1. Particularités
    1. Un système Unix BSD
    2. Un noyau Mach
    3. Interface graphique
      1. Le moteur graphique
      2. Aqua
    4. Apple, mode d'emploi
  2. Installation
    1. Les mauvais choix d'Apple
    2. Mes vœux pour 2011...
    3. Préliminaires
      1. Stratégies de mots de passe
      2. Stratégies de disques
      3. Partitionner un disque externe
      4. Cloner Macintosh HD
      5. Partitionner le disque interne
    4. Versions du système
      1. 10.0 : Cheeta
      2. 10.1 : Puma
      3. 10.2 : Jaguar
      4. 10.3 : Panther
      5. 10.4 : Tiger
      6. 10.5 : Léopard
      7. 10.6 : Snow Léopard
        1. Mon installation
        2. Premières impressions
        3. Un Dock sinistre
        4. Cafouillages
      8. 10.7 : Lion
        1. Premières réactions (1)
        2. Premières réactions (2)
        3. Réinstallation de Lion
        4. Nouvelles réactions sur Lion (3)
        5. XCode 4
        6. Les mensonges de Lion
        7. Les pièges de Lion
        8. Débuter avec Lion
        9. Conserver Lion
        10. Installer Lion
        11. Les mystères de la restauration
    5. Installer le système
      1. Faire une nouvelle installation
        1. Réinstaller SnowLéopard
        2. Réinstaller Leopard
        3. Réinstaller Tiger
        4. Cloner le système
        5. L'assistant migration
      2. Personnaliser
        1. Compléments d'Apple
        2. Les must d'Internet
        3. Configurer Media
        4. Créez les comptes utilisateurs
        5. Ré-installez vos données
  3. Eléments de Mac OS X
    1. Le bureau
      1. Ouverture d'une session
      2. Pas de fond d'écran
      3. Rien sur le bureau
      4. Bien disposer le Dock
      5. La fenêtre du Mac
      6. Le menu du Mac
      7. Le clavier du Mac
      8. Les raccourcis clavier
      9. Les services
      10. Capture d'écran
      11. Spaces
    2. Le Finder
      1. Système de fichiers
      2. Les permissions
      3. ZFS c'est fini...
      4. ZFS sans Apple
        1. Retour sur les systèmes de fichiers
        2. Les insuffisances de HFS+
        3. Les atouts de ZFS
        4. macZFS
          1. Devenez root
          2. Préparez le travail
          3. Installez maczfs
      5. Les présentations
      6. Réglages du Finder
      7. Les problèmes du Finder
      8. Le Finder Spatial
      9. Un autre Finder ?
      10. Spotlight
      11. URLs de fichiers
    3. Les outils
      1. Gestion des couleurs
      2. Gestion du texte
      3. Les dictionnaires
      4. Exposé
      5. Dashboard
      6. Configuration audio
      7. La console
      8. Le terminal
      9. Trousseau d'accès
      10. Utilitaire de disques
  4. Les applications
    1. Aperçu
      1. Mode graphique
        1. La barre d'outils
        2. Les sélections
        3. Réglages de couleurs
        4. Pot pourri graphique
      2. Mode PDF
        1. Copier/coller
        2. Les annotations
        3. Pot pourri PDF
    2. Mail
  5. Sauvegardez...
    1. Formes de sauvegarde
    2. Que sauvegarder ?
    3. Outils de sauvegarde
      1. Time Machine
      2. CCC
      3. SuperDuper
    4. Le système
    5. Les données utilisateurs
    6. La médiathèque

Les raccourcis Clavier



Résumé : Les raccourcis-clavier les plus courants, à connaître absolument, et comment vous pouvez définir vos propres raccourcis


L'interface utilisateur graphique a bien des avantages, mais aussi de gros inconvénients ; pour un utilisateur confirmé, l'un des plus handicapants est d'avoir à utiliser la souris pour accéder aux menus d'une application. Les menus ont l'avantage d'être explicites, mais quand on les connaît, ils sont plutôt ennuyeux ! Tous les systèmes ont donc mis en place un moyen de les contourner par des raccourcis-clavier, qui évitent d'avoir recours à la souris pour lancer les commandes propres à une application.

Avec le Mac, Apple a le premier jeté les bases d'un ensemble de raccourcis reconnu par toutes les applications bien écrites. L'exemple le plus connu est la fameuse triade Couper-Copier-Coller : Cmd-X, Cmd-C, Cmd-V. Couper et Copier nécessitent une sélection préalable ; sans sélection, ça ne marche pas ; dans les deux cas, la sélection est reportée dans le presse-papier (clip board), une mémoire tampon qui peut accueillir aussi bien du texte que des images ou des sons. Coller recopie le presse-papier à l'endroit où se trouve le curseur au moment où l'opération est lancée.

J'utilise pour ma part énormément le Copier-Coller : pour recopier des morceaux de pages Web dans ma base de données, pour conserver mes courriels à l'écart de l'application Mail, pour éviter d'avoir à taper des morceaux de texte utilisés très souvent, etc... Au point que j'ai trouvé l'utilisation d'un presse-papier un peu trop juste ; j'utilise donc CopyPaste, un shareware de prix raisonnable pour les services qu'il rend : il me permet de disposer en permanence de 10 presse-papiers numérotés 0 à 9.

Outre le Couper-Copier-Coller, Apple a défini d'autres raccourcis-clavier, qui se sont imposés à tous les programmeurs d'applications, et constituent un véritable standard de fait. Vous avez intérêt à les connaître et à les utiliser intensivement ; vous pourrez gagner du temps. Ces raccourcis s'appliquent au Finder comme aux applications : on peut les regrouper en quelques catégories :

• action sur une fenêtre ou une application
Cmd N ouvre une nouvelle fenêtre du Finder, ou un nouveau document dans une application
Cmd S sauve le document de la fenêtre active ; Maj Cmd S sauve sous un autre nom
Cmd W ferme la fenêtre active (sans quitter l'application)
Cmd Q quitte l'application active.
Cmd , affiche les préférences de l'application
Cmd M met la fenêtre dans le Dock (agit comme le bouton jaune)
Cmd H (Hide, cacher) masque une fenêtre : Opt Cmd H masque les fenêtres autres que la fenêtre active ( cliquer sur les applications ouvertes dans le Dock pour retrouver les fenêtres masquées)

• action sur un document
Cmd A sélectionne tout dans le document
Cmd D duplique un dossier ou un document
Cmd O propose d'ouvrir un document existant
Cmd P affiche le dialogue de réglage de l'impression
Cmd L sélectionner une ligne ; dans Safari, ouvrir une nouvelle page ; dans le Finder, Cmd l crée un alias
Cmd Z (Undo, défaire) annule l'opération précédente (peut être appelé plusieurs fois ; Maj Cmd Z rétablit l'opération annulée)

• gestion des fontes de caractères
Cmd B (Bold) met la sélection en gras, ou passe en gras à l'endroit du curseur
Cmd U (Underlined) souligne la sélection, ou passe en souligné
Cmd I (Italique) met la sélection en italique, ou passe en italique.
Cmd T (Text) affiche le tableau des polices de caractères (bascule) ; dans Safari, crée un nouvel onglet
Cmd + agrandit la fonte ; Cmd - réduit la fonte

• Fonctions de recherche
Cmd F (Find, trouver) affiche un dialogue de recherche
Cmd G (Go, aller) recherche l'occurrence suivante
Cmd ? obtient l'aide associée au document actif

• Dans le Finder ou sur le bureau
Cmd J affiche les options de présentation (bascule)

Si vous explorez le menu de diverses applications, vous allez découvrir de multiples autres raccourcis-clavier. Quand on utilise intensivement une application, on a tout intérêt à en connaître le plus possible. Mais commencez déjà par connaître ceux que je viens d'énumérer ; ils vous rendront de grands services. Pour un tableau beaucoup plus complet des raccourcis-clavier, vous pouvez trouver sur Internet une liste classée ou complète.

raccourcis clavier

Vous pouvez modifier les raccourcis standards (ce n'est pas conseillé) et créer vos propres raccourcis-clavier avec <Préférences Système<Clavier et Souris ; choisissez l'onglet "Raccourcis clavier". La figure ci-dessus vous montre à l'occasion (en bas) 4 raccourcis très utiles pour faire des copies d'écran (ou d'une partie de l'écran) ; à connaître absolument !

changer un raccourci

Pour créer vos propres raccourcis, cliquez sur +, choisissez l'application concernée et l'item de menu visé, et tapez simplement le raccourci que vous voulez définir ; validez avec Ajouter.