1. Particularités
    1. Un système Unix BSD
    2. Un noyau Mach
    3. Interface graphique
      1. Le moteur graphique
      2. Aqua
    4. Apple, mode d'emploi
  2. Installation
    1. Les mauvais choix d'Apple
    2. Mes vœux pour 2011...
    3. Préliminaires
      1. Stratégies de mots de passe
      2. Stratégies de disques
      3. Partitionner un disque externe
      4. Cloner Macintosh HD
      5. Partitionner le disque interne
    4. Versions du système
      1. 10.0 : Cheeta
      2. 10.1 : Puma
      3. 10.2 : Jaguar
      4. 10.3 : Panther
      5. 10.4 : Tiger
      6. 10.5 : Léopard
      7. 10.6 : Snow Léopard
        1. Mon installation
        2. Premières impressions
        3. Un Dock sinistre
        4. Cafouillages
      8. 10.7 : Lion
        1. Premières réactions (1)
        2. Premières réactions (2)
        3. Réinstallation de Lion
        4. Nouvelles réactions sur Lion (3)
        5. XCode 4
        6. Les mensonges de Lion
        7. Les pièges de Lion
        8. Débuter avec Lion
        9. Conserver Lion
        10. Installer Lion
        11. Les mystères de la restauration
    5. Installer le système
      1. Faire une nouvelle installation
        1. Réinstaller SnowLéopard
        2. Réinstaller Leopard
        3. Réinstaller Tiger
        4. Cloner le système
        5. L'assistant migration
      2. Personnaliser
        1. Compléments d'Apple
        2. Les must d'Internet
        3. Configurer Media
        4. Créez les comptes utilisateurs
        5. Ré-installez vos données
  3. Eléments de Mac OS X
    1. Le bureau
      1. Ouverture d'une session
      2. Pas de fond d'écran
      3. Rien sur le bureau
      4. Bien disposer le Dock
      5. La fenêtre du Mac
      6. Le menu du Mac
      7. Le clavier du Mac
      8. Les raccourcis clavier
      9. Les services
      10. Capture d'écran
      11. Spaces
    2. Le Finder
      1. Système de fichiers
      2. Les permissions
      3. ZFS c'est fini...
      4. ZFS sans Apple
        1. Retour sur les systèmes de fichiers
        2. Les insuffisances de HFS+
        3. Les atouts de ZFS
        4. macZFS
          1. Devenez root
          2. Préparez le travail
          3. Installez maczfs
      5. Les présentations
      6. Réglages du Finder
      7. Les problèmes du Finder
      8. Le Finder Spatial
      9. Un autre Finder ?
      10. Spotlight
      11. URLs de fichiers
    3. Les outils
      1. Gestion des couleurs
      2. Gestion du texte
      3. Les dictionnaires
      4. Exposé
      5. Dashboard
      6. Configuration audio
      7. La console
      8. Le terminal
      9. Trousseau d'accès
      10. Utilitaire de disques
  4. Les applications
    1. Aperçu
      1. Mode graphique
        1. La barre d'outils
        2. Les sélections
        3. Réglages de couleurs
        4. Pot pourri graphique
      2. Mode PDF
        1. Copier/coller
        2. Les annotations
        3. Pot pourri PDF
    2. Mail
  5. Sauvegardez...
    1. Formes de sauvegarde
    2. Que sauvegarder ?
    3. Outils de sauvegarde
      1. Time Machine
      2. CCC
      3. SuperDuper
    4. Le système
    5. Les données utilisateurs
    6. La médiathèque

Aperçu en mode Image




La barre d'outils

Pour être concret, je vais travailler sur une image précise (960 x 1280 pixels), et la voici (avec le menu d' Aperçu) ; sur la page de MacPuissanceDix, elle a été réduite à 775 pixels en largeur.

Image test

Marché folklorique à Montréal (Canada)

explication

La barre d'outils présente les mêmes icônes oblongues désagréables et dévoreuses de place que celles de l'application Mail. On peut réduire verticalement la place occupée en supprimant le texte qui accompagne les icônes (la signification des icônes est affichée en jaune quand on se positionne dessus, cela suffit) à l'aide du menu contextuel de la barre d'outil (faire un Ctrl-Clic sur celle-ci pour le menu contextuel, et choisir "Icône seulement"), mais ces icônes occupent horizontalement une place démesurée dans leur case oblongue.

En fait, on pourrait se passer très facilement de ces réceptacles oblongs complètement inutiles, et juxtaposer seulement les icônes qu'ils contiennent, en les rapprochant quand ils sont logiquement groupés, et en les éloignant un peu plus, quand ils sont indépendants. Il suffirait que la barre d'outils soit un peu plus claire (le grisé des réceptacles oblongues) pour que le contraste visuel des icônes soit conservé. Pourquoi les ingénieurs d'Apple s'ingénient-ils à trouver des solutions tordues là où les choses pourraient être si simples ?

Si vous cherchez à améliorer les choses en personnalisant la barre d'outils (Ctrl-Clic sur la barre d'outils pour avoir le menu contextuel), cela ne s'améliore pas du tout !

Personnalisation de la barre d'outils

la fenêtre de personnalisation de la barre d'outils

Vous avez encore droit à cette semi-transparence stupide. C'est une faute à l'encontre de la sémiologie graphique : vous voulez vous concentrer sur des icônes, et ils sont rendus moins visibles, par la semi-transparence qui ne fait qu'affadir la fenêtre qui doit nous intéresser. C'est idiot ! je ne peux pas trouver de mot plus charitable !

Et si vous aviez un espoir de trouver là des icônes qui prennent moins de place horizontalement, c'est raté... Dans la fenêtre de personnalisation, les deux champs "Page" et "Echelle" ne sont pas différenciés. Heureusement, quand il est placé dans la barre d'outils, le champ "Echelle" se différencie par un %. Le champ "Echelle" fonctionne sur les images et les PDF ; le champ "Page" n'est valide que pour les PDF ; ils auraient pu être un peu mieux différenciés.

Corbeille

La conséquence de ces champs horizontalement démesurés, c'est que dans une fenêtre de taille normale, vous ne pouvez pas voir la totalité de vos outils. Vous pouvez les réordonner pour mettre les moins importants à la fin, mais il vous faudra aller les chercher séparément. Ce n'est pas vraiment la solution idéale pour une barre d'outils, censée vous mettre sous la main tout ce dont vous avez besoin. Et cela aurait pu être très facilement évité.

Voilà des exemples très concrets des reproches justifiés que j'ai à adresser à Apple. Les concepteurs d'applications ont perdu tout bon sens : ils font des choix tout à fait arbitraires, qui n'ont aucune justification logique (ni même graphique), et ils rendent l'utilisation du logiciel moins facile, moins agréable...

En voilà encore un autre exemple : les icônes de la barre d'outils permettent de rétrécir ou d'agrandir une image, ou de l'afficher à sa taille nominale ; mais cela ne concerne que la taille affichée par Aperçu sur l'écran. Si vous croyez avoir agrandi ou rétréci votre image, il vous suffit de l'enregistrer sur le bureau pour constater... qu'elle est restée à sa taille nominale.

150%

Le champ "Echelle" vous indique les rapports d'agrandissement ou de réduction effectués à chaque fois que vous cliquez sur - ou +. Du plus petit au plus grand, en pourcentage, les rapports que vous pouvez obtenir sont respectivement : 1, 2, 3, 4, 6, 8, 10, 15, 20, 30, 40, 53, 75, 100, 150, 200, 300, 400, 600, 800, 1000. Les agrandissements se révèlent très pixelisés dès 150 %.

Corbeille

Corbeille

Voilà à quoi se résumeront les possibilités d'agrandissement ou de réduction pour le plupart des utilisateurs de Aperçu, y compris ceux qui auront eu l'initiative de personnaliser leur barre d'outils.

Les autres, les aventureux ou les connaisseurs, savent qu'il faut s'y prendre autrement. Bien caché dans le menu, l'item <Aperçu<Outils<Ajuster la taille... vous offre de toutes autres perspectives :
• Vous pouvez "Echantillonner l'image à nouveau". Elle va être recalculée, et cela vous évitera la pixelisation gênante d'un simple agrandissement.
• Vous pouvez définir une largeur, ou une hauteur, et conserver le rapport L/H en gardant coché "Echelle proportionnelle".
• Si vous enregistrez l'image obtenue, elle a bien changé de résolution (de 980 pixels en largeur, elle est passée à 1440), mais sa qualité n'a pas été altérée (ou peu).
• On vous offre même le choix de formats standardisés (figure en bas à gauche).

Vous disposez donc là d'un outil infiniment plus efficace et précieux que le champ "Echelle" et la trilogie - = + ; mais Apple vous l'a soigneusement caché ! Et il ne vous permet pas d'y accéder à l'aide de la barre d'outils. A quoi sert alors une barre d'outils qui vous cache les choses les plus intéressantes ? A vous tromper tout simplement. Combien d'utilisateurs normaux de Mac OS X n'ont jamais eu l'initiative en parcourant les outils, de tester "Ajuster la taille", et sont passés à côté d'une des caractéristiques les plus intéressantes d'Aperçu en mode graphique ?

J'ai parlé précédemment de sabotage dans une page de Mac OS X ; n'avons-nous pas ici une autre forme de sabotage (inconscient mais c'est encore pire) d'une caractéristique pourtant essentielle ?