles de groupage
          1. Séparateurs
          2. Boîtes de groupage
        8. Règles de disposition
          1. Dans le corps de la fenêtre
            1. Fenêtre de préférences
            2. Fenêtre à onglets
            3. Alerte, Dialogue
          2. Contrôles réduits et mini
            1. Contrôles réduits
            2. Mini contrôles
          3. Groupement des contrôles
          4. Positionnement dans la barre inférieure
      11. Glossaire
        1. Entrées en anglais
          1. 1- A à C
          2. 2- D à H
          3. 3- I à R
          4. 4- S à Z
        2. Entrées en français
          1. 1- A à C
          2. 2- C à G
          3. 3- I à P
          4. 4- P à Z
        3. `
    4. 4- Les leçons de Lion
      1. L'environnement de Mac OS X
      2. Principes fondamentaux
      3. L'expérience utilisateur
        1. Règles de conduite (1)
        2. Règles de conduite (2)
        3. Règles de conduite (3)
        4. Règles de conduite (4)
        5. Règles de conduite (5)
        6. Règles de conduite (6)
      4. Les technologies d'Apple
        1. Les technologies (1)
      5. -->
  2. Mode Commande



Le clavier : Fonction des touches




Ce que dit Apple :

1 - Les fonctions des principales touches

Il y a quatre sortes de touches :
- les touches de caractères
- les touches de modification : modifient la signification du caractère tapé, ou celle d'une action de la souris.
- les touches de navigation (flèches)
- les touches de fonctions

Toutes les touches n'existent pas sur tous les claviers. Ne dépendez pas uniquement d'une touche pour accomplir une tâche. Vous ne pouvez rien supposer à propos du clavier connecté (s'il tant est qu'il y en ait un).

a- Les touches de caractères

Elles incluent les lettres, les nombres, la ponctuation, et les caractères non imprimables (Tab, Entrée, Retour, Effacement, Nettoyage, et Echappement). Votre application doit utiliser ces touches de façon conforme à l'usage.

La barre d'espace : dans du texte, insère un espace ; quand l'accès complet au clavier est disponible, la barre d'espace sélectionne l'item sur lequel pointe le clavier (équivaut à un clic de souris).

Tab (tabulation) : dans les applications de texte, déplace le point d'insertion jusqu'au prochain tabulateur. Dans d'autres contextes, c'est un signal pour agir, et cela signifie "aller au prochain item dans la séquence". Le prochain item peut être une cellule de tableau, ou le champ texte d'un dialogue. Maj-Tab navigue en direction inverse. Tab permet l'entrée de données avant que la cible ne se déplace sur l'item suivant.

Entrée : la plupart des applications ajoutent l'information à un document dès que l'utilisateur la saisit. Dans certains cas, l'application peut attendre que tout un ensemble d'informations soit disponible avant de les traiter. La touche Entrée informe l'application que l'utilisateur a terminé de rentrer l'information pour cette zone particulière du document, comme un champ de texte. Quant on rentre du texte dans un document texte, presser Entrée n'a aucun effet. Si un dialogue a un bouton par défaut, pressez Entrée (ou Retour) équivaut à cliquer sur le bouton.

Retour : dans du texte, la touche Retour (passage à la ligne) déplace le point d'insertion au début de la ligne suivante. Dans des tableaux, elle signale un mouvement sur la ligne en dessous, et sur la cellule la plus à gauche (comme un retour-charriot sur une machine à écrire). Comme avec Tab, Retour peut provoquer l'entrée de données, avant que la cible ne se déplace sur l'item suivant. Si un dialogue a un bouton par défaut, presser Retour (ou Entrée) équivaut à cliquer le bouton.

Effacement (ou retour en arrière) : en général, si un item est sélectionné, presser la touche d'effacement supprime la sélection sans la déposer dans le presse papiers. Si rien n'est sélectionné, presser Effacement supprime le caractère que précède le point d'insertion, sans le mettre dans le presse papiers. La touche Effacement a le même effet que la commande Supprimer dans le menu Edition.
Note : La touche Effacement est différente de la touche Effacement En Avant (avec le nom suppr) qui efface les caractères situés après le point d'insertion.
La touche Option peut être utilisée pour étendre l'effacement à l'unité sémantique suivante (comme un mot). La touche Commande peut étendre un effacement à l'élément sémantique au delà de celui qui est concerné par Option. Les combinaisons de touches recommandées pour les applications de texte sont Commande-Effacement pour effacer le mot précédent, et Commande-Effacement En Avant pour effacer le mot suivant. Option-Effacement peut effacer le mot qui contient le point d'insertion, ou la partie du mot qui en est à gauche, selon ce qui est le plus approprié pour votre application. Option-Effacement En Avant peut effacer la partie du mot qui se trouve à droite du point d'insertion.

Nettoyage (Clear, sur le pavé numérique, un rectangle barré d'une croix) : la touche Nettoyage a le même effet que la commande Supprimer dans le menu Edition ; elle efface la sélection sans la mettre dans le presse papiers. Les claviers n'ont pas tous une touche Nettoyage, donc ne l'utilisez pas dans votre application.

Echappement (Esc) : la touche ESC signifie "me sortir de là". Elle a des significations différentes selon le contexte ; l'utilisateur peut utiliser ESC dans les situations suivantes :
• Dans un dialogue, au lieu d'utiliser le bouton Annuler.
• Pour arrêter une opération en cours (comme une impression), au lieu d'utiliser Command-point.
• Pour annuler une modification de nom de fichier ou d'un item d'une liste.
• Pour arrêter un glissement en cours.
ESC ne doit jamais sortir l'utilisateur d'une opération qui nécessite beaucoup de temps, ou de travail à refaire. Si l'utilisateur presse ESC lors d'une opération longue, afficher un dialogue de confirmation pour s'assurer que la pression d'ESC n'a pas été accidentelle.

b- Les touches de modification

Elles modifient la façon dont les touches ou les clics de souris sont interprétés. Il faut utiliser ces touches (Majuscule, Verrouillage majuscule, Option, Commande, Contrôle) de façon conforme à ce qui suit.

Majuscule : quand on la presse en même temps qu'une touche de caractère, la touche Majuscule fournit une lettre alphabétique majuscule, ou le caractère qui est est inscrit en haut sur la touche. Utilisée avec la souris, elle étend une sélection, ou impose une contrainte aux mouvements dans une application graphique. Par exemple, Majuscule peut dessiner un carré au lieu d'un rectangle.

Verrouillage Majuscule : quand elle est activée, cette touche a le même effet que Majuscule sur les touches alphabétiques, mais n'a pas d'effet sur les touches non alphabétiques ; sur une touche non-alphabétique, quand Verrouillage Majuscule est activée, on peut utiliser Majuscule pour obtenir le caractère qui est en haut sur les touches non alphabétiques.

Option : utilisée avec d'autres touches, la touche Option produit des symboles spéciaux. Le Visualiseur de clavier, que les utilisateurs peuvent ajouter au menu, à partir de <Préférences Système<Clavier<Clavier<Afficher le visualiseur clavier et caractères, dans la barre de menus montre la correspondance entre les touches et les symboles.
La touche Option peut être utilisée avec la souris pour modifier l'effet d'un clic ou d'un glissement. Par exemple, dans certaines applications, appuyer sur Option pendant qu'on glisse un objet crée une copie de cet objet.

Commande : sur la plupart des claviers, la touche Commande est étiquetée avec le symbole du trèfle à quatre feuilles ou de la pomme. Presser Command en même temps qu'un caractère indique à l'application d'interpréter la touche comme une commande plutôt que comme un caractère. Les combinaisons de touches qui utilisent la touche Commande sont décrites dans les Raccourcis Clavier.

Contrôle : la touche Contrôle modifie les fonctions des autres touches. Combinée avec un clic, elle affiche un menu contextuel. Crtl-F7 supplante momentanément les préférences utilisateur pour la navigation par défaut ou la navigation à l'aide du clavier dans les fenêtres et les dialogues.
Dans les applications Cocoa, la touche ctrl a des comportements supplémentaires.

c- Les flèches

Les claviers Apple ont quatre flèches : en haut, en bas, à gauche, à droite. On peut les utiliser seules, ou en combinaison avec d'autres touches. En combinaison, les flèches ne doivent être utilisées que comme des raccourcis pour des actions de la souris. Il n'est jamais opportun de prévoir une combinaison au clavier sans l'accompagner d'une façon de faire la même chose avec la souris.

Utilisations appropriées des flèches :

• Dans du texte, la flèche déplace le point d'insertion. En combinaison avec Majuscule, elle étend ou réduit la sélection. Si l'utilisateur fait une sélection, puis tape à droite ou à gauche , la sélection se réduit à zéro, et le point d'insertion se met sur la limite droite ou gauche de la sélection.
• Dans les listes, les flèches changent la sélection.
• Dans une application graphique, Les flèches peuvent servir à déplacer un objet sélectionné selon le plus petit incrément (un pixel ou une unité de grille).
• Dans le mode accès clavier, les flèches se déplacent entre les valeurs à l'intérieur d'un contrôle.

Ne pas utiliser les flèches pour :
- déplacer le pointeur de la souris sur l'écran
- dupliquer la fonction des barres de défilement.

Déplacement du point d'insertion :

Quand un point d'insertion se déplace verticalement dans un document de texte, sa position horizontale est maintenue en terme de pixels sur l'écran, mais pas en terme de caractères (autrement dit, il peut changer du vingt-cinquième caractère d'une ligne au cinquième caractère de la ligne suivante selon la fonte et la taille). Si le point d'insertion se déplace d'une ligne à l'autre, conservez-lui autant que possible sa position horizontale originale en le mettant légèrement à gauche ou à droite de la limite du caractère le plus proche.

Les touches Option et Commande servent de modificateurs sémantiques avec les flèches. D'une façon générale, la touche Option augmente la taille de l'unité sémantique de 1 , et la touche Commande augmente encore cette taille de 1. A l'application de définir de quelles unités sémantiques il s'agit. Dans un traitement de texte, les unités sémantiques sont typiquement les caractères, les mots, les lignes, les paragraphes, et les documents. Dans un tableur, l'unité sémantique de base peut être la cellule.

Déplacement des points d'insertion avec les flèches :
Touches Déplace le point d'insertion :
à droite un caractère à droite
à gauche un caractère à gauche
en haut sur la ligne supérieure, à la limite du caractère le plus proche à la même position horizontale
en bas sur la ligne inférieure, à la limite du caractère le plus proche à la même position horizontale
Opt-à droite à la fin du mot courant, puis à la fin du mot suivant
Opt-à gauche au début du mot courant, puis au début du mot précédent
Opt-en haut au début du paragraphe courant, puis au début du paragraphe suivant
Opt-en bas à la fin du paragraphe courant, puis à la fin du paragraphe suivant (le point d'insertion est avant le caractère de terminaison comme Retour)
Cmd-à droite à l'unité sémantique suivante, typiquement à la fin de la ligne courante, puis à la fin de la ligne suivante
Cmd-à gauche à l'unité sémantique précédente, typiquement, le début de la ligne courante puis l'unité précédente
Cmd-en haut à l'unité sémantique supérieure, typiquement, le début du document
Cmd-en bas à l'unité sémantique inférieure, typiquement, la fin du document



Etendre la sélection du texte avec les flèches, et Majuscule
Touches Etend la sélection :
Maj-à droite un caractère à droite
Maj-à gauche un caractère à gauche
Maj-en haut sur la ligne supérieure, à la limite du caractère le plus proche à la même position horizontale
Maj-en bas sur la ligne inférieure, à la limite du caractère le plus proche à la même position horizontale
Maj-Opt-à droite à la fin du mot courant, puis à la fin du mot suivant
Maj-Opt-à gauche au début du mot courant, puis au début du mot précédent
Maj-Opt-en haut au début du paragraphe courant, puis au début du paragraphe suivant
Maj-Opt-en bas à la fin du paragraphe courant, puis à la fin du paragraphe suivant (inclut une ligne de balcs entre les paragraphes dans les opérations Couper, Copier, Coller)
Cmd-Maj-à droite à l'unité sémantique suivante, typiquement à la fin de la ligne courante
Cmd-Maj-à gauche à l'unité sémantique précésente, typiquement, le début de la ligne courante
Cmd-Maj-en haut à l'unité sémantique supérieure, typiquement, le début du document
Cmd-Maj-en bas à l'unité sémantique inférieure, typiquement, la fin du document

Si aucun texte n'est sélectionné, l'extension commence au point d'insertion. Si un texte est sélectionné à l'aide d'un glissement, l'extension commence à la limite de la sélection. Par exemple, dans la phrase stop time, si l'utilisateur place le point d'insertion entre le "s" et le "t", puis presse Majuscule - Option- à droite, top est sélectionné. Mais si l'utilisateur fait un double clic, le mot entier est sélectionné, et la sélection s'étend vers la gauche et en haut comme si le point d'insertion se trouvait avant le "s". Si l'utilisateur étend la sélection à droite et en bas, c'est comme si le point d'insertion se trouvait entre le "p" et l'espace après le mot.

Inverser la direction de la sélection dé-sélectionne l'unité correspondante. Dans l'exemple précédent, si le mot stop est sélectionné, et que l'utilisateur tape Majuscule - Option - à droite, time est sé-sélectionné, et stopdemeure sélectionné.

Déplacement le point d'insertion dans des documents vides :

Les programmes d'édition de texte traitent les documents vides de différentes façons. Quelques-uns supposent que le document vide ne contient aucun caractère, et dans ce cas, cliquer à la base d'une fenêtre blanche fait apparaître le point d'insertion au début du document. Dans ce cas, la touche en bas ne peut pas déplacer le point d'insertion dans l'espace blanc qui suit, car il n'y a aucun caractère.

D'autres applications traitent un document vide comme une page de blancs, et dans ce cas, cliquer en bas de la page positionne le point d'insertion là où l'utilisateur a cliqué, et lui permet de taper des caractères à partir de là, en remplaçant les blancs.

Quelque soit la méthode utilisée, il est essentiel de rester cohérent avec elle.

d- Les touches de fonctions

Il y a quinze touches de fonctions non attribuées sur le clavier d'un Macintosh (F1 à F15). Les claviers fournissent aussi six touches de fonctions attribuées, avec un comportement standard. Mais tous les Macs n'ont pas toutes les touches de fonctions, et ne comptez pas sur ces touches pour des raccourcis-claviers importants. Par exemple, les ordinateurs portables ont normalement douze touches de fonction non attribuées (F1 à F12) et non pas quinze, et n'ont pas les touches Aide et Effacement En Avant.

Aide :

Cette touche peut appeler l'application d'Aide, et le visualiseur d'aide. La combinaison de touches Commande - Majuscule- / doit toujours afficher le visualiseur d'aide.

Effacement En Avant :

La pression de cette touche efface le caractère qui est après le point d'insertion, et décale tout ce qui suit le caractère effacé en arrière d'une position. Le point d'insertion reste donc stationnaire après avoir effacé le caractère ou la sélection qui était après lui.

Si quelque chose est sélectionné quand on presse Effacement En Avant, cela a le même effet que de taper Effacement ou de choisir "Supprimer" dans le menus Edition.

Vous pouvez utiliser Option - Effacement En Avant pour effacer l'unité sémantique supérieure, mais il n'est pas conseillé d'effacer plus d'un mot à la fois ; les utilisateurs préfèrent faire des sélections plus larges de texte avec la souris pour avoir un meilleur contrôle sur ce qu'ils effacent.

Home, End : (flèches obliques vers le haut et vers le bas)

La touche Home équivaut à déplacer le défilement tout à fait en haut et à gauche (le début d'un document texte ; la première ligne et la première colonne d'un tableur). End est l'opposé de Home et défile à la fin du document. Ces touches doivent aussi fonctionner dans les listes défilantes pour afficher le début ou la fin de la liste.

Si le début ou la fin du document est déjà atteint, une pression sur Home ou End produit un son d'alerte système. Ces touches n'ont aucun effet sur la position du point d'insertion ou la sélection.

Page-haut, Page-Bas : (flèches verticales barrées deux fois)

Ces touches provoquent le défilement du document d'une page vers le haut ou vers le bas. Si une page entière ne peut pas être affichée dans la fenêtre, ces touches provoquent un défilement incrémental vers le haut ou le bas jusqu'à ce que le haut ou le bas de la page soit visible avant de faire défiler la page suivante. Elles doivent aussi fonctionner avec les listes défilantes.

Si le début ou la fin du document est déjà atteint, une pression sur ces touches provoque un son d'alerte système. Elles n'ont aucun effet sur la position du point d'insertion ou sur les données sélectionnées.


Mes commentaires :

La plupart des utilisateurs savent très bien se servir d'un Macintosh sans avoir jamais lu ces instructions. Elles ne sont donc pas indispensables, mais elles ont le mérite de préciser des règles que le développeur doit respecter pour écrire correctement son application. Leur lecture par un utilisateur normal pourra lui faire découvrir des subtilités et des manipulations auxquelles il n'a jamais pensé, et qu'il n'a jamais utilisées (faites votre examen de conscience...)

Cette documentation n'est pas à jour avec les nouveaux claviers d'Apple, qui sont pourtant sortis depuis plus de deux ans. C'est le cas en particulier pour les touches de fonctions, qui ont maintenant pour la plupart deux fonctions : tapées directement, elles appellent des fonctions matérielles (réglage de la luminosité de l'écran et du son, éjection d'un volume) ou logicielles (défilement d'un flux, Exposé et Dashboard), alors qu'accompagnées de la touche fn (qui a remplacé la touche Aide), elles fonctionnent comme des touches de fonctions non attribuées.

Apple a rajouté d'autres fonctions à la barre d'espace, qui ne sont pas documentées ici.
• Si un fichier est sélectionné dans le Finder (quelle que soit la présentation), une pression sur la barre d'espace provoque l'affichage de ce document par Quick Look, sans lancer l'application, et une autre pression supprime l'affichage. Si c'est un fichier MP3 ou Quick Time qui est sélectionné dans le Finder, la touche Espace en provoque la lecture !
• La barre d'espace est aussi mise à contribution dans les copies d'écran (Cmd-Maj-4) pour faire apparaître un appareil photo qui permettra la capture d'un seul élément de l'écran.

Pour le moment, les choses se passent encore bien. Mais l'utilisation de la touche Espace est symptomatique des complications qu'Apple introduit progressivement dans l'interface utilisateur. N'aurait-il pas été préférable, par exemple, d'introduire une commande Cmd-Maj-5 pour faire apparaître l'appareil photo, plutôt que de mettre la touche Espace à contribution (et à toutes les sauces) ? On aurait aussi pu y ajouter Cmd-Maj-6 pour remplacer avantageusement la fonction "Capture d'écran en différé" de l'application Capture. Les différentes captures possibles auraient été regroupées de façon plus cohérente...

Chez Apple, le bricolage prend progressivement le pas sur la réflexion !