1. Les outils
    1. Editeurs
      1. Travaux pratiques (1)
      2. Editeurs préférés
      3. Travaux Pratiques (2)
      4. Mes modèles
      5. Jedit-X pour Lion
  2. Courriel et nouvelles
    1. Gestion des nouvelles
    2. ....
      1. ....
      2. ....
      3. ....
      4. ....
      5. ....
  3. Base d'informations
    1. Partition Travail
    2. Infos perso
      1. Ma Compta...
      2. ....
      3. ....
      4. ....
      5. ....
    3. Infos diverses
      1. ....
      2. ....
      3. ....
      4. ....
      5. ....
    4. ....
  4. Mes photos
    1. ....
    2. ....
      1. ....
      2. ....
      3. ....
      4. ....
      5. ....
  5. Mes chansons
    1. ....
    2. ....
      1. ....
      2. ....
      3. ....
      4. ....
      5. ....
  6. Mes vidéos
    1. ....
    2. ....
      1. ....
      2. ....
      3. ....
      4. ....
      5. ....

Courriels et nouvelles




La gestion des courriels et nouvelles est un exemple typique d'utilisation de mon modèle TEP : en général, pas de documents graphiques (sauf des pièces attachées) dedans. TEP (qui ne sait pas gérer les graphiques) n'est donc pas un gros handicap ; ces documents peu nombreux peuvent être référencés par des URLs, et accessibles facilement quand même.

Mais la question que vous vous posez, je le sais bien, c'est "pourquoi s'embarrasser avec des fichiers TEP, puisque l'application Mail gère toute seule aussi bien les courriels que les nouvelles ?" Tous les fichiers reçus par Mail sont stockés séparément, pour pouvoir être référencés plus facilement par Spotlight. On dispose sans soucis d'un outil de stockage, et d'un outil de recherche, dont la réponse est quasi immédiate.

Le problème, pour moi, c'est que si je fais une recherche de ce genre, je ne suis pas plus avancé !

Forcer l'éjection

Vous trouvez des bottes de foin, mais pas les aiguilles...

Spotlight a trouvé des occurrences de Windows dans les nouvelles qui figuraient encore dans ma boîte de réception au moment de la recherche, et affiche une indication de rang qui est censée me donner une idée de la fréquence des occurrences de Windows, et me renvoie bien au document correspondant... Mais je ne suis pas plus avancé. Il me faudra aller à la pêche des occurrences de Windows dedans, et passer du temps à décider si c'est intéressant ou pas.

Et ma boîte de réception au moment de la recherche ne contenait que ces dix nouvelles ! Toutes ont au moins une occurrence de Windows, même celle de Version Tracker consacrée au Mac, qui en a deux (la suivante en a quatre, avec une indication de rang équivalente !). Quant à la nouvelle de premier rang, elle n'en a pas moins de 15, qu'il faut ensuite traquer... Et pour quoi faire ? pour perdre son temps, finalement....

Tout ça pour 10 malheureuses nouvelles qui restaient à traîner dans ma boîte à lettres ! Comme tout le monde, des nouvelles et des courriels, j'en reçois des dizaines par jour ; certains sont filtrés automatiquement, d'autres sont éliminés par mes soins parce qu'ils sont sans intérêt, mais ceux qui restaient au moment de la recherche étaient censés avoir de l'intérêt pour moi. Le problème est que les conserver dans l'état où je les ai reçus n'a rigoureusement aucun sens.

Et que m'aurait donné la recherche si au lieu de 10 nouvelles, elle avait porté sur toutes celles que j'aurais jugé utiles de conserver depuis le début de l'année ? Même classées dans des nouvelles boîtes, (une pour Vista, une pour XP, une pour Mac...), intelligentes ou pas... Une liste de références longue à n'en plus finir, et rigoureusement inexploitable...

La solution n'est donc pas de tout conserver, elle consiste à faire un tri soigné à la source, en retenant dans des nouvelles (ou des courriels), ce qui est intéressant et significatif, et en éliminant tout le reste. On y passe au départ un peu plus de temps, à coup sûr, mais on a pris le temps d'évaluer l'information, et de ne conserver que ce qui est (ou peut être) utile. Et encore, ma mentalité d'archiviste m'incline à conserver souvent plus que ce qui serait raisonnable... Libre à vous de ne pas avoir ce (gros) défaut.

Il y a aussi une autre raison à ma réticence à conserver le courriel ou les nouvelles dans l'application qui les reçoit. La plupart des applications compriment ces informations sous une forme qui n'est plus directement accessible ; et il m'est arrivé dans le passé (pas avec Mail), de perdre des mois d'archives, à cause de problèmes avec l'application, ou le système (ou les deux). Chat échaudé craint l'eau froide... J'ai décidé d'être méfiant.