1. Mode Graphique
    1. 1- Principes fondamentaux
      1. Processus de conception
      2. Caractéristiques d'un grand logiciel
        1. Haute performance
        2. Facilité d'utilisation
        3. Aspect attractif
        4. Fiabilité
        5. Adaptabilité
        6. Interoperabilité
        7. Mobilité
      3. Principes de conception
        1. Principes (1)
        2. Principes (2)
        3. Principes (3)
      4. Pensez aux utilisateurs
        1. Compatibilité internationale
        2. Accessibilité aux handicapés
        3. Etendre l'interface
      5. Priorités
    2. 2- L'expérience du Mac
      1. L'environnement
        1. L'environnement (1)
        2. L'environnement (2)
      2. Les technologies
        1. Les technologies (1)
        2. Les technologies (2)
        3. Les technologies (3)
        4. Les technologies (4)
      3. Installation et mises à jour
        1. Packaging, installation
        2. Les assistants
    3. 3- L'interface Aqua
      1. Entrées utilisateur
        1. La souris
        2. le clavier
          1. Fonction des touches
          2. Raccourcis-clavier
          3. Navigation au clavier
        3. Sélection
        4. Edition de texte
      2. Glisser-déposer
        1. Glisser-Déposer (1)
        2. Glisser-Déposer (2)
      3. Le texte
        1. Les fontes
        2. Le style
      4. Les icônes
        1. Genres et familles d'icônes
        2. Création des icônes
        3. Icônes des barres d'outils
        4. Images propres au système
      5. Les pointeurs
      6. Les menus
        1. Comportement des menus
        2. Conception des menus
        3. La barre de menus
          1. Les menus (1)
          2. Les menus (2)
          3. Les menus (3)
        4. Menus contextuels et du Dock
      7. Les fenêtres
        1. Type et apparence
        2. Eléments
          1. Barre de titre
          2. Barre d'outils
          3. Barre de recherche
          4. Barre latérale
          5. Barre inférieure
          6. Les Tiroirs
        3. Comportement des fenêtres
          1. Comportement (1)
          2. Comportement (2)
          3. Superposition
          4. Défilement
        4. Les panneaux
          1. Les panneaux
          2. Panneaux transparents
          3. Autres panneaux
      8. Les dialogues
        1. Types de dialogues
        2. Aspect et comportement
      9. Fenêtres de dialogues
        1. Recherche, Préférences, Ouverture
        2. Enregistrement
        3. Choix, Impression
      10. Les contrôles
        1. Contrôles du cadre
          1. Contrôles en capsule
          2. Contrôles hérités
        2. Les boutons
          1. Boutons poussoirs
          2. Boutons en icônes
          3. Boutons de recherche
          4. Boutons de gradient, et d'aide
          5. Boutons à champfrein
          6. Boutons ronds
        3. Contrôles de sélection
          1. Boutons radio
          2. Cases à cocher
          3. Contrôles segmentés
          4. Boutons et menus pop-Up
          5. Menus Action
          6. Boîtes de combinaison
          7. Contrôles de chemin
          8. Puits, sélection de date
          9. Menus pop-down
          10. Glissières
          11. Contrôles pas-à-pas et placards
        4. Indicateurs
          1. Indicateurs de progression
          2. De niveau, de capacité
          3. D'estimation, de pertinence
        5. Contrôles de texte
          1. Champs d'entrée
          2. Champs à jeton
          3. Champs de recherche
          4. Listes de défilement
        6. Contrôles de visualisation
          1. Triangles d'affichage
          2. Boutons d'affichage
          3. Vues en liste
          4. Vues en colonnes
          5. Vues éclatées
          6. Vues à onglets
        7. Contrôles de groupage
          1. Séparateurs
          2. Boîtes de groupage
        8. Règles de disposition
          1. Dans le corps de la fenêtre
            1. Fenêtre de préférences
            2. Fenêtre à onglets
            3. Alerte, Dialogue
          2. Contrôles réduits et mini
            1. Contrôles réduits
            2. Mini contrôles
          3. Groupement des contrôles
          4. Positionnement dans la barre inférieure
      11. Glossaire
        1. Entrées en anglais
          1. 1- A à C
          2. 2- D à H
          3. 3- I à R
          4. 4- S à Z
        2. Entrées en français
          1. 1- A à C
          2. 2- C à G
          3. 3- I à P
          4. 4- P à Z
        3. `
    4. 4- Les leçons de Lion
      1. L'environnement de Mac OS X
      2. Principes fondamentaux
      3. L'expérience utilisateur
        1. Règles de conduite (1)
        2. Règles de conduite (2)
        3. Règles de conduite (3)
        4. Règles de conduite (4)
        5. Règles de conduite (5)
        6. Règles de conduite (6)
      4. Les technologies d'Apple
        1. Les technologies (1)
      5. -->
  2. Mode Commande

L'installation et les mises à jour (1)




Ce que dit Apple :

Les premières impressions sont durables, alors concevez soigneusement l'installation de votre application. Si les utilisateurs ont des difficultés pour la mettre en place, ils vont mal la juger avant même de l'utiliser. Le mécanisme de mise à jour intervient de la même façon ; si les utilisateurs ont des ennuis pour récupérer ou installer les mises à jour ou les rustines que vous leur proposez, vous aurez à leur fournir un support technique coûteux.

Cette section aborde des choses que vous pouvez faire pour fournir la meilleure expérience à l'utilisateur avant même qu'il lance l'application pour la première fois.


1- Le paquetage.

Les utilisateurs commencent par émettre des jugements sur la présentation du paquetage physique ou électronique qui leur parvient. Songez à la présentation : que ce soit dans une boîte ou en ligne, vous devez rendre cette expérience esthétiquement agréable, et informative.

Définissez les besoins

Précisez quelle version de Mac OS X est nécessaire pour que votre application puisse fonctionner. Mac OS X est disponible pour des processeurs PPC ou Intel. Si votre application est faite pour une plateforme ou un processeur spécifiques, cela doit être clairement indiqué. Testez votre application sur une vaste gamme de configurations ; si vous savez que l'application ne fonctionne pas sous certaines conditions, faites-le savoir clairement.

Les membres de l'ADC (Apple Developer Connection) peuvent utiliser le laboratoire de compatibilité pour tester leurs applications sur de nombreuses machines et versions de Mac OS X. C'est une excellente ressource pour tester votre application.

Empaquetez votre logiciel

Si vous créez une nouvelle application, proposez la en paquetage. Les paquetages fournissent une structure pour les exécutables, les ressources et les fichiers de configuration. Il simplifient aussi l'interaction d l'utilisateur avec votre application, et rendent plus difficile l'effacement accidentel de ressources critiques. Même les applications qui doivent supporter Mac OS X et Mac Classique peuvent utiliser le paquetage.


2- L'installation.

L'installation de votre logiciel doit être rapide, et sans soucis. Cette section propose des recommandations pour l'installation. Quelle que soit la méthode d'installation choisie, évitez de créer des dossiers propres à l'application dans le dossier de téléchargement de l'utilisateur (disponible comme une pile dans le Dock). Si vous le faites, vous diminuez l'utilité de la pile de téléchargement, parce que le Dock ne pourra plus afficher avec précision le contenu du dossier des téléchargements.

Utilisez des image-disque disponibles en téléchargement.

En proposant des versions télé-chargeables de votre application, vous pouvez simplifier l'installation. Les images-disque éliminent le besoin de compresser vos fichiers, parce qu'elles compriment elles mêmes les données. Quand vous avez téléchargé une image-disque, Mac OS X l'ouvre et la monte automatiquement sur le bureau. Tout ce que l'utilisateur a à faire, c'est de recopier les fichiers nécessaires, ou de lancer l'installeur.

Installation par glisser-déposer.

Les paquetages (bundles) permettent une installation des applications par glisser-déposer ; c'est la méthode d'installation à préférer pour les raisons suivantes :
• Il est facile d'installer et de désinstaller l'application.
• C'est plus rapide (seulement le temps de copier le paquetage).
• Vous n'avez pas développer vous-même un installeur.

Une installation par glisser-déposer ne vous empêche pas de placer des fichiers dans des endroits spécifiques du système. La première fois que votre application se met en route, elle peut copier les fichiers nécessaires aux endroits appropriés dans le système. Il faut éviter d'utiliser cette technique pour installer du code exécutable supplémentaire, mais vous pouvez l'utiliser pour installer des fichiers de préférences, des modèles de documents, ou d'autres ressources qui peuvent être récréées et ne sont pas indispensables pour que l'application fonctionne.

Si vous installez des fichiers supplémentaires pendant le premier fonctionnement de votre application, mettez-les dans des endroits évidents, comme le dossier Application Support dans un sous-dossier au nom de votre application pour permettre à l'utilisateur de s'y retrouver.

Les paquetages d'installation.

Utilisez le glisser-déposer si le paquetage de votre application contient tout ce qui est nécessaire pour qu'elle fonctionne ; vous pouvez cependant être amené à utiliser un paquetage d'installation dans les conditions suivantes :
• Vous avez besoin d'installer un framework, ou d'autres fichiers sur le système.
• Vous devez installer une logiciel sur une partie du système qui requiert un accès d'administrateur.

Si vous développez un logiciel autre qu'une application, la nécessité d'un paquetage d'installation dépend du type de logiciel et de l'endroit où il est installé. Par exemple, vous aurez besoin d'utiliser un installer pour une sauvegarde d'écran, parce qu'elle impose de mettre les fichiers soit dans la bibliothèque de l'utilisateur, soit dans la bibliothèque locale.

Pour créer un paquetage d'installation, utiliser Package Maker, disponible dans les outils de XCode.

Recommandations générales d'installation.

• Avant d'installer quoi que ce soit, l'installeur doit tester le volume de destination, pour identifier des composants préalablement installés.

• Proposez toujours une option d'installation par défaut ("Installation facile") ; la plupart des produits permettront aussi une installation personnalisée ; si un utilisateur a accidentellement perdu un fichier, par exemple, il doit être capable de le récupérer sans recommencer toute l'installation. Votre application peut aussi tester la présence de tous les fichiers nécessaires pendant qu'elle fonctionne, et charger automatiquement ceux qui manquent.

• Permettez toujours à l'utilisateur de choisir le dossier dans lequel sera installée l'application. Ne supposez pas un emplacement particulier.

• Installez les fichiers dans les emplacements recommandés. Si les utilisateurs veulent effacer votre application, la plupart se contenteront de déplacer son icône vers la corbeille. Evitez de polluer le disque avec des fichiers orphelins. Si votre produit utilise un installeur, il doit inclure une option de désintallation pour permettre à l'utilisateur d'effacer les fichiers associés.

• Avertissez l'utilisateur des données qui pourraient être effacées pendant l'installation, et permettez leur de les sauvegarder auparavant. N'écrasez pas des préférences utilisateur préalables. Prenez en compte les différences de version et de format la première fois que l'utilisateur ouvre une application mise à jour.

• Fournissez de l'aide quand c'est nécessaire. Par exemple, dans une vitre d'installation personnalisée, un bouton "Plus d'infos" doit expliquer pourquoi l'utilisateur doit installer un composant, et les conséquences s'il ne le fait pas.

• Ne désinstallez pas le logiciel système d'Apple dans /System.

• Si votre application installe un logiciel qui peut déjà être présent sur le système de l'utilisateur, assurez-vous que la version que vous installez est plus récente que celle qui y était déjà. Précisez aux utilisateurs quelle version était déjà installée, et quelle version est nécessaire pour l'application, et prévoyez une option pour sauter l'installation du logiciel.

• Indiquez la progression de l'installation, en donnant l'état actuel ou le temps restant.

• Proposez un bouton d'annulation.Si l'annulation de l'installation risque de compromettre la stabilité du système, invalidez ce bouton pendant ces circonstances. Si l'utilisateur annule une installation, laissez le disque d'installation dans l'état où il était avant le début de l'installation (autrement dit, effacez tous les fichiers qui ont été installés).

• Envisagez d'installer tous les fichiers accessoires la première fois que l'utilisateur lance votre application. Cela évite d'avoir à installer un paquetage d'installation, et permet à votre application de réinstaller des fichiers qui auraient été effacés accidentellement.

• Tenez compte de votre public. Pour les enfants, il est courant qu'ils installent leurs propres jeux, et adaptez vos instructions pour eux (n'utilisez pas de termes techniques ou compliqués). Rendez l'installation aussi facile que possible pour ce genre de public.


Mes commentaires :

Cette partie est très technique, et s'adresse à peu près uniquement aux développeurs... Les avis donnés sont judicieux, et n'étant pas moi-même développeur, je n'ai pas de critiques à formuler. Je pense quand même que l'utilisateur peut tirer parti de cette section : elle permet de se rendre compte des différentes possibilités d'installation, et des règles qui doivent y présider.

Les mises en garde d'Apple à propos de la pile de téléchargement qui s'affiche dans le Dock ne font que montrer la stupidité de vouloir transformer le Dock en Finder. Que chacun reste à sa place, et les oies seront bien gardées ! L'enflure du Dock est une fort mauvaise chose qui est arrivée à Mac OS X, et j'espère qu'Apple finira par revenir à la raison : ne pas tout mélanger, et ne pas prétendre faire faire au Dock des choses pour lesquelles il n'est pas fait : le Dock, c'est simplement une étagère pour disposer à portée de main des applications ou des documents dont on a le plus souvent besoin. Il n'a pas vocation à remplacer le Finder !