1. Particularités
    1. Un système Unix BSD
    2. Un noyau Mach
    3. Interface graphique
      1. Le moteur graphique
      2. Aqua
    4. Apple, mode d'emploi
  2. Installation
    1. Les mauvais choix d'Apple
    2. Mes vœux pour 2011...
    3. Préliminaires
      1. Stratégies de mots de passe
      2. Stratégies de disques
      3. Partitionner un disque externe
      4. Cloner Macintosh HD
      5. Partitionner le disque interne
    4. Versions du système
      1. 10.0 : Cheeta
      2. 10.1 : Puma
      3. 10.2 : Jaguar
      4. 10.3 : Panther
      5. 10.4 : Tiger
      6. 10.5 : Léopard
      7. 10.6 : Snow Léopard
        1. Mon installation
        2. Premières impressions
        3. Un Dock sinistre
        4. Cafouillages
      8. 10.7 : Lion
        1. Premières réactions (1)
        2. Premières réactions (2)
        3. Réinstallation de Lion
        4. Nouvelles réactions sur Lion (3)
        5. XCode 4
        6. Les mensonges de Lion
        7. Les pièges de Lion
        8. Débuter avec Lion
        9. Conserver Lion
        10. Installer Lion
        11. Les mystères de la restauration
    5. Installer le système
      1. Faire une nouvelle installation
        1. Réinstaller SnowLéopard
        2. Réinstaller Leopard
        3. Réinstaller Tiger
        4. Cloner le système
        5. L'assistant migration
      2. Personnaliser
        1. Compléments d'Apple
        2. Les must d'Internet
        3. Configurer Media
        4. Créez les comptes utilisateurs
        5. Ré-installez vos données
  3. Eléments de Mac OS X
    1. Le bureau
      1. Ouverture d'une session
      2. Pas de fond d'écran
      3. Rien sur le bureau
      4. Bien disposer le Dock
      5. La fenêtre du Mac
      6. Le menu du Mac
      7. Le clavier du Mac
      8. Les raccourcis clavier
      9. Les services
      10. Capture d'écran
      11. Spaces
    2. Le Finder
      1. Système de fichiers
      2. Les permissions
      3. ZFS c'est fini...
      4. ZFS sans Apple
        1. Retour sur les systèmes de fichiers
        2. Les insuffisances de HFS+
        3. Les atouts de ZFS
        4. macZFS
          1. Devenez root
          2. Préparez le travail
          3. Installez maczfs
      5. Les présentations
      6. Réglages du Finder
      7. Les problèmes du Finder
      8. Le Finder Spatial
      9. Un autre Finder ?
      10. Spotlight
      11. URLs de fichiers
    3. Les outils
      1. Gestion des couleurs
      2. Gestion du texte
      3. Les dictionnaires
      4. Exposé
      5. Dashboard
      6. Configuration audio
      7. La console
      8. Le terminal
      9. Trousseau d'accès
      10. Utilitaire de disques
  4. Les applications
    1. Aperçu
      1. Mode graphique
        1. La barre d'outils
        2. Les sélections
        3. Réglages de couleurs
        4. Pot pourri graphique
      2. Mode PDF
        1. Copier/coller
        2. Les annotations
        3. Pot pourri PDF
    2. Mail
  5. Sauvegardez...
    1. Formes de sauvegarde
    2. Que sauvegarder ?
    3. Outils de sauvegarde
      1. Time Machine
      2. CCC
      3. SuperDuper
    4. Le système
    5. Les données utilisateurs
    6. La médiathèque

Les menus du Mac






Sur tous les systèmes informatiques actuels, les applications sont pilotées grâce à une barre de menu qui présente en rubriques organisées les principales commandes possibles, sous la forme de listes d'items. Certains items sont souvent accompagnés d'indications de raccourcis clavier.

Les menus sont propres à une application ; logiquement, ils figurent donc dans la plupart des systèmes en haut de la fenêtre de l'application (figure ci-dessous), sous sa barre de titre.

Cette disposition a des inconvénients majeurs :
menu NeXT

menu NeXT • si l'utilisateur rétrécit la largeur de la fenêtre, la barre de menus se rétrécit aussi, et risque de n'être plus affichée entièrement.
• l'espace horizontal limité oblige à définir des items de menu principal courts et parfois peu explicites.
• pour y pallier, le concepteur de l'application est souvent amené à créer des sous-menus, ou même des sous-menus de sous-menus (comme sur MacPuissanceDix), qui permettent d'écrire des items plus longs et plus clairs.
• sous NeXT, Steve Jobs avait résolu le problème d'une autre façon : en disposant la barre de menus verticalement (figure à droite).

La solution trouvée par Apple pour Mac OS X résout très élégamment tous ces problèmes ; elle consiste à dissocier la barre de menus de la fenêtre de l'application, et à la disposer tout en haut de l'écran !


Les principaux avantages de cette solution tombent sous le sens (mais il fallait y penser) :

• la barre de menu occupe toute la largeur de l'écran, quelle que soit l'application
• elle est indépendante de la largeur de la fenêtre utilisée
• la fenêtre de l'application est débarrassée de la barre de menu ; elle peut donc être verticalement un peu plus grande
• sur un écran avec de multiples fenêtres, on n'a pas à chercher où est le menu ; il est toujours en haut de l'écran
• pour savoir à quelle application la barre de menu se rapporte, il suffit qu'elle contienne, au début, le nom de l'application active.
• comme il n'y a, à tout instant, qu'une seule fenêtre active, c'est toujours la barre de menu de la fenêtre active (donc de l'application qui contrôle cette fenêtre) qui est affichée.
• sur un écran avec de multiples fenêtres d'applications, on sait toujours quelle est l'application active : son nom figure en tête dans la barre de menus

Pour bien vous représenter ces avantages, lancez plusieurs applications sous Mac OS X ; deux fenêtres du Finder, Safari, Mail, iPhoto et iTunes, par exemple. Cliquez successivement sur chacune des fenêtres ouvertes, et observez comment la barre de menu change pour refléter l'application active.
• Sous Lion, la barre de menus disparaît quand on passe en mode plein-écran. Pour la récupérer, il faut amener le curseur sur le bord supérieur de l'écran. Un comportement déroutant pour le débutant, qui peut chercher longtemps avant de trouver la solution ! Décidément, la facilité d'utilisation proverbiale de Mac OS X s'est bien dégradée !

Puisqu'on dispose de beaucoup d'espace dans la barre de menus, on peut se permettre le luxe d'y adjoindre les icônes d'outils ou d'autres applications à son extrémité droite. menu NeXT menu NeXT
Vous voyez ci-contre les deux extrémités (gauche en haut, droite en bas) de la barre de menus de mon système, pendant que je suis en train d'éditer cette page sous TextMate ; on trouve à droite des icônes classiques du système Apple, mais aussi les icônes de certaines applications tierces que j'ai installées sur ma machine (petit jeu : pourrez-vous les identifier ?)

En dehors de ces "menu-extra" (à droite), il y a (à gauche) un autre menu indépendant de l'application active, c'est le menu-pomme. Il comprend un ensemble d'items associés au système, que vous aurez tôt fait de découvrir si vous êtes débutant sur Mac. Dans ce menu, retenez par cœur, et marquez quelque part pour le retrouver en cas d'urgence, le raccourci Opt-Cmd-esc qui permet de lancer au clavier l'application "Forcer à quitter" quand rien ne va plus, ou que la roue multicolore tourne trop longtemps.