1. Particularités
    1. Un système Unix BSD
    2. Un noyau Mach
    3. Interface graphique
      1. Le moteur graphique
      2. Aqua
    4. Apple, mode d'emploi
  2. Installation
    1. Les mauvais choix d'Apple
    2. Mes vœux pour 2011...
    3. Préliminaires
      1. Stratégies de mots de passe
      2. Stratégies de disques
      3. Partitionner un disque externe
      4. Cloner Macintosh HD
      5. Partitionner le disque interne
    4. Versions du système
      1. 10.0 : Cheeta
      2. 10.1 : Puma
      3. 10.2 : Jaguar
      4. 10.3 : Panther
      5. 10.4 : Tiger
      6. 10.5 : Léopard
      7. 10.6 : Snow Léopard
        1. Mon installation
        2. Premières impressions
        3. Un Dock sinistre
        4. Cafouillages
      8. 10.7 : Lion
        1. Premières réactions (1)
        2. Premières réactions (2)
        3. Réinstallation de Lion
        4. Nouvelles réactions sur Lion (3)
        5. XCode 4
        6. Les mensonges de Lion
        7. Les pièges de Lion
        8. Débuter avec Lion
        9. Conserver Lion
        10. Installer Lion
        11. Les mystères de la restauration
    5. Installer le système
      1. Faire une nouvelle installation
        1. Réinstaller SnowLéopard
        2. Réinstaller Leopard
        3. Réinstaller Tiger
        4. Cloner le système
        5. L'assistant migration
      2. Personnaliser
        1. Compléments d'Apple
        2. Les must d'Internet
        3. Configurer Media
        4. Créez les comptes utilisateurs
        5. Ré-installez vos données
  3. Eléments de Mac OS X
    1. Le bureau
      1. Ouverture d'une session
      2. Pas de fond d'écran
      3. Rien sur le bureau
      4. Bien disposer le Dock
      5. La fenêtre du Mac
      6. Le menu du Mac
      7. Le clavier du Mac
      8. Les raccourcis clavier
      9. Les services
      10. Capture d'écran
      11. Spaces
    2. Le Finder
      1. Système de fichiers
      2. Les permissions
      3. ZFS c'est fini...
      4. ZFS sans Apple
        1. Retour sur les systèmes de fichiers
        2. Les insuffisances de HFS+
        3. Les atouts de ZFS
        4. macZFS
          1. Devenez root
          2. Préparez le travail
          3. Installez maczfs
      5. Les présentations
      6. Réglages du Finder
      7. Les problèmes du Finder
      8. Le Finder Spatial
      9. Un autre Finder ?
      10. Spotlight
      11. URLs de fichiers
    3. Les outils
      1. Gestion des couleurs
      2. Gestion du texte
      3. Les dictionnaires
      4. Exposé
      5. Dashboard
      6. Configuration audio
      7. La console
      8. Le terminal
      9. Trousseau d'accès
      10. Utilitaire de disques
  4. Les applications
    1. Aperçu
      1. Mode graphique
        1. La barre d'outils
        2. Les sélections
        3. Réglages de couleurs
        4. Pot pourri graphique
      2. Mode PDF
        1. Copier/coller
        2. Les annotations
        3. Pot pourri PDF
    2. Mail
  5. Sauvegardez...
    1. Formes de sauvegarde
    2. Que sauvegarder ?
    3. Outils de sauvegarde
      1. Time Machine
      2. CCC
      3. SuperDuper
    4. Le système
    5. Les données utilisateurs
    6. La médiathèque

Les URLs de fichiers



Résumé : Référencez vos fichiers dans d'autres fichiers ; permet de visualiser immédiatement à l'aide d'un Cmd-click le fichier référencé. Très pratique et très efficace.


Il y a une forme d'URL (Uniform Resource Locator) peu connue du grand public, et qui est pourtant bien pratique : c'est l'adresse URL d'un fichier.
• sur le web, une adresse URL commence par http:// ; suit alors l'adresse du serveur web auquel vous vous adressez. http désigne le protocole utilisé par le web.
• dans un système de fichier, l'adresse URL commence par file:// ; elle est suivie par le chemin complet absolu du fichier (figure 1). Sous Mac OS X, le système de fichiers commence à /Volumes ; un URL de fichier commencera donc par file:///Volumes/ (avec 3 slash). /Volumes contient l'ensemble des disques ou des partitions qui constituent le système de fichiers. URLs

L'URL du fichier _model.rtfd de cette fenêtre du Finder s'écrit donc : file:///Volumes/Leopard/Users/phil/Documents/models/_model.rtfd.
Attention : le système de fichiers n'est pas au courant des subtilités de traduction en français du Finder ; Utilisateurs doit donc être remplacé par le nom de dossier Users utilisé dans le système de fichiers.
De la même façon, dans le dossier utilisateur, Bureau doit être remplacé par Desktop, Images par Pictures, Musique par Music, et Séquences par Movies. Dans le dossier Utilisateurs, remplacer Partagé par Shared.

Vous pouvez ensuite utiliser cette adresse (figure 2) dans un fichier texte pour aller voir ce qu'il contient, mais la facilité d'accès dépend de l'application utilisée : URLs
• si vous référencez cet URL dans un fichier Text Edit (TE) , il vous faudra ouvrir le fichier en faisant un ctrl-click dessus pour accéder au menu contextuel et choisir "Ouvrir l'adresse URL".
• si vous utilisez Tex Edit Plus ( TEP, http://www.tex-edit.com/ , 15 $, c'est mon éditeur de prédilection), ou BBEdit, Open Office, TextWrangler (http://www.freeware.avosmac.com), un simple cmd-click sur l'URL ouvrira immédiatement votre fichier ; avec Microsoft Word (Office 2008), vous devrez accepter le danger encouru par l'ouverture d'un fichier.
• avec Pages, ou TextMate, ça ne marche pas...
• ça ne marche pas non plus dans les tableurs connus (Excel, Open Office, ou Numbers) ; dommage...

Ce référencement fonctionne parfaitement si vos fichiers sont correctement nommés, c'est à dire s'ils répondent aux critères d'Unix, qui utilise (à l'origine) un code ASCII à 7 bits pour nommer les fichiers. Respectez ces critères, et votre vie en sera grandement simplifiée. Remplacez les blancs par le caractère _ et bannissez les caractères accentués. En plus des lettres et des chiffres, les seuls caractères normalement utilisés dans un URL sont le tiret "-", le blanc souligné "_" , le point "." , et le tildé "~".

Si vous avez absolument besoin de caractères accentués, c'est sans espoir, vous ne pourrez pas utiliser d'URL pour ces fichiers mal nommés. En théorie, la chose est possible à l'aide de l'encodage en % ; en pratique, les éditeurs sont incapables d'exploiter cet encodage, donc ça ne marche pas.

Heureusement, l'encodage en % du blanc fonctionne. Pour vous, Leopard dans les chemins que j'ai utilisés sera sans doute remplacé par Macintosh HD conformément à l'installation standard effectuée par Apple à la mise en route.
L'URL devra être écrit file:
///Volumes/Macintosh%20HD/Users/phil/Documents/models/_model.rtfd.
Le blanc entre Macintosh et HD est remplacé par les trois caractères %20 : 20 est le code ASCII exprimé en hexadécimal du blanc. Cela fonctionne sous TE (avec ctrl-click), sous TEP, TextWrangler, BBEdit, Open Office et Word (avec cmd-click).

URLs

Pour vous faciliter l'écriture d'un chemin qui peut être très long, vous pouvez (figure 3) glisser-déposer le fichier à référencer dans une fenêtre du terminal (l'application Terminal est dans /Applications/Utilitaires).

Copiez la sélection, et collez-la pour compléter l'URL (qui doit partir de la racine, c'est à dire de /Volumes/... )


Vous pourrez utiliser le référencement de fichiers dans un grand nombre de circonstances :

• si vous envoyez un courriel avec des pièces attachées, et que vous gardez une copie de ce courriel dans un fichier texte, référencez chacune de vos pièces attachées en indiquant son URL ; personnellement, je privilégie cette pratique, et ne garde jamais rien dans mon application Mail.

• vous envoyez un courrier avec des documents associés ; dans la copie que vous gardez de ce courrier, référencez les URL des documents joints.

• si vous archivez une page Web qui contient des figures dans un fichier texte, mettez toutes ces figures dans un dossier spécial "Figures", et numérotez-les (je numérote pour ma part à partir de 9999 en remontant vers zéro, cela permet de voir dans le Finder, sans utiliser l'ascenseur, la dernière figure créée) ; dans le fichier texte, contentez-vous de référencer les figures, ( file:///Volumes/Leopard/Users/phil/Pictures/Figures/fig9999.png ) et vous les verrez à l'aide d'un simple cmd-click. S'il y a beaucoup de figures, il sera préférable d'utiliser TE qui les archive automatiquement, et qui conserve aussi les URL de la page, mais au prix de la création d'un dossier (rtfd).

• si dans un fichier texte vous faites une longue liste (avec titre, description et/ou résumé, mots-clé) d'un ensemble de documents (fichiers PDF, rtf ou rtfd, texte, tableaux, figures, etc...) rassemblés dans un dossier, le référencement de chaque document associé à sa description ou à son résumé vous permettra d'y accéder immédiatement. Avec TE ou mieux, TEP une recherche par mots-clé dans ce fichier est pratique et rapide (Cmd-F, Cmd-G).

• référencez de la même façon les photos que vous voulez joindre à un document ; elle ne seront pas dupliquées dans votre système de fichiers, et vous pourrez gagner de la place.
Je ne doute pas que vous saurez trouver d'autres applications adaptées à vos tâches et à vos préoccupations.