1. Particularités
    1. Un système Unix BSD
    2. Un noyau Mach
    3. Interface graphique
      1. Le moteur graphique
      2. Aqua
    4. Apple, mode d'emploi
  2. Installation
    1. Les mauvais choix d'Apple
    2. Mes vœux pour 2011...
    3. Préliminaires
      1. Stratégies de mots de passe
      2. Stratégies de disques
      3. Partitionner un disque externe
      4. Cloner Macintosh HD
      5. Partitionner le disque interne
    4. Versions du système
      1. 10.0 : Cheeta
      2. 10.1 : Puma
      3. 10.2 : Jaguar
      4. 10.3 : Panther
      5. 10.4 : Tiger
      6. 10.5 : Léopard
      7. 10.6 : Snow Léopard
        1. Mon installation
        2. Premières impressions
        3. Un Dock sinistre
        4. Cafouillages
      8. 10.7 : Lion
        1. Premières réactions (1)
        2. Premières réactions (2)
        3. Réinstallation de Lion
        4. Nouvelles réactions sur Lion (3)
        5. XCode 4
        6. Les mensonges de Lion
        7. Les pièges de Lion
        8. Débuter avec Lion
        9. Conserver Lion
        10. Installer Lion
        11. Les mystères de la restauration
    5. Installer le système
      1. Faire une nouvelle installation
        1. Réinstaller SnowLéopard
        2. Réinstaller Leopard
        3. Réinstaller Tiger
        4. Cloner le système
        5. L'assistant migration
      2. Personnaliser
        1. Compléments d'Apple
        2. Les must d'Internet
        3. Configurer Media
        4. Créez les comptes utilisateurs
        5. Ré-installez vos données
  3. Eléments de Mac OS X
    1. Le bureau
      1. Ouverture d'une session
      2. Pas de fond d'écran
      3. Rien sur le bureau
      4. Bien disposer le Dock
      5. La fenêtre du Mac
      6. Le menu du Mac
      7. Le clavier du Mac
      8. Les raccourcis clavier
      9. Les services
      10. Capture d'écran
      11. Spaces
    2. Le Finder
      1. Système de fichiers
      2. Les permissions
      3. ZFS c'est fini...
      4. ZFS sans Apple
        1. Retour sur les systèmes de fichiers
        2. Les insuffisances de HFS+
        3. Les atouts de ZFS
        4. macZFS
          1. Devenez root
          2. Préparez le travail
          3. Installez maczfs
      5. Les présentations
      6. Réglages du Finder
      7. Les problèmes du Finder
      8. Le Finder Spatial
      9. Un autre Finder ?
      10. Spotlight
      11. URLs de fichiers
    3. Les outils
      1. Gestion des couleurs
      2. Gestion du texte
      3. Les dictionnaires
      4. Exposé
      5. Dashboard
      6. Configuration audio
      7. La console
      8. Le terminal
      9. Trousseau d'accès
      10. Utilitaire de disques
  4. Les applications
    1. Aperçu
      1. Mode graphique
        1. La barre d'outils
        2. Les sélections
        3. Réglages de couleurs
        4. Pot pourri graphique
      2. Mode PDF
        1. Copier/coller
        2. Les annotations
        3. Pot pourri PDF
    2. Mail
  5. Sauvegardez...
    1. Formes de sauvegarde
    2. Que sauvegarder ?
    3. Outils de sauvegarde
      1. Time Machine
      2. CCC
      3. SuperDuper
    4. Le système
    5. Les données utilisateurs
    6. La médiathèque

Ouverture d'une session.




Mac OS X est un système d'exploitation multi-utilisateurs ; cela veut dire que plusieurs personnes peuvent se partager (simultanément si elles sont connectées à la machine) les ressources de votre ordinateur. Pour que la machine ne s'emmêle pas les pinceaux, chaque utilisateur doit ouvrir une session, qui va lui permettre de travailler.

Sur une machine correctement configurée, l'ouverture de session se fait en donnant le nom de l'utilisateur, et son mot de passe ; en termes techniques, cette ouverture de session s'appelle le login, et la fermeture de la session est nommée logout.

Si vous n'êtes pas le (la) seul(e) à utiliser votre machine, créez un compte pour chaque utilisateur à l'aide des <Préférences Système<Comptes. Il y a quatre sortes de comptes :
• un compte Invité (guest) permet d'accéder momentanément à l'ordinateur , avec des possibilités d'utilisation restreintes : l'invité peut seulement accéder à des dossiers que vous avez décidé de partager avec d'autres.
• un compte Standard permet à son possesseur de disposer de ses propres fichiers (son dossier Maison), mais sa marge de manœuvre est réduite en ce qui concerne l'administration de la machine.
• un compte d'administrateur (Admin) permet de tout faire sur l'ordinateur, y compris télécharger des applications, mais aussi faire des opérations qui peuvent être dangereuses. Les initiatives du compte admin sont limitées par la nécessité d'appeler une à une, et séparément, les commandes du système (à l'aide de sudo).
• il existe aussi un compte root, qui n'est normalement pas validé sous Mac OS X, et permet de faire toutes les bêtises possibles sans même avoir à passer pas sudo. Il est très dangereux, et fortement déconseillé.

Si vous avez des enfants , vous pouvez ouvrir un compte (standard) général (kids), ou un compte standard pour chacun d'eux, et explorer les possibilités de contrôle parental. Elles ne sont pas à l'épreuve des petits génies en informatique, mais ces derniers sont rares.

Dans la pratique, je conseille de créer deux comptes d'administrateur qui vous seront réservés :
• Un compte admin (nommez le ainsi, et faites en un compte administrateur), que vous n'utiliserez en principe jamais, mais qui peut un jour être utile pour débloquer une situation dans laquelle votre propre compte ne fonctionnerait plus.
• Un compte à votre nom (un nom court, 3 à 5 lettres, pour pouvoir ouvrir une session rapidement et avec des risques limités de fautes de frappe), qui sera aussi un compte d'administrateur, et que vous utiliserez en permanence.

Si votre machine est chez vous, vous pouvez laisser votre session ouverte même quand vous quittez votre machine pendant un moment (mettez-la simplement en veille), mais si vous êtes dans un environnement de bureau partagé par de nombreuses personnes (ou si vous avez des enfants), il est indispensable de faire un logout à chaque fois que vous vous éloignez de votre ordinateur.