1. Particularités
    1. Un système Unix BSD
    2. Un noyau Mach
    3. Interface graphique
      1. Le moteur graphique
      2. Aqua
    4. Apple, mode d'emploi
  2. Installation
    1. Les mauvais choix d'Apple
    2. Mes vœux pour 2011...
    3. Préliminaires
      1. Stratégies de mots de passe
      2. Stratégies de disques
      3. Partitionner un disque externe
      4. Cloner Macintosh HD
      5. Partitionner le disque interne
    4. Versions du système
      1. 10.0 : Cheeta
      2. 10.1 : Puma
      3. 10.2 : Jaguar
      4. 10.3 : Panther
      5. 10.4 : Tiger
      6. 10.5 : Léopard
      7. 10.6 : Snow Léopard
        1. Mon installation
        2. Premières impressions
        3. Un Dock sinistre
        4. Cafouillages
      8. 10.7 : Lion
        1. Premières réactions (1)
        2. Premières réactions (2)
        3. Réinstallation de Lion
        4. Nouvelles réactions sur Lion (3)
        5. XCode 4
        6. Les mensonges de Lion
        7. Les pièges de Lion
        8. Débuter avec Lion
        9. Conserver Lion
        10. Installer Lion
        11. Les mystères de la restauration
    5. Installer le système
      1. Faire une nouvelle installation
        1. Réinstaller SnowLéopard
        2. Réinstaller Leopard
        3. Réinstaller Tiger
        4. Cloner le système
        5. L'assistant migration
      2. Personnaliser
        1. Compléments d'Apple
        2. Les must d'Internet
        3. Configurer Media
        4. Créez les comptes utilisateurs
        5. Ré-installez vos données
  3. Eléments de Mac OS X
    1. Le bureau
      1. Ouverture d'une session
      2. Pas de fond d'écran
      3. Rien sur le bureau
      4. Bien disposer le Dock
      5. La fenêtre du Mac
      6. Le menu du Mac
      7. Le clavier du Mac
      8. Les raccourcis clavier
      9. Les services
      10. Capture d'écran
      11. Spaces
    2. Le Finder
      1. Système de fichiers
      2. Les permissions
      3. ZFS c'est fini...
      4. ZFS sans Apple
        1. Retour sur les systèmes de fichiers
        2. Les insuffisances de HFS+
        3. Les atouts de ZFS
        4. macZFS
          1. Devenez root
          2. Préparez le travail
          3. Installez maczfs
      5. Les présentations
      6. Réglages du Finder
      7. Les problèmes du Finder
      8. Le Finder Spatial
      9. Un autre Finder ?
      10. Spotlight
      11. URLs de fichiers
    3. Les outils
      1. Gestion des couleurs
      2. Gestion du texte
      3. Les dictionnaires
      4. Exposé
      5. Dashboard
      6. Configuration audio
      7. La console
      8. Le terminal
      9. Trousseau d'accès
      10. Utilitaire de disques
  4. Les applications
    1. Aperçu
      1. Mode graphique
        1. La barre d'outils
        2. Les sélections
        3. Réglages de couleurs
        4. Pot pourri graphique
      2. Mode PDF
        1. Copier/coller
        2. Les annotations
        3. Pot pourri PDF
    2. Mail
  5. Sauvegardez...
    1. Formes de sauvegarde
    2. Que sauvegarder ?
    3. Outils de sauvegarde
      1. Time Machine
      2. CCC
      3. SuperDuper
    4. Le système
    5. Les données utilisateurs
    6. La médiathèque

Rien sur le bureau...

Résumé : Ne laissez rien sur votre bureau ; les fichiers doivent être rangés dans le système de fichiers, et le Dock peut être rendu invisible quand vous n'en avez pas besoin.


A quelle catégorie appartenez vous ? Celle du bureau monacal, ou celle du bureau bordélique ? Pour ma part, c'est parfois l'une, et souvent l'autre. Mais pour l'ordinateur, ce serait plutôt le bureau ascétique. J'ai pris l'habitude de n'y rien laisser, et je m'en trouve bien.

Laisser des documents sur le bureau, sous prétexte qu'on va bientôt en avoir besoin, ou qu'on ne sait pas où les mettre, c'est l'encombrer inutilement avec des icônes qui vont rendre son utilisation encore plus difficile ; c'est rendre ces documents encore plus inaccessibles, car ils seront cachés derrière les fenêtres des documents ou des applications ouverts. Et que de fois ai-je vu des bureaux avec une multitude d'icônes plus ou moins bien rangés, parmi lesquels on ne peut rien distinguer ! Y retrouver quelque chose, c'est chercher une aiguille dans un botte de foin !

Pour retrouver sans difficulté ce que vous cherchez, rangez vos affaires correctement, et dans un ordinateur, le système de fichiers est fait pour ça. Et avec un Macintosh, vous avez de la chance, car en plus des présentations classiques par icônes ou par liste, Mac OS X vous propose aussi une présentation par colonnes, et une autre en panorama (CoverFlow).

L'essentiel est de bien organiser le système de fichiers ; ne pas hésiter à créer des catégories (dossiers), et des sous catégories, d'enrichir l'arborescence des fichiers ; surtout, ne rien mettre à la racine, sauf les dossiers les plus importants, parmi vos préoccupations. J'aurai l'occasion d'y revenir en détail, n'hésitez pas à allonger le chemin, et (sauf exception) limitez à une dizaine ou une quinzaine le nombre de dossiers dans chaque dossier, de façon à en avoir une vue d'ensemble dans deux fenêtres de Finder superposées (très pratique pour copier ou déplacer des éléments d'un endroit à un autre).

Si vous respectez ces règles, vous devriez ne pas hésiter quand il s'agit de placer un document : il doit trouver une place logique dans le système de fichiers, et s'il n'y en a pas, il faut en créer une ! La présentation par colonnes du Finder, héritée du NeXT, et imitée par le Greg's browser du Mac classique, permet d'avoir en permanence sous les yeux la structure d'ensemble du système de fichiers, de s'en imprégner progressivement pour la mieux connaître et la dominer.

Par défaut, l'installation du Mac dépose le disque dur (Macintosh HD) sur le bureau, et positionne le Dock en bas de l'écran. Vous pouvez les supprimer tous les deux : le disque dur figure déjà dans la colonne latérale du Finder, et à la prochaine page, je vais vous apprendre à mieux disposer le Dock. Il ne restera plus que la barre de menus, indispensable et toujours en haut de l'écran.

menu NeXT Palettes

Mon bureau est donc uniformément bleu foncé quand aucune fenêtre n'est ouverte. Enfin, pas tout à fait : en bas à gauche, j'ai deux petites icônes représentant les palettes de CopyPaste, un utilitaire bien pratique qui me fournit 10 presse-papiers. Mais je peux les fermer en cliquant sur leur bouton rouge.

Et en bas à droite, je garde l'alias de la dernière figure que j'ai enregistrée dans mon dossier de figures, pour ne pas avoir à visualiser le Finder à chaque fois que je crée une nouvelle image à l'aide de Cmd-Maj-4. Tout cela n'est pas trop gênant. Cela me permet de connaître le numéro de la dernière image créée.