1. Particularités
    1. Un système Unix BSD
    2. Un noyau Mach
    3. Interface graphique
      1. Le moteur graphique
      2. Aqua
    4. Apple, mode d'emploi
  2. Installation
    1. Les mauvais choix d'Apple
    2. Mes vœux pour 2011...
    3. Préliminaires
      1. Stratégies de mots de passe
      2. Stratégies de disques
      3. Partitionner un disque externe
      4. Cloner Macintosh HD
      5. Partitionner le disque interne
    4. Versions du système
      1. 10.0 : Cheeta
      2. 10.1 : Puma
      3. 10.2 : Jaguar
      4. 10.3 : Panther
      5. 10.4 : Tiger
      6. 10.5 : Léopard
      7. 10.6 : Snow Léopard
        1. Mon installation
        2. Premières impressions
        3. Un Dock sinistre
        4. Cafouillages
      8. 10.7 : Lion
        1. Premières réactions (1)
        2. Premières réactions (2)
        3. Réinstallation de Lion
        4. Nouvelles réactions sur Lion (3)
        5. XCode 4
        6. Les mensonges de Lion
        7. Les pièges de Lion
        8. Débuter avec Lion
        9. Conserver Lion
        10. Installer Lion
        11. Les mystères de la restauration
    5. Installer le système
      1. Faire une nouvelle installation
        1. Réinstaller SnowLéopard
        2. Réinstaller Leopard
        3. Réinstaller Tiger
        4. Cloner le système
        5. L'assistant migration
      2. Personnaliser
        1. Compléments d'Apple
        2. Les must d'Internet
        3. Configurer Media
        4. Créez les comptes utilisateurs
        5. Ré-installez vos données
  3. Eléments de Mac OS X
    1. Le bureau
      1. Ouverture d'une session
      2. Pas de fond d'écran
      3. Rien sur le bureau
      4. Bien disposer le Dock
      5. La fenêtre du Mac
      6. Le menu du Mac
      7. Le clavier du Mac
      8. Les raccourcis clavier
      9. Les services
      10. Capture d'écran
      11. Spaces
    2. Le Finder
      1. Système de fichiers
      2. Les permissions
      3. ZFS c'est fini...
      4. ZFS sans Apple
        1. Retour sur les systèmes de fichiers
        2. Les insuffisances de HFS+
        3. Les atouts de ZFS
        4. macZFS
          1. Devenez root
          2. Préparez le travail
          3. Installez maczfs
      5. Les présentations
      6. Réglages du Finder
      7. Les problèmes du Finder
      8. Le Finder Spatial
      9. Un autre Finder ?
      10. Spotlight
      11. URLs de fichiers
    3. Les outils
      1. Gestion des couleurs
      2. Gestion du texte
      3. Les dictionnaires
      4. Exposé
      5. Dashboard
      6. Configuration audio
      7. La console
      8. Le terminal
      9. Trousseau d'accès
      10. Utilitaire de disques
  4. Les applications
    1. Aperçu
      1. Mode graphique
        1. La barre d'outils
        2. Les sélections
        3. Réglages de couleurs
        4. Pot pourri graphique
      2. Mode PDF
        1. Copier/coller
        2. Les annotations
        3. Pot pourri PDF
    2. Mail
  5. Sauvegardez...
    1. Formes de sauvegarde
    2. Que sauvegarder ?
    3. Outils de sauvegarde
      1. Time Machine
      2. CCC
      3. SuperDuper
    4. Le système
    5. Les données utilisateurs
    6. La médiathèque

Que sauvegarder ?



Résumé : Il y a dans un système informatique trois catégories d'information, qui supposent des stratégies de sauvegarde différentes.


Le système :
C'est l'ensemble dont la sauvegarde est la moins critique, et pourtant essentielle ; en principe, en cas de problème, il est toujours possible de reconstituer le système à partir des DVDs d'installation, et de réinstaller de la même façon les applications qu'il contenait. Toutes les données du système existent ailleurs que dans le système lui-même, et leur duplication peut sembler inutile.

Pourtant, il est indispensable de faire régulièrement des sauvegardes du système :
- parce qu'un système est une combinaison unique de composants assemblés progressivement par l'utilisateur. Reconstituer un système à l'identique, même en disposant de tous ses composants, est des plus aléatoire.
- parce qu'une telle reconstitution, à supposer qu'elle soit possible, exigera beaucoup de temps et d'efforts.
- parce qu'un système change périodiquement, au rythme des mises à jour successives, et qu'une mise à jour ou un incident peut le rendre inopérant d'une minute à l'autre. Disposer d'une copie de la version précédente permet de s'affranchir de ces risques.

Il est donc fortement conseillé de garder une copie complète du système, et de la renouveler avant chaque mise à jour, pour le cas où les choses tourneraient mal. La copie doit être un clone du système, qui puisse démarrer comme lui. La taille du système dépend beaucoup de la quantité d'applications installées ; le système de base d'Apple représente une dizaine de Go, mais il peut vite doubler ou quadrupler chez un utilisateur averti.

Les données utilisateurs :
Ce sont tous les fichiers des utilisateurs de la machine ; il y a là des fichiers système propres aux choix et aux préférences de chacun d'eux, et des fichiers personnels qu'ils utilisent et mettent à jour régulièrement. Ces fichiers sont irremplaçables, et leur perte peut être une catastrophe ; et comme ils changent très souvent, il est indispensable de les sauvegarder fréquemment : tous les jours (la nuit) dans une entreprise ; toutes les semaines (à la rigueur tous les mois) pour un particulier.

Pour un particulier, la taille de cet ensemble est relativement modeste, car 1 Go représente déjà l'équivalent de 666 livres de poche de 1,5 Mo chacun. Il faut donc un utilisateur très actif pour rassembler 10 Go de données textuelles ! Pour une entreprise, cela peut être plus important, mais toujours limité. Des duplications successives des données utilisateur sont possibles sur un même disque externe.

La médiathèque :
Il s'agit de données toujours très volumineuses par opposition aux catégories précédentes : photos et images, chansons et bandes sonores, films et séquences vidéo, ces flux de données sont massifs malgré les techniques de compression qu'on leur applique à peu près systématiquement. Selon la qualité voulue, une heure de vidéo peut occuper de 2 à 40 Go ! Même les disques actuels (1 à 2 To) peuvent être rapidement saturés.

Mais en dehors de la période de production, où ils s'inscrivent dans les données utilisateurs, ces documents peuvent être considérés comme statiques : il ne changent pas, on se contente de les conserver tels quels, pour les relire. Ils s'accommodent donc de supports optiques comme les CDs et les DVDs, et la sauvegarde peut se limiter aux nouveaux fichiers introduits dans le système depuis la précédente sauvegarde ; autrement dit, elle peut être incrémentielle.

Ces documents peuvent aussi moins souffrir d'une perte de qualité du support ; si quelques pixels sont altérés dans une image, cela passera souvent inaperçu, pourvu que l'application de lecture ne soit pas trop rigoriste et ne bloque pas tout.

A chacune de ces catégories, il est logique d'appliquer des stratégies de sauvegarde différentes. C'est ce que nous ferons bientôt ; mais auparavant, voyons les outils nécessaires pour la sauvegarde.