1. Particularités
    1. Un système Unix BSD
    2. Un noyau Mach
    3. Interface graphique
      1. Le moteur graphique
      2. Aqua
    4. Apple, mode d'emploi
  2. Installation
    1. Les mauvais choix d'Apple
    2. Mes vœux pour 2011...
    3. Préliminaires
      1. Stratégies de mots de passe
      2. Stratégies de disques
      3. Partitionner un disque externe
      4. Cloner Macintosh HD
      5. Partitionner le disque interne
    4. Versions du système
      1. 10.0 : Cheeta
      2. 10.1 : Puma
      3. 10.2 : Jaguar
      4. 10.3 : Panther
      5. 10.4 : Tiger
      6. 10.5 : Léopard
      7. 10.6 : Snow Léopard
        1. Mon installation
        2. Premières impressions
        3. Un Dock sinistre
        4. Cafouillages
      8. 10.7 : Lion
        1. Premières réactions (1)
        2. Premières réactions (2)
        3. Réinstallation de Lion
        4. Nouvelles réactions sur Lion (3)
        5. XCode 4
        6. Les mensonges de Lion
        7. Les pièges de Lion
        8. Débuter avec Lion
        9. Conserver Lion
        10. Installer Lion
        11. Les mystères de la restauration
    5. Installer le système
      1. Faire une nouvelle installation
        1. Réinstaller SnowLéopard
        2. Réinstaller Leopard
        3. Réinstaller Tiger
        4. Cloner le système
        5. L'assistant migration
      2. Personnaliser
        1. Compléments d'Apple
        2. Les must d'Internet
        3. Configurer Media
        4. Créez les comptes utilisateurs
        5. Ré-installez vos données
  3. Eléments de Mac OS X
    1. Le bureau
      1. Ouverture d'une session
      2. Pas de fond d'écran
      3. Rien sur le bureau
      4. Bien disposer le Dock
      5. La fenêtre du Mac
      6. Le menu du Mac
      7. Le clavier du Mac
      8. Les raccourcis clavier
      9. Les services
      10. Capture d'écran
      11. Spaces
    2. Le Finder
      1. Système de fichiers
      2. Les permissions
      3. ZFS c'est fini...
      4. ZFS sans Apple
        1. Retour sur les systèmes de fichiers
        2. Les insuffisances de HFS+
        3. Les atouts de ZFS
        4. macZFS
          1. Devenez root
          2. Préparez le travail
          3. Installez maczfs
      5. Les présentations
      6. Réglages du Finder
      7. Les problèmes du Finder
      8. Le Finder Spatial
      9. Un autre Finder ?
      10. Spotlight
      11. URLs de fichiers
    3. Les outils
      1. Gestion des couleurs
      2. Gestion du texte
      3. Les dictionnaires
      4. Exposé
      5. Dashboard
      6. Configuration audio
      7. La console
      8. Le terminal
      9. Trousseau d'accès
      10. Utilitaire de disques
  4. Les applications
    1. Aperçu
      1. Mode graphique
        1. La barre d'outils
        2. Les sélections
        3. Réglages de couleurs
        4. Pot pourri graphique
      2. Mode PDF
        1. Copier/coller
        2. Les annotations
        3. Pot pourri PDF
    2. Mail
  5. Sauvegardez...
    1. Formes de sauvegarde
    2. Que sauvegarder ?
    3. Outils de sauvegarde
      1. Time Machine
      2. CCC
      3. SuperDuper
    4. Le système
    5. Les données utilisateurs
    6. La médiathèque

Formes de sauvegarde



Résumé : Il existe plusieurs formes de sauvegarde, qui sont complémentaires ; ne pas se limiter à une seule.


Introduisons à présent quelques notions plus précises que la simple sauvegarde :

• l’archivage consiste à conserver des versions successives d’un même document ; si le document change, on conserve l’ancienne version, et on en rajoute une nouvelle ; avec un ordinateur, on peut se contenter de faire un archivage incrémental, en partant d’une version de base, et en prenant en compte seulement les modifications (rajouts ou suppressions) ; c’est plus économique en espace de stockage, mais c’est plus compliqué et plus long à gérer.

• la duplication ou sauvegarde consiste à faire une copie conforme (un clone), à un moment donné, d’un fichier, d’un dossier, d’une partition, d’un disque, en général sur un autre support, pour disposer d’une copie de sécurité. Comme vous tenez certainement à votre collection de photos localisée dans iPhoto, vous avez intérêt à la dupliquer (sur un ou plusieurs disques optiques, par exemple) pour ne pas tout perdre en cas de crash du disque dur. Périodiquement, vous pourrez graver un nouveau disque pour contenir les photos les plus récentes qui ne sont pas sur les précédents CDs ; en ce sens, la duplication peut être aussi incrémentale. Vous vous apercevrez vite que pour cela, iPhoto n’est pas l’idéal...

• la synchronisation consiste à vous assurer que deux machines différentes (un Mac et un iPod, par exemple) conservent la même version d’un ensemble de fichiers (disons, ma collection de chansons françaises). Pour être efficace, la synchronisation doit être périodique ; et comme je peux au gré des circonstances rajouter des chansons sur mon iPod ou sur mon Mac, la synchronisation doit être à double sens. La synchronisation constitue aussi une duplication puisqu’elle inscrit les mêmes informations présentes à un instant donné sur deux supports différents.

Avec l'archivage, si vous avez par mégarde effacé un fichier, vous pourrez le récupérer en allant chercher une version antérieure. L’archivage est une assurance historique ; il vous permet de revenir à un état passé, quand la situation s’est dégradée. A partir d’un état passé, celui d’une duplication par exemple, il permet aussi de revenir à l’état présent. Avec Time Machine, le Mac dispose d'un logiciel d'archivage inclus dans le système ; la récupération peut se faire avec une précision différente, dans le temps (heures, jours ou semaines pour des retards d’un jour, d’un mois ou d’années), et dans l’étendue (fichier, dossier, partition, disque).

A lui seul, cependant, l’archivage n’est pas suffisant, et il est générateur de gaspillage d’espace disque et de temps ; il est incapable de résoudre certaines difficultés : si une mise à jour ou un téléchargement rend le système inopérant (heureusement, cela n’arrive qu’exceptionnellement sous Mac OS X), l’archivage ne sera d’aucun secours ; pour se sortir d’une telle situation il faut un clone, bootable du système, qui permettra de redémarrer ; à défaut, il faudra redémarrer avec les DVD d’installation. Si Time Machine ne répond plus, tout est perdu... d’où la nécessité de disposer d’une autre forme de sauvegarde.

menu NeXT

Il est donc prudent de compléter l’archivage par des duplications périodiques, sur un autre disque que celui utilisé par le système. Si on dispose déjà de Time Machine, ces duplications pourront être raisonnablement espacées (tous les quinze jours ou tous les mois par exemple). L’installation standard faite par Apple est monolythique ; il est préférable de faire au moins trois partitions sur le disque : l’une attribuée au système, une autre pour les utilisateurs, et une dernière (plus grosse) réservée aux média (musique, images, vidéos). Un système un peu sécurisé pourra donc se présenter de la façon suivante:







menu NeXT

Si vous disposez d’un portable et d’un ordinateur de bureau, vous pouvez utiliser la synchronisation pour conserver deux copies identiques des fichiers les plus importants ; compte tenu des différences de taille des disques, vous ne pourrez pas tout sécuriser, mais vous pouvez complétez la configuration avec une Time Capsule en Wi Fi.








Comme vous le constatez, il n’existe pas une seule police d’assurance ; les choses dépendent beaucoup de la nature de vos occupations, et de votre travail ; pour une activité professionnelle, il peut être indispensable de faire des duplications quotidiennes, et il faut en principe deux jeux de disques, l’un près de l’ordinateur, et l’autre dans un local, ou dans un batiment séparé (songez à l’incendie ou au vol) qu’on alterne tous les jours... à moins que les sauvegardes ne se fassent en ligne.

Pour le particulier, les solutions ne seront pas les mêmes selon qu’il utilise principalement sa machine comme moyen de divertissement (“media center”), ou comme outil de travail (“data center”). Si vous n’avez encore rien pour assurer la sécurité de vos données, sécurisez d’abord vos média (vos photos sont irremplaçables) sur des CDs ou des DVDs. Ensuite, si vous le pouvez, investissez dans un disque externe (de préférence avec Firewire), et commencez par utiliser Time Machine. Les résultats seront immédiats et vous donneront du temps pour envisager la suite...