1. Particularités
    1. Un système Unix BSD
    2. Un noyau Mach
    3. Interface graphique
      1. Le moteur graphique
      2. Aqua
    4. Apple, mode d'emploi
  2. Installation
    1. Les mauvais choix d'Apple
    2. Mes vœux pour 2011...
    3. Préliminaires
      1. Stratégies de mots de passe
      2. Stratégies de disques
      3. Partitionner un disque externe
      4. Cloner Macintosh HD
      5. Partitionner le disque interne
    4. Versions du système
      1. 10.0 : Cheeta
      2. 10.1 : Puma
      3. 10.2 : Jaguar
      4. 10.3 : Panther
      5. 10.4 : Tiger
      6. 10.5 : Léopard
      7. 10.6 : Snow Léopard
        1. Mon installation
        2. Premières impressions
        3. Un Dock sinistre
        4. Cafouillages
      8. 10.7 : Lion
        1. Premières réactions (1)
        2. Premières réactions (2)
        3. Réinstallation de Lion
        4. Nouvelles réactions sur Lion (3)
        5. XCode 4
        6. Les mensonges de Lion
        7. Les pièges de Lion
        8. Débuter avec Lion
        9. Conserver Lion
        10. Installer Lion
        11. Les mystères de la restauration
    5. Installer le système
      1. Faire une nouvelle installation
        1. Réinstaller SnowLéopard
        2. Réinstaller Leopard
        3. Réinstaller Tiger
        4. Cloner le système
        5. L'assistant migration
      2. Personnaliser
        1. Compléments d'Apple
        2. Les must d'Internet
        3. Configurer Media
        4. Créez les comptes utilisateurs
        5. Ré-installez vos données
  3. Eléments de Mac OS X
    1. Le bureau
      1. Ouverture d'une session
      2. Pas de fond d'écran
      3. Rien sur le bureau
      4. Bien disposer le Dock
      5. La fenêtre du Mac
      6. Le menu du Mac
      7. Le clavier du Mac
      8. Les raccourcis clavier
      9. Les services
      10. Capture d'écran
      11. Spaces
    2. Le Finder
      1. Système de fichiers
      2. Les permissions
      3. ZFS c'est fini...
      4. ZFS sans Apple
        1. Retour sur les systèmes de fichiers
        2. Les insuffisances de HFS+
        3. Les atouts de ZFS
        4. macZFS
          1. Devenez root
          2. Préparez le travail
          3. Installez maczfs
      5. Les présentations
      6. Réglages du Finder
      7. Les problèmes du Finder
      8. Le Finder Spatial
      9. Un autre Finder ?
      10. Spotlight
      11. URLs de fichiers
    3. Les outils
      1. Gestion des couleurs
      2. Gestion du texte
      3. Les dictionnaires
      4. Exposé
      5. Dashboard
      6. Configuration audio
      7. La console
      8. Le terminal
      9. Trousseau d'accès
      10. Utilitaire de disques
  4. Les applications
    1. Aperçu
      1. Mode graphique
        1. La barre d'outils
        2. Les sélections
        3. Réglages de couleurs
        4. Pot pourri graphique
      2. Mode PDF
        1. Copier/coller
        2. Les annotations
        3. Pot pourri PDF
    2. Mail
  5. Sauvegardez...
    1. Formes de sauvegarde
    2. Que sauvegarder ?
    3. Outils de sauvegarde
      1. Time Machine
      2. CCC
      3. SuperDuper
    4. Le système
    5. Les données utilisateurs
    6. La médiathèque

Time Machine



Résumé : Time machine est un utilitaire d'Apple, très pratique parce que automatique, mais ne lui faites pas une confiance absolue ; il peut cafouiller.


Parmi les nouveautés de Léopard figurait un logiciel de sauvegarde, Time Machine ; il est plutôt controversé parmi les utilisateurs de Macs ; certains ne jurent que par lui ; d'autres dénoncent ses insuffisances et le fait qu'il représente une fausse sécurité. Je serais pour ma part plutôt du second avis ; je l'utilise, mais je m'en méfie ; en bon normand, je n'aime pas mettre tous mes œufs dans le même panier. menu NeXT

Time Machine m'a deux ou trois fois sorti d'un mauvais pas : une fausse manœuvre, et un fichier parti trop vite à la corbeille, puis la corbeille vidée. L'appel à Time Machine m'a permis de récupérer le fichier, mais il m'en a aussi révélé les incohérences ! Sur ma machine, la remontée du temps s'était faite très lentement, et le comportement semblait plutôt aléatoire : inquiétant pour un logiciel de sécurité ! Depuis, j'ai fortement réduit le travail de Time Machine, pour ne sauvegarder que mon espace de travail quotidien, et les choses semblent mieux se passer.

Autrement dit, je considère qu'il vaut mieux ne pas tout confier à Time Machine, qu'il est très pratique pour assurer la sécurité de l'espace de travail entre deux sauvegardes plus conventionnelles, mais qu'il pourrait faire les choses beaucoup mieux s'il n'avait pas l'ambition de tout faire, et d'une façon plutôt tordue.

Car plutôt qu'un utilitaire de sauvegarde, Time Machine est un logiciel d'archivage incrémental : à partir d'un état initial, il sauvegarde tous les états successifs de tous les fichiers, en ne prenant en compte que leurs modifications. La procédure est très complexe, et appliquée à un très gros volume de données, elle est (très) longue. Mais on doit surtout s'interroger sur l'intérêt pratique d'une telle méthode : certes, elle peut (théoriquement) reconstituer tous les états successifs d'un fichier, mais est-ce bien utile ? Ce qui compte, c'est de récupérer un état précédent, dans un passé plutôt court quand un fichier se trouve corrompu ou perdu ; les circonstances où on a besoin de toutes les versions successives d'un même document sont très rares, et devraient incontestablement être confiées à un logiciel spécialisé plus robuste que Time Machine...

Et puis Time Machine ne conserve pas réellement tous les états successifs d'un même document ; il simplifie : il enregistre et conserve l'état horaire des fichiers le jour et la veille, mais il ne conserve plus qu'une version journalière dans les 30 jours précédents, et une version hebdomadaire auparavant. Il ne pratique donc pas un archivage au sens strict du terme (conserver tous les états successifs d'un fichier) ; cette cote mal taillée n'a aucun intérêt pratique, et il n'est pas utile de retenir l'historique des fichiers indéfiniment ; le limiter à un mois (8 derniers jours et 3 dernières semaines) aurait été largement suffisant.

Les possibilités de réglage de Time Machine sont d'autre part insuffisantes : sauf à recourir à des utilitaires tiers, on n'a aucun moyen de modifier le pas horaire des sauvegardes ; et par défaut, Time Machine va sauvegarder tout ce qui est sur votre Mac ! Ce peut être excessif, et cela explique les ennuis que j'ai rencontrés au début. Les choses se passent mieux depuis que j'ai réduit l'archivage à mon espace de travail quotidien, mais tout n'est pas sauvegardé (j'ai dû faire des coupes sombres).

Ce logiciel hybride est donc plutôt déroutant ; utile, incontestablement, mais plus utile comme sécurité intermédiaire, après la dernière duplication effectuée, que comme sauvegarde inconditionnelle et systématique.

A l'occasion de l'installation de Snow Léopard, Time Machine m'a réservé une autre surprise désagréable. Les partitions d'un disque ont été modifées, et Time Machine n'a pas aimé cela. Il est normal qu'il ait entamé une nouvelle procédure de sauvegarde, mais il n'est pas normal que j'aie dû maintenir ma machine sous tension pendant plus de 24 heures, et qu'au bout de ce temps, Time Machine continuait à mouliner lamentablement, pour une sauvegarde de l'ordre de 25 Go, qui n'en finissait pas !

De guerre lasse, j'ai arrêté la procédure, et je vais recommencer à zéro (heureusement que j'ai d'autres sauvegardes !). Mais Il n'y a sous Mac OS X aucun moyen de réinitialiser un disque Time Machine ! Il va me falloir une nouvelle fois (cela m'est déjà arrivé), retirer (physiquement) le disque de Time Capsule, l'installer sur un Dock Disque, et le réinitialiser avec Utiliaires de disques. Pour un système censé assurer la sécurité, c'est plutôt raté !

Je vous conseille cependant de l'utiliser, en considérant qu'il ne faut pas compter systématiquement sur lui ; réservez lui sur votre disque externe de 1 To une partition (appelez-la TimeMachine) de 300 Go, et dans les "options" des Préférences de Time Machine, restreignez la sauvegarde au dossier "Users" ; tout ce que feront vos utilisateurs dans leur espace de travail va être archivé, et vous allez pouvoir dormir tranquille. Pas besoin de s'en occuper, tout est automatique. C'est la grande supériorité de Time Machine.