1. Particularités
    1. Un système Unix BSD
    2. Un noyau Mach
    3. Interface graphique
      1. Le moteur graphique
      2. Aqua
    4. Apple, mode d'emploi
  2. Installation
    1. Les mauvais choix d'Apple
    2. Mes vœux pour 2011...
    3. Préliminaires
      1. Stratégies de mots de passe
      2. Stratégies de disques
      3. Partitionner un disque externe
      4. Cloner Macintosh HD
      5. Partitionner le disque interne
    4. Versions du système
      1. 10.0 : Cheeta
      2. 10.1 : Puma
      3. 10.2 : Jaguar
      4. 10.3 : Panther
      5. 10.4 : Tiger
      6. 10.5 : Léopard
      7. 10.6 : Snow Léopard
        1. Mon installation
        2. Premières impressions
        3. Un Dock sinistre
        4. Cafouillages
      8. 10.7 : Lion
        1. Premières réactions (1)
        2. Premières réactions (2)
        3. Réinstallation de Lion
        4. Nouvelles réactions sur Lion (3)
        5. XCode 4
        6. Les mensonges de Lion
        7. Les pièges de Lion
        8. Débuter avec Lion
        9. Conserver Lion
        10. Installer Lion
        11. Les mystères de la restauration
    5. Installer le système
      1. Faire une nouvelle installation
        1. Réinstaller SnowLéopard
        2. Réinstaller Leopard
        3. Réinstaller Tiger
        4. Cloner le système
        5. L'assistant migration
      2. Personnaliser
        1. Compléments d'Apple
        2. Les must d'Internet
        3. Configurer Media
        4. Créez les comptes utilisateurs
        5. Ré-installez vos données
  3. Eléments de Mac OS X
    1. Le bureau
      1. Ouverture d'une session
      2. Pas de fond d'écran
      3. Rien sur le bureau
      4. Bien disposer le Dock
      5. La fenêtre du Mac
      6. Le menu du Mac
      7. Le clavier du Mac
      8. Les raccourcis clavier
      9. Les services
      10. Capture d'écran
      11. Spaces
    2. Le Finder
      1. Système de fichiers
      2. Les permissions
      3. ZFS c'est fini...
      4. ZFS sans Apple
        1. Retour sur les systèmes de fichiers
        2. Les insuffisances de HFS+
        3. Les atouts de ZFS
        4. macZFS
          1. Devenez root
          2. Préparez le travail
          3. Installez maczfs
      5. Les présentations
      6. Réglages du Finder
      7. Les problèmes du Finder
      8. Le Finder Spatial
      9. Un autre Finder ?
      10. Spotlight
      11. URLs de fichiers
    3. Les outils
      1. Gestion des couleurs
      2. Gestion du texte
      3. Les dictionnaires
      4. Exposé
      5. Dashboard
      6. Configuration audio
      7. La console
      8. Le terminal
      9. Trousseau d'accès
      10. Utilitaire de disques
  4. Les applications
    1. Aperçu
      1. Mode graphique
        1. La barre d'outils
        2. Les sélections
        3. Réglages de couleurs
        4. Pot pourri graphique
      2. Mode PDF
        1. Copier/coller
        2. Les annotations
        3. Pot pourri PDF
    2. Mail
  5. Sauvegardez...
    1. Formes de sauvegarde
    2. Que sauvegarder ?
    3. Outils de sauvegarde
      1. Time Machine
      2. CCC
      3. SuperDuper
    4. Le système
    5. Les données utilisateurs
    6. La médiathèque

Stratégies de disques



Résumé : Il faut partitionner votre disque interne pour séparer le système et les utilisateurs ; partitionnez aussi votre disque de sauvegarde pour qu'il ait plusieurs fonctions ; et prévoyez de la place sur le disque système si vous voulez utiliser la virtualisation.


1 - Partition du disque principal

Apple s'est beaucoup simplifié la tâche en mettant tout sur un même disque, mais nous en avons vu les inconvénients. Même si vous n'avez qu'un seul disque physique sur votre Mac, il est possible de faire comme s'il y en avait deux (ou trois, ou plus), en partitionnant le disque en unités logiques que le système va considérer comme des disques différents. Le partitionnement n'empêche pas un disque de tomber en panne, mais si une partition est illisible, les autres ne sont pas affectées (avec une seule partition, c'est tout le disque qui peut être illisible).

Pour réinstaller le système d'une façon un peu plus convenable qu'à la manière Apple, nous pouvons faire 2 ou 3 partitions sur le disque Macintosh HD ; cela dépendra largement de la taille du disque :
• Pour des disques de petite taille (jusqu'à 300 Go), 2 partitions seront plus adaptées : l'une pour le système (50 Go) et l'autre pour l'espace utilisateurs (200 à 250 Go)
• Pour des disques plus gros (1 To par exemple), je conseillerais plutôt 3 partitions :
- une pour le système (80 à 100 Go) : Leopard ou SnowLeopard (sans accents)
- une autre pour l'espace utilisateurs (300 Go) : Travail
- et la dernière (le reste du disque) pour l'espace média (les photos, les chansons, les vidéos) : Media
Séparer l'espace média de l'espace utilisateurs évitera une saturation de l'espace utilisateurs si les média, très gourmands, grossissent trop vite. Le système est aussi protégé d'un tel danger.
• La partition Travail contiendra l'espace utilisateurs ; si vous êtes le principal utilisateur d'une machine, mais que vous devez cohabiter avec d'autres utilisateurs (votre famille, par exemple) vous pouvez à la racine de Travail faire un dossier à votre nom qui vous sera réservé, ce qui ne vous empêche pas de figurer aussi parmi les utilisateurs.


2- Virtualisation

Les choses se compliquent si vous voulez installer sur votre Mac un autre système d'exploitation, Windows 7 par exemple, ou une distribution de Linux. Les systèmes d'exploitation n'aiment pas les autres : au mieux, ils s'ignorent, au pire, ils se torpillent.

Sous Mac, il y a deux façons d'installer un système qui cohabite avec Mac OS X :
- En utilisant Boot Camp, un utilitaire d'Apple ; Boot Camp interdit de faire des partitions sur le disque ; il fait la partition lui-même, en séparant Windows de Mac OS X, mais pas question d'avoir une partition utilisateurs séparée, à fortiori une partition média et une autre à votre nom. C'est une solution que vous pourrez utiliser si vous faites encore un gros usage de Windows, mais vous avez acheté votre Mac parce que c'est un Mac, non ?
- En recourant à un logiciel de virtualisation : le système d'exploitation hôte utilise un émulateur, pour simuler l'existence d'une ou plusieurs autres machines virtuelles, qui accueillent chacune un système invité (Windows, Linux). Pour Mac OS X, il y a deux émulateurs bien connus, mais commerciaux (comptez 80 €) : Fusion, de VMWare, et Parallels Desktop de Parallels Inc.
- Il y a d'autres systèmes de virtualisation possibles pour le Mac, notamment VirtualBox, mais j'avoue ne pas les avoir encore essayés (ne vous ai-je pas dit que le Mac me suffit largement ?)

Les systèmes virtualisés vont s'installer dans le disque système ; si vous voulez utiliser la virtualisation, n'hésitez pas à grossir la partition système (à 150 ou 200 Go).

L'installation de systèmes invités dans ces environnements de virtualisation n'est pas toujours des plus facile, et je ne conseille pas aux débutants de s'y lancer ; après tout, vous avez choisi un Mac ... Nous y reviendrons peut-être un jour.


3- Utiliser des disques supplémentaires

Pour la sauvegarde, et pour une réinstallation du système en séparant le système et l'espace utilisateurs, vous allez avoir besoin d'au moins un disque supplémentaire. Et si vous êtes un peu paranoïaque, ou manipulez des données très importantes, il vaut mieux avoir deux disques supplémentaires. A vrai dire, ils sont maintenant devenus (pour 1 To) assez abordables (0,15 à 0,20 € par Go) et vous coûteront incontestablement moins cher que des données perdues.

Je vais vous proposer une solution de partitionnement pour un de ces disques supplémentaires ; à vous de voir, selon vos besoins, et la taille de vos fichiers multi-média, si le deuxième disque (dans l'hypothèse où il existe) peut être utilisé en miroir simple (sauvegardes alternativement sur l'un ou l'autre), ou en RAID (sauvegardes simultanées sur les deux), ou autrement.

Montez votre disque externe, lancez l'utilitaire de disque, faites 3 partitions :
• l'une ( System, 50 à 80 Go) accueillera le système
• une autre (TimeMachine, 300 Go) va servir pour Time Machine
• et la troisième (Sauvegarde, le reste) recevra vos sauvegardes manuelles ou programmées. Bien sûr, tout cela est adaptable !

Où sont vos utilisateurs dans tout cela ? Nous allons utiliser Sauvegarde pour y mettre, dans un premier temps, un clone (une copie conforme) de Macintosh HD.