1. Particularités
    1. Un système Unix BSD
    2. Un noyau Mach
    3. Interface graphique
      1. Le moteur graphique
      2. Aqua
    4. Apple, mode d'emploi
  2. Installation
    1. Les mauvais choix d'Apple
    2. Mes vœux pour 2011...
    3. Préliminaires
      1. Stratégies de mots de passe
      2. Stratégies de disques
      3. Partitionner un disque externe
      4. Cloner Macintosh HD
      5. Partitionner le disque interne
    4. Versions du système
      1. 10.0 : Cheeta
      2. 10.1 : Puma
      3. 10.2 : Jaguar
      4. 10.3 : Panther
      5. 10.4 : Tiger
      6. 10.5 : Léopard
      7. 10.6 : Snow Léopard
        1. Mon installation
        2. Premières impressions
        3. Un Dock sinistre
        4. Cafouillages
      8. 10.7 : Lion
        1. Premières réactions (1)
        2. Premières réactions (2)
        3. Réinstallation de Lion
        4. Nouvelles réactions sur Lion (3)
        5. XCode 4
        6. Les mensonges de Lion
        7. Les pièges de Lion
        8. Débuter avec Lion
        9. Conserver Lion
        10. Installer Lion
        11. Les mystères de la restauration
    5. Installer le système
      1. Faire une nouvelle installation
        1. Réinstaller SnowLéopard
        2. Réinstaller Leopard
        3. Réinstaller Tiger
        4. Cloner le système
        5. L'assistant migration
      2. Personnaliser
        1. Compléments d'Apple
        2. Les must d'Internet
        3. Configurer Media
        4. Créez les comptes utilisateurs
        5. Ré-installez vos données
  3. Eléments de Mac OS X
    1. Le bureau
      1. Ouverture d'une session
      2. Pas de fond d'écran
      3. Rien sur le bureau
      4. Bien disposer le Dock
      5. La fenêtre du Mac
      6. Le menu du Mac
      7. Le clavier du Mac
      8. Les raccourcis clavier
      9. Les services
      10. Capture d'écran
      11. Spaces
    2. Le Finder
      1. Système de fichiers
      2. Les permissions
      3. ZFS c'est fini...
      4. ZFS sans Apple
        1. Retour sur les systèmes de fichiers
        2. Les insuffisances de HFS+
        3. Les atouts de ZFS
        4. macZFS
          1. Devenez root
          2. Préparez le travail
          3. Installez maczfs
      5. Les présentations
      6. Réglages du Finder
      7. Les problèmes du Finder
      8. Le Finder Spatial
      9. Un autre Finder ?
      10. Spotlight
      11. URLs de fichiers
    3. Les outils
      1. Gestion des couleurs
      2. Gestion du texte
      3. Les dictionnaires
      4. Exposé
      5. Dashboard
      6. Configuration audio
      7. La console
      8. Le terminal
      9. Trousseau d'accès
      10. Utilitaire de disques
  4. Les applications
    1. Aperçu
      1. Mode graphique
        1. La barre d'outils
        2. Les sélections
        3. Réglages de couleurs
        4. Pot pourri graphique
      2. Mode PDF
        1. Copier/coller
        2. Les annotations
        3. Pot pourri PDF
    2. Mail
  5. Sauvegardez...
    1. Formes de sauvegarde
    2. Que sauvegarder ?
    3. Outils de sauvegarde
      1. Time Machine
      2. CCC
      3. SuperDuper
    4. Le système
    5. Les données utilisateurs
    6. La médiathèque

Les mauvais choix d'Apple



Résumé : Apple ne donne pas le choix, et impose une seule partition, appelée très malencontreusement Macintosh HD. C'est mauvais pour plusieurs raisons, et cela va vous obliger à réinstaller votre système (si vous voulez un peu plus de sécurité).


En créant une installation monolithique du système sur un disque appelé Macintosh HD, Apple a fait un très mauvais choix ; et il l'impose pratiquement à tous ses utilisateurs, puisqu'ils n'ont pas le choix... à moins de réinstaller le système. Tout le disque interne est utilisé par Macintosh HD, et pour changer cela, il faut le partitionner à nouveau, donc détruire le système installé. Heureusement, tout ordinateur Apple est livré avec ses DVDs d'installation (ce qui n'est pas le cas des PCs sous Windows). Nous allons donc voir dans les pages suivantes comment réinstaller Mac OS X d'une façon plus convenable.

Mais pourquoi l'installation monolithique d'Apple est-elle un (très) mauvais choix ?

• D'abord, le nom choisi pour le disque est stupide ! Macintosh HD... On le sait, que c'est un Macintosh, et vous savez aussi, ne serait-ce qu'en voyant l'icône, que vous avez affaire au disque dur ! Il aurait été plus intelligent de fournir une information utile. Par exemple en l'appelant Leopard, ou SnowLeopard. De cette façon, on saurait à quel système on a affaire, notamment pour les machines (comme la mienne) où plusieurs systèmes différents sont installés. Notez que je n'ai pas mis de é à Leopard ! C'est une très mauvaise pratique que d'utiliser des noms de fichiers (et sous Unix, un disque est un fichier) avec des accents ; ça marche, le système de fichiers les accepte, mais internet et beaucoup de logiciels les supportent très mal ; alors, s'ils ne sont pas absolument indispensables, évitez-les.

• Ensuite, tout mettre sur un même disque, c'est mettre tous ses œufs dans le même panier. Et en bon normand, descendant de paysans, je n'aime pas ça ! Je préfère répartir les risques : si le système vient à se planter, et doit être réinstallé, ne pas perdre aussi toutes les données des utilisateurs qu'Apple met inconsidérément avec le système. Les utilisateurs d'Unix le savent bien : l'espace des utilisateurs y est normalement séparé de l'espace du système.

• Tout mettre ensemble ne facilite pas non plus les sauvegardes ; il faut distinguer entre le système et les utilisateurs car ces deux catégories n'ont pas le même rythme de sauvegarde : l'espace utilisateur doit être sauvegardé très fréquemment, alors que le système peut n'être sauvegardé que quelques jours après, et immédiatement avant chaque mise à jour du système.

• Enfin, il est beaucoup plus facile de changer le système quand les utilisateurs n'y sont pas ! Il faut le faire pour chaque nouvelle version de Mac OS X, et la plupart des possesseurs de Macs vont y être confrontés avec la sortie de Snow Léopard. Il est toujours plus sûr de faire une réinstallation complète que de tenter de rafistoler un système existant. Et même entre deux versions, il peut être utile de réinstaller un système qui a accumulé des scories et pose des problèmes.

Je vais donc vous inviter à réinstaller votre système d'une façon plus cohérente et plus sûre que celle que vous a imposée Apple.

• Si vous venez de mettre en route votre Mac tout neuf, c'est facile et sans danger : vous n'avez pas encore de données utilisateurs, et vous n'avez donc pas à vous préoccuper de les récupérer. Vous allez pouvoir procéder à une réinstallation en mettant dans le lecteur le DVD d'installation qui vous a été fourni.

• Avec Lion, les choses sont un peu plus compliquées : plus de DVD disponibles pour réinstaller le système ! Mais vous pouvez cloner le système initial sur un disque externe avant de re-partitionner votre disque interne, puis cloner à nouveau dans l'autre sens (du disque externe vers une partition du disque interne). Il est prudent, auparavant de récupérer la partition Recovery HD sur une clé USB de 1 GO. Voyez comment assurer la restauration du système.

• Si vous avez déjà travaillé avec votre machine, c'est plus compliqué ! Il vous faudra récupérer les données des utilisateurs, et pour cela, il faut absolument un disque externe. Comme vos données utilisateur sont ce que vous avez de plus précieux, je vous conseille là encore de prendre deux précautions plutôt qu'une : enregistrez aussi le dossier "Utilisateur" sur un ou plusieurs DVDs, ou sur un second disque externe si vous en avez un.

• Si vous êtes débutant, la destruction de ce qui existe sur votre beau Mac tout neuf peut être intimidante ! N'ayez pas peur ; je vais essayer de vous guider pas à pas, et les choses doivent bien se passer ; mais faites attention à ne pas réagir trop vite : avant de taper sur une touche ou d'accepter ce qu'on vous propose, représentez vous-bien ce que cela signifie. Au besoin, reportez sur une feuille de papier toutes les opérations que vous faites pour modérer votre ardeur.

• Et je suis obligé de prendre ici toutes les précautions d'usage : vous allez faire cela sous votre propre responsabilité, et je ne peux en aucun cas être rendu responsable des ennuis qui pourraient vous arriver, même si vous perdez des données importantes. Ne vous ai-je pas dit de bien les protéger ?