1. Particularités
    1. Un système Unix BSD
    2. Un noyau Mach
    3. Interface graphique
      1. Le moteur graphique
      2. Aqua
    4. Apple, mode d'emploi
  2. Installation
    1. Les mauvais choix d'Apple
    2. Mes vœux pour 2011...
    3. Préliminaires
      1. Stratégies de mots de passe
      2. Stratégies de disques
      3. Partitionner un disque externe
      4. Cloner Macintosh HD
      5. Partitionner le disque interne
    4. Versions du système
      1. 10.0 : Cheeta
      2. 10.1 : Puma
      3. 10.2 : Jaguar
      4. 10.3 : Panther
      5. 10.4 : Tiger
      6. 10.5 : Léopard
      7. 10.6 : Snow Léopard
        1. Mon installation
        2. Premières impressions
        3. Un Dock sinistre
        4. Cafouillages
      8. 10.7 : Lion
        1. Premières réactions (1)
        2. Premières réactions (2)
        3. Réinstallation de Lion
        4. Nouvelles réactions sur Lion (3)
        5. XCode 4
        6. Les mensonges de Lion
        7. Les pièges de Lion
        8. Débuter avec Lion
        9. Conserver Lion
        10. Installer Lion
        11. Les mystères de la restauration
    5. Installer le système
      1. Faire une nouvelle installation
        1. Réinstaller SnowLéopard
        2. Réinstaller Leopard
        3. Réinstaller Tiger
        4. Cloner le système
        5. L'assistant migration
      2. Personnaliser
        1. Compléments d'Apple
        2. Les must d'Internet
        3. Configurer Media
        4. Créez les comptes utilisateurs
        5. Ré-installez vos données
  3. Eléments de Mac OS X
    1. Le bureau
      1. Ouverture d'une session
      2. Pas de fond d'écran
      3. Rien sur le bureau
      4. Bien disposer le Dock
      5. La fenêtre du Mac
      6. Le menu du Mac
      7. Le clavier du Mac
      8. Les raccourcis clavier
      9. Les services
      10. Capture d'écran
      11. Spaces
    2. Le Finder
      1. Système de fichiers
      2. Les permissions
      3. ZFS c'est fini...
      4. ZFS sans Apple
        1. Retour sur les systèmes de fichiers
        2. Les insuffisances de HFS+
        3. Les atouts de ZFS
        4. macZFS
          1. Devenez root
          2. Préparez le travail
          3. Installez maczfs
      5. Les présentations
      6. Réglages du Finder
      7. Les problèmes du Finder
      8. Le Finder Spatial
      9. Un autre Finder ?
      10. Spotlight
      11. URLs de fichiers
    3. Les outils
      1. Gestion des couleurs
      2. Gestion du texte
      3. Les dictionnaires
      4. Exposé
      5. Dashboard
      6. Configuration audio
      7. La console
      8. Le terminal
      9. Trousseau d'accès
      10. Utilitaire de disques
  4. Les applications
    1. Aperçu
      1. Mode graphique
        1. La barre d'outils
        2. Les sélections
        3. Réglages de couleurs
        4. Pot pourri graphique
      2. Mode PDF
        1. Copier/coller
        2. Les annotations
        3. Pot pourri PDF
    2. Mail
  5. Sauvegardez...
    1. Formes de sauvegarde
    2. Que sauvegarder ?
    3. Outils de sauvegarde
      1. Time Machine
      2. CCC
      3. SuperDuper
    4. Le système
    5. Les données utilisateurs
    6. La médiathèque

Aperçu en mode Image




Le réglage des couleurs




Aperçu propose un autre outil très pratique dans son mode graphique, mais, tout comme l'ajustement de taille, il vous le cache soigneusement ! Il faut aller le chercher dans le menu "Outils", et il n'est pas possible de l'incorporer dans la barre d'outils, où ce serait pourtant sa place naturelle. Je pose la question encore une fois : à quoi sert une boite à outils qui ne peut pas contenir tous les outils dont on a besoin ? Voilà encore un exemple de la légèreté avec laquelle Apple conçoit et exécute son travail...

Forcer l'éjection

L'ajustement des couleurs sous Aperçu (à gauche), iPhoto (au centre), et Pages (à droite).

Cet outil d'ajustement de la couleur d'Aperçu (à gauche) est à peu près le même que celui qui est disponible dans iPhoto (au centre) et dans Pages (à droite), mais l'un s'appelle "Réglage de la couleur", un autre s'appelle "Ajuster", et l'autre "Ajuster l'image". Là encore, ne pourrait-on pas avoir un peu plus de cohérence dans la façon de nommer des outils qui sont semblables, et ont le même object ?

Et quand on entre dans les détails, la même incohérence prévaut dans la façon dont les choses sont représentées, et dont les options possibles sont regroupées !

• Comparez d'abord les spectres de couleur obtenus avec Aperçu et iPhoto et Pages pour la même image (celle du marché folklorique de Montréal). Pour bien comprendre, représentons nous d'abord ce que représentent ces deux diagrammes de couleur où se superposent le rouge, le vert et le bleu. Horizontalement, les valeurs (codées sur 16 bits ou 8 bits, donc au nombre de 65 536 ou 256, soit 216 ou 28) dans chacune des couleurs de base (rouge, vert, bleu). Verticalement, l'effectif des pixels de l'image qui ont chacune de ces valeurs pour chaque couleur. Au sens statistique du terme, il s'agit des trois histogrammes du rouge, du vert, et du bleu. Aperçu a tendance à écraser l'échelle verticale mais fort heureusement, les images sont à peu près semblables (mais pas tout à fait ; pourquoi ?).

• Et quelle logique procède aux regroupements des réglages, qui sont faits différemment dans Aperçu, iPhoto et Pages ? Passons sur le Sépia qui est disponible à l'aide d'un autre outil dans iPhoto, mais pourquoi la saturation, qui concerne la teinte, donc la couleur, est-elle mal placée (avec l'exposition et le contraste, qui concernent des niveaux de luminosité) dans iPhoto ? Et pourquoi la température, qui concerne aussi la luminosité, ne se retrouve-t-elle pas en compagnie de l'exposition et du contraste. Tout cela n'est pas cohérent... La gestion des couleurs n'est déjà pas facile pour des utilisateurs normaux ; pourquoi Apple leur brouille-t-elle les pistes avec des inconsistances d'un logiciel à l'autre ?

• En maintenant la souris sur un des réglages proposés, iPhoto et Pages vous gratifient d'une explication, en noir sur fond jaune. Pourquoi ne pas le faire aussi dans Aperçu ? Pour la plupart des utilisateurs de Macs, ce serait loin d'être inutile.

Et pourquoi (encore une fois), ces outils sont-ils représentés en semi-transparence (de valeurs différentes dans chaque application, la plus sévère étant dans Pages où elle agit même sur l'histogramme) ? Cela ne fait qu'introduire un bruit gênant sur l'outil sur lequel vous êtes censé(e) vous concentrer. Il ne peut y avoir aucune excuse logique à de telles stupidités... et je ne vois vraiment pas l'intérêt de l'effet graphique obtenu. Haro sur la semi-transparence utilisée sans justification !