1. Particularités
    1. Un système Unix BSD
    2. Un noyau Mach
    3. Interface graphique
      1. Le moteur graphique
      2. Aqua
    4. Apple, mode d'emploi
  2. Installation
    1. Les mauvais choix d'Apple
    2. Mes vœux pour 2011...
    3. Préliminaires
      1. Stratégies de mots de passe
      2. Stratégies de disques
      3. Partitionner un disque externe
      4. Cloner Macintosh HD
      5. Partitionner le disque interne
    4. Versions du système
      1. 10.0 : Cheeta
      2. 10.1 : Puma
      3. 10.2 : Jaguar
      4. 10.3 : Panther
      5. 10.4 : Tiger
      6. 10.5 : Léopard
      7. 10.6 : Snow Léopard
        1. Mon installation
        2. Premières impressions
        3. Un Dock sinistre
        4. Cafouillages
      8. 10.7 : Lion
        1. Premières réactions (1)
        2. Premières réactions (2)
        3. Réinstallation de Lion
        4. Nouvelles réactions sur Lion (3)
        5. XCode 4
        6. Les mensonges de Lion
        7. Les pièges de Lion
        8. Débuter avec Lion
        9. Conserver Lion
        10. Installer Lion
        11. Les mystères de la restauration
    5. Installer le système
      1. Faire une nouvelle installation
        1. Réinstaller SnowLéopard
        2. Réinstaller Leopard
        3. Réinstaller Tiger
        4. Cloner le système
        5. L'assistant migration
      2. Personnaliser
        1. Compléments d'Apple
        2. Les must d'Internet
        3. Configurer Media
        4. Créez les comptes utilisateurs
        5. Ré-installez vos données
  3. Eléments de Mac OS X
    1. Le bureau
      1. Ouverture d'une session
      2. Pas de fond d'écran
      3. Rien sur le bureau
      4. Bien disposer le Dock
      5. La fenêtre du Mac
      6. Le menu du Mac
      7. Le clavier du Mac
      8. Les raccourcis clavier
      9. Les services
      10. Capture d'écran
      11. Spaces
    2. Le Finder
      1. Système de fichiers
      2. Les permissions
      3. ZFS c'est fini...
      4. ZFS sans Apple
        1. Retour sur les systèmes de fichiers
        2. Les insuffisances de HFS+
        3. Les atouts de ZFS
        4. macZFS
          1. Devenez root
          2. Préparez le travail
          3. Installez maczfs
      5. Les présentations
      6. Réglages du Finder
      7. Les problèmes du Finder
      8. Le Finder Spatial
      9. Un autre Finder ?
      10. Spotlight
      11. URLs de fichiers
    3. Les outils
      1. Gestion des couleurs
      2. Gestion du texte
      3. Les dictionnaires
      4. Exposé
      5. Dashboard
      6. Configuration audio
      7. La console
      8. Le terminal
      9. Trousseau d'accès
      10. Utilitaire de disques
  4. Les applications
    1. Aperçu
      1. Mode graphique
        1. La barre d'outils
        2. Les sélections
        3. Réglages de couleurs
        4. Pot pourri graphique
      2. Mode PDF
        1. Copier/coller
        2. Les annotations
        3. Pot pourri PDF
    2. Mail
  5. Sauvegardez...
    1. Formes de sauvegarde
    2. Que sauvegarder ?
    3. Outils de sauvegarde
      1. Time Machine
      2. CCC
      3. SuperDuper
    4. Le système
    5. Les données utilisateurs
    6. La médiathèque

Les "must" d'Internet




Les logiciels d'Apple que vous avez installés sur votre Mac ne sont pas les seuls au monde. Il existe une multitude de logiciels de développeurs ou de sociétés tierces, qui peuvent rendre de gros services. Il y a des logiciels commerciaux, parfois très chers (la suite CS4 d'Adobe), il y a des sharewares d'un prix souvent très raisonnable pour les services qu'ils peuvent rendre (mais il faut bien les choisir), et il y a des freewares parfois indispensables, dont il serait idiot de se passer.

Tous ces logiciels sont en général disponibles en téléchargement sur Internet, et peuvent aussi être obtenus sur CD-ROM ou DVD moyennant des frais d'expédition. L'achat d'un shareware sur le net ne m'a jamais posé de problèmes graves ; il peut y avoir (très rarement) des incidents, qu'on finit par résoudre avec un ou deux courriels. Le principal est de bien garder une trace de toutes les transactions sur le net, et de conserver soigneusement le numéro de série qui permet d'enregistrer (et de débloquer) la version de démonstration ou d'essai qu'on vous permet de télécharger.

Pour cela, j'ai créé à la racine de Media un dossier "Soft". Pour chaque logiciel, je crée un dossier à son nom (par exemple, "GraphicConverter"). Dans ce dossier, je copie la version .dmg qui résulte généralement du téléchargement, et je crée à partir de mon modèle de fichier TEP, un fichier "_meLire" qui contient toutes les références à la transaction : date, adresse du site consulté, nom et version du logiciel, prix, nom déclaré de l'acheteur, numéro de série, description rapide du logiciel, etc... J'y joins tous les courriels reçus ou émis à l'occasion de cette transaction. J'y rajoute par la suite toutes les mises à jour que j'effectue.

Forcer l'éjection

fichier de documentation de GraphicConverter (extrait)

Bien sûr, j'installe aussi le logiciel dans le dossier Applications (celui que je maintiens dans Travail s'il veut bien y fonctionner, ou celui de Snow Léopard dans le cas contraire). En général, il suffit de double-cliquer sur le fichier .dmg et de glisser l'icône de l'application dans le dossier des applications. Parfois, les choses sont différentes, et il faut s'adapter. C'est impressionnant quand on est débutant à ce petit jeu là, mais on s'y met vite.

A chaque étape de la transaction, je fais (à l'aide de Maj-Cmd-4) une copie partielle d'écran, que je range dans un dossier "events2009" de mon dossier maison (dans Travail) sous un nom du genre "091121_GraphicConverter_a.png" (GraphicConverter est le nom du logiciel -un shareware à 39€ qui les vaut largement-, et -a -b -c ... permettent d'avoir plusieurs documents successifs concernant la même transaction.) Dans le fichier meLire, je reporte l'URL de ces documents ; par exemple :
file:///Volumes/Travail/maison/events2009/091121_GraphicConverter_a.png
file:///Volumes/Travail/maison/events2009/091121_GraphicConverter_b.png

De cette façon, je garde toutes les étapes de la transaction, et les courriels qui la concernent. Evidemment, j'évite de conserver des images qui contiennent lisiblement le numéro de ma carte bancaire ; si c'est le cas, il est facile de rendre floue la partie correspondante, à l'aide de Graphic Converter, par exemple. Logiquement, vous devriez vous assurer aussi que le numéro de série du logiciel ne peut pas être récupéré par un pirate : et comme deux précautions valent toujours mieux qu'une, je fais une sortie papier de la première page de -meLire (qui doit contenir les informations d'achat et d'enregistrement), je reporte ces indications dans un classeur d'OpenOffice (mesLicences.ods) qui sera sauvegardé avec un mot de passe, et j'efface le numéro de série du fichier -meLire.

Maintenant que vous savez comment faire, et quelle précautions prendre, allons chercher nos logiciels sur la toile. Je vais commencer par ceux qu'on ne peut pas ignorer : Firefox pour seconder Safari, Adobe Reader pour compléter Aperçu, Stuffit Expander pour décompresser des fichiers, Tex-Edit Plus pour doubler Text Edit, Open Office pour éviter d'engraisser Microsoft, CCC, que vous avez nécessairement déjà utilisé si vous avez installé votre système en suivant mes conseils.

Plutôt que de les rechercher sous Google, le mieux est d'ouvrir une page VersionTracker. L'utilisation de Version Tracker vous assure que vous aurez la dernière mise à jour disponible, sans sollicitations commerciales intéressées (enfin, presque). Je ne vais pas le répéter à chaque fois : créez dans /Volumes/Media/Soft un dossier au nom du logiciel, et reportez-y le fichier correspondant qui s'est mis dans votre dossier "Téléchargement" ; documentez l'opération dans un fichier _meLire.

Assurez-vous que le champ de recherche (en haut à droite) concerne bien Mac OS X, et rentrez "Adobe Reader" ; cliquez sur Go..

AdobeReader

TEP

Pour Adobe Reader, vous êtes redirigé sur le site d'Adobe.

Préférences du Finder

Cliquez sur l'icône Get Adobe Reader, et sur la page suivante, Télécharger (30,2 Mo). Une fenêtre de téléchargement s'affiche sur l'écran avec une glissière, puis avec un paquetage quand le téléchargement est terminé.On vous invite ensuite à continuer l'installation, et vous allez passer par les étapes de l'installation ; comme pour l'installation de tout logiciel, il vous faut montrer patte blanche en rentrant votre mot de passe d'administrateur.

Préférences du Finder

Préférences du Finder

Pour TEP, VersionTracker vous renvoie sur le site de l'auteur. Vous pouvez télécharger ce logiciel gratuitement et l'essayer quelque temps. Il suffit de cliquer sur le lien de téléchargement de Tex-Edit Plus qui se trouve sous le bouton d'achat. Mais si comme moi vous ne pouvez plus vous en passer, la morale et le simple bon sens vous incitent à l'acheter ($15), car l'auteur a travaillé très dur pour que vous puissiez profiter de ce petit bijou.

Vous pouvez reporter le dossier Tex-Edit Plus obtenu directement dans le dossier Applications, mais j'opère quant à moi différemment : je crée dans "Applications" un dossier "_Docs" (qui va se trouver a début du fait de son nom). Je copie le dossier Tex-Edit Plus dans Docs, et j'en sors Tex-Edit Plus.app que je porte directement dans "Applications". Je dispose de cette façon d'une documentation séparée, qui ne perturbe pas la liste de mes applications. D'autres documentations d'autres applications pourront aller dans _Docs par la suite.

Allons-y maintenant pour Firefox : VersionTracker vous emmène sur le site de Mozilla où il suffit d'appuyer sur le bouton Download. Le téléchargement commence immédiatement, et des croquis vous incitent à copier Firefox dans le dossier Applications, et à le reporter dans le Dock.

Préférences du Finder

Préférences du Finder

StuffitExpander





Pour Stuffit Expander, c'est plus compliqué. Version Tracker vous renvoie sur un site commercial (mysmithmicro) qui vous incite à acheter la version payante. Ne vous laissez pas faire, remplissez les champs proposés, et cliquez sur le bouton Download. Le site vous adresse un courriel avec un lien pour télécharger ; Choisissez la version multi-langage, et lancez le téléchargement. Ne manquez pas de créer votre dossier "StuffitExpander" dans /Volumes/Media/Soft, et de créer _meLire dans ce dossier. Pour celui là, qui est gratuit, pas de numéro de série... Pas de paquetage ou de fichier .dmg non plus ; vous récupérez une application d'installation dans votre fichier "Téléchargements". Reportez l'application d'installation de Stuffit Expander dans /Volumes/Media/Soft/StuffitExpander. Double-cliquez dessus pour lancer l'installation. Il faudra accepter la licence (donc la visualiser jusqu'au bout) ; après, ça roule...

Forcer l'éjection

vous devez lancer l'application d'installation

Terminons par Open Office. VersionTracker vous propose Néo Office, qui est une version précocement adaptée au Mac. Si vous voulez Open Office, il faut allez directement sur le site de OpenOffice.org, et lancer le chargement. Dans un cas comme dans l'autre, on vous demande de contribuer. Vous n'êtes pas obligé(e) de le faire. Mais songez qu'en versant une obole de 15 €, vous encouragerez les développeurs, et leur permettrez de meilleurs conditions de travail (ils pourront acheter le matériel et les logiciels dont ils ont besoin). Quand vous l'avez fait une fois, vous avez la conscience tranquille, même si les sollicitations continuent. Pour lancer le téléchargement, c'est en bas de la page.

Préférences du Finder

Je pense que cela suffit. Vous avez pu constater l'extrême diversité des conditions de téléchargement. Pour chacun, il faut vous adapter, vous méfier, déjouer les pièges commerciaux, ne pas vous laisser faire. Mais vous pouvez aussi accepter de contribuer quand vous utilisez un freeware régulièrement, et que vous jugez la cause juste.

Internet est une mine inépuisable de logiciels. Nous aurons l'occasion d'en voir d'autres, et rien ne vous empêche de les découvrir tout(e) seul(e).