!DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD HTML 4.01//EN" "http://www.w3.org/TR/html4/strict.dtd"> Méta-données.
  1. John Siracusa
    1. Mountain Lion
      1. Introduction
      2. Achat et installation
      3. Changements d'interface (1)
      4. Changements d'interface (2)
      5. Changements d'interface (3)
      6. Applications (1)
      7. Applications (2)
      8. Applications (3)
      9. Applications (4)
      10. Applications (5)
      11. iCloud(1)
      12. iCloud(2)
      13. iCloud(3)
      14. Gatekeeper(1)
      15. Gatekeeper(2)
      16. Retina et HiDPI
      17. Fourre-tout (1)
      18. Fourre-tout (2)
      19. Fourre-tout (3)
      20. Fourre-tout (4)
      21. Fourre-tout (5)
      22. Fourre-tout (6)
      23. Recommandations
      24. Deux pères, un fils
    2. Lion
      1. Introduction
      2. Installation
      3. Revoir les fondamentaux
      4. Redimensionnement des fenêtres
      5. Et voici pour les cinglés
      6. La gestion des fenêtres
      7. Le modèle de document
      8. le modèle des processus
      9. Les éléments internes (1)
      10. Les éléments internes (2)
      11. ARC
      12. Le système de fichiers
      13. Ses modifications dans Lion
      14. Documents, résolution
      15. Le Finder
      16. Mail, Safari
      17. Fourre tout (1)
      18. Fourre tout (2)
      19. Recommendations
    3. Snow Leopard
      1. Introduction
      2. Le ticket d'entrée
      3. L'installation
      4. Nouvel aspect
      5. Détails internes
      6. Quick Time X
      7. Système de fichiers
      8. Faire plus avec plus
      9. LLVM et Clang
      10. Les blocs
      11. Concurrence
      12. Grand Central Dispatch
      13. Asynchronicité
      14. Open CL
      15. La différence...
      16. Quick Time Player
      17. Le Dock
      18. Le Finder
      19. Exchange
      20. Performances
      21. Fourre tout (1)
      22. Fourre tout (2)
      23. Le futur
    4. Leopard
      1. Introduction
      2. L'héritage
      3. Nouvel aspect 1
      4. Nouvel aspect 2
      5. Le noyau
      6. 64 bits
      7. FS Events
      8. Core animation
      9. Quartz GL
      10. Core UI
      11. Détails internes
      12. Le Finder
      13. Le Dock
      14. Time Machine
      15. Performances
      16. Pot pourri
      17. Demain
    5. Tiger
      1. Introduction
      2. Retour sur le passé
      3. Nouvel aspect de Tiger
      4. Mises à jour du noyau
      5. Le lancement
      6. Les méta-données
      7. Attributs étendus
      8. Listes de contrôle d'accès
      9. Spotlight 1
      10. Spotlight 2 : analyse et potentiel
      11. Types de fichiers
      12. Méta-données : la fin
      13. Quartz
      14. Quartz 2D Extreme
      15. Core Image
      16. La vidéo sous Tiger
      17. Dashboard
      18. Le Finder
      19. Les performances
      20. Pot pourri
      21. Conclusion
    6. Panther
      1. Introduction
      2. Les précédents
      3. L'installation
      4. Nouvel aspect
      5. Performances
      6. Changement rapide d'utilisateur
      7. Gestion des fenêtres
      8. Exposé
      9. Le Finder
      10. Performance du Finder
      11. Toujours le même
      12. Safari
      13. XCode
      14. Conclusion
    7. Jaguar
      1. Introduction
      2. Le nom
      3. L'installation
      4. Modifications d'Unix
      5. Dévelopeurs...
      6. Quoi de neuf
      7. Rendezvous
      8. Quartz Extrême
      9. Performance
      10. Compositions
      11. Le Finder
      12. Applications
      13. Sherlock
      14. Le portrait
    8. Puma
      1. Prelude
      2. Introduction
      3. Installation
      4. Réglages système
      5. Performance
      6. Redimensionnement des fenêtres
      7. Utilisation de la mémoire
      8. Diagnostics de mémoire
      9. L'environnement Classique
      10. L'interface Utilisateur
      11. Le Finder
      12. Extensions de fichiers
      13. Divers, conclusion
    9. Cheeta (Mac OS X 10.0)
      1. Qu'est ce que Mac OS X
      2. Installation
      3. Le démarrage
      4. Utilisation de la RAM
      5. Performance
      6. Performance des applications
      7. Stabilité
      8. L'interface utilisateur
      9. Le Finder
      10. Le navigateur du Finder
      11. Le Finder (divers)
      12. L'interface utilisateur
      13. Os X Classique
      14. Système de fichiers
      15. Unix
      16. Applications
      17. Conclusion
    10. Les débuts de MacOsX
      1. 1999 : OSX DP2
      2. 2000 : Quartz et Aqua/a>
      3. Fin de la lune de miel
      4. la première bêta publique
      5. 2001 : Mac OS X 10.0
      6. Un investissement
    11. Finder Spatial
      1. Introduction
      2. Interfaces spatiales
      3. Le Finder spatial
      4. Le concierge
      5. Un nouveau Finder
      6. Le browser
      7. Le browser spatial
      8. Finder et méta-données
      9. Les modèles
      10. Pensées finales

Mac OS X 10.1




13- Divers, conclusion.




Stabilité et support matériel.

La stabilité sous 10.1 est comparable à celle de 10.0.x, autrement dit, excellente. Les quelques limitations en ce qui concerne la stabilité réelle, opposée à la stabilité perçue s'appliquent toujours à 10.1. Je ne l'ai pas fait fonctionner assez longtemps pour savoir si la mort de l'interface utilisateur est plus, ou moins un problème sous 10.1. Il n'y a encore aucun moyen de se tirer d'un crash total de l'IU sans un autre ordinateur qu'on connecte pour tuer le processus. Un système d'interruption matériel (quelque chose comme les consoles virtuelles sur d'autres variantes d'Unix), qui soit garanti pour rester accessible lors de tout événement à l'exception d'un vrai "kernal panic" serait bien pour permettre à Mac OS X de surmonter ce dernier problème de stabilité.

Je ne dispose pas de suffisamment de matériel pour savoir de combien le support matériel s'est amélioré. Mon imprimante série (branchée sur un adaptateur sur le port du modem interne du G3) n'est toujours pas supportée, et je ne m'attends pas à ce qu'elle le soit dans le futur. Les imprimantes laser en réseau du G4 ont fonctionné sous 10.0.x et continuent à marcher sous 10.1. Mais 10.1 ne comporte toujours pas les fichiers PPD convenables pour plusieurs imprimantes laser sur le réseau.

J'ai noté précédemment que la vitre de préférences des Moniteurs ne permet pas tous les taux de rafraîchissement pour mon moniteur du G4, ce qui m'oblige à utiliser un taux plus faible sous Mac OS X que sous Mac OS 9.

Sur le G3, une série de messages qui se répètent sur la console provoque des délais au démarrage et à l'arrêt. Ils ressemblent à ceci :

figure

Je suppose qu'ils sont associés au câble modem du G3, à la carte SCSI, ou à la carte ATA/66. Ces messages n'apparaissent pas du tout sur le G4.


Améliorer votre expérience sous 10.1.

Il y a quelques applications tierces que je trouve intéressantes sous Mac OS X. La première est ASM, un substitut au menu pour changer d'application qui comprend aussi une option pour modifier les règles de superposition des fenêtres de Mac OS X par application (comme sous Mac OS Classique), plutôt que par fenêtre. ASM est implémentée comme un "menu-extra" (en dépit du refus d'Apple de rendre ces APIs publiques), et inclut sa propre vitre de préférences.

(Heureusement, Apple semble disposée à rendre l'API des vitres de préférences publique. Mais je ne sais pas comment l'application Préférences Système envisage de gérer ce qui est assuré de devenir un flot de nouvelles vitres de préférences. On ne trouve pas de barre de défilement dans l'application Préférences Système, et cette fenêtre ne peut que grossir...)

DragThing propose un exemple de ce que le Dock aurait pu être, en permettant un nombre arbitraire d'onglets personnalisables, déplaçables, à la manière du Dock. Je l'utilise pour recréer la palette de changement d'application de Mac OS Classique, mais elle peut faire beaucoup plus.

Classic Menu fournit un menu Apple configurable par l'utilisateur pour Mac OS X. Malheureusement, elle doit utiliser un hack pour dessiner directement par dessus le menu Apple, et ne peut donc pas interagir avec les autres menus comme on s'y attendrait. Mais c'est jusqu'à présent la meilleure option pour des utilisateurs qui ont besoin de la fonctionnalité qu'elle propose. (Un bon point pour avoir incorporé une icône en arc-en-ciel à la façon Apple).

Pour finir, Tinker Tool fournit une interface commode pour beaucoup de réglages qui n'étaient auparavant ajustables qu'à l'aide de la ligne de commande : placement du Dock, transparence du Terminal, meilleur contrôle sur le lissage des polices, etc... Elle est aussi implémentée comme vitre de préférences. La version compatible avec 10.1 est encore en bêta.


Divers.

Mac OS X 10.1 propose des fenêtres semi-transparentes qui s'affichent quand on tape sur les touches de contrôle de volume des nouveaux claviers Apple, et s'évanouissent quand le réglage est fini.

figure

Superposition d'un contrôle de volume

La touche F12 se comporte comme une touche spécifique d'éjection de média sur tous les Macs sous 10.1, pas seulement les portables. Cela veut dire que les Macs de bureau avec les nouveaux claviers Apple ont maintenant deux touches d'éjection. Pire, la frappe accidentelle de la touche F12, pendant une session de gravure de CD par exemple, peut arrêter la gravure dans certaines circonstances. Soyez donc prudent(e) (c'est une bogue connue).

Du côté Unix de 10.1, un nouvel ensemble de compilation a jeté la pagaille dans le processus de construction. Les applications Unix traditionnelles, qui se compilaient sans problème sous 10.0.x réclament beaucoup de contorsions pour se compiler sous 10.1. Le responsable principal semble être la nouvelle option de liaison au nouvel espace de nommage à deux niveaux qui est validé par défaut sous 10.1. Cette nouvelle caractéristique est sensée permettre aux programmes qui provoquent des conflits avec les symboles d'exécution sous 10.0 de s'exécuter normalement sous 10.1, mais à ce stade de développement de 10.1, elle cause plus de problèmes de compilation qu'elle n'en résout.

10.1 permet la gravure de CD-R, CD-RW et DVD-R à partir du bureau, à condition d'utiliser une configuration reconnue (normalement, un Mac fourni par Apple avec un lecteur dans sa baie interne). Je n'ai pas une configuration reconnue (un CD-RW SCSI externe sur le G3, un DVD_ROM interne sur le G4) si bien que je n'ai pas pu tester ces caractéristiques.

Le support d'AppleScript a été grandement amélioré sous 10.1. Beaucoup des nouvelles possibilités d'AppleScript sous 10.1 ont été présentées lors de la keynote de Jobs à la conférence sur la publication de Seybold en 2001. AppleScript est devenu un langage de programmation de premier plan disponible sous Mac OS X. Des applications natives complètes sous IUG peuvent être écrites en utilisant l'environnement de développement AppleScript Studio.

Une note personnelle (j'utilise Perl dans mon travail journalier) : 10.1 est fourni avec Perl 5.6.0 au lieu de 5.6.1 qui est la dernière construction stable depuis Février 2001. Il est compréhensible que la la livraison 10.0 de Mars 2001 ait été faite avec 5.6.0, mais 10.1 devrait avoir été livrée avec 5.6.1.

Apple est aussi supposé avoir un pont Cocoa-Perl en interne, mais pas diffusé. Il y a déjà une pétition en ligne (1) pour demander la délivrance de ce code. Si AppleScript peut le faire, pourquoi pas Perl aussi ?


Conclusion.

J'ai écrit au début de cet article que je voulais croire en Mac OS X 10.1. Je veux croire qu'il remplacera Mac OS 9 d'une façon qui améliore tous les aspects de l'expérience utilisateur de Mac OS Classique. Malheureusement, bien que cela puisse venir un jour, cela ne s'est pas encore produit. Mac OS X 10.1 n'est pas cette version.

Mais 10.1 améliore 10.0.x sur plusieurs points importants. La performance d'ensemble est la plus grande amélioration, mais elle n'est pas aussi fondamentale que certains rapports pourraient le faire croire. D'autres domaines n'ont pas bougé. L'interface utilisateur n'a pas fait de progrès significatifs depuis 10.0.x. Beaucoup de bogues gênantes subsistent, et beaucoup de caractéristiques n'ont pas encore été implémentées.

Devez-vous acheter Mac OS X 10.1 ? Si vous utilisez déjà Mac OS X 10.0 et l'aimez, vous devriez le lâcher et récupérer un CD de mise à jour gratuit 10.1 auprès de votre détaillant local aussi tôt que possible. Si vous avez essayé 10.0.x et que vous l'avez trouvé décevant, je vous recommande au moins de faire un essai avec 10.1 pour voir si les améliorations sont suffisantes pour vous faire franchir le pas. Si vous attendez un point de non retour dans lequel Mac OS X est une mise à jour complète et sans souci de Mac OS 9, il vous faudra attendre un moment. Si vous envisagez d'utiliser Mac OS X en permanence, il vous faut penser à mettre à jour la RAM à des niveaux qu'on considérait précédemment comme fous (512 Mo ou plus). C'est la meilleure chose que vous pourrez faire pour Mac OS X, sauf à acheter un Mac plus rapide.

Si vous n'êtes pas un utilisateur de Mac, mais êtes intéressé par les possibilités d'un système d'exploitation basé sur Unix avec une interface utilisateur facile, (s'il vous plait, les fans de Linux, pas de protestations), 10.1 est une version aussi convenable qu'une autre pour vous y plonger. Les utilisateurs de Windows ne doivent pas s'attendre à un ensemble de caractéristiques un peu comparable à Windows XP, mais Mac OS X en est assez différent pour élargir certains horizons. Et les utilisateurs de Linux peuvent avoir envie de voir comment un autre OS a choisi de construire une IUG par dessus un noyau Unix.

Pour corriger mon opinion précédente, il serait plus précis de dire que je veux croire pas seulement en Mac OS X, mais aussi en Apple. Je veux croire qu'ils pourront produire la prochaine plateforme parfaite : un OS puissant, stable, avec une interface que chaque utilisateur pourra aimer, fonctionnant sur des matériels racés et de haute performance. Les aspects matériels et logiciels de ce rêve ont encore besoin de travail. Si bien que le jeu de l'attente recommence, à mesure que les utilisateurs de Macs adoptent 10.1, et se préparent pour les inévitables mises à jour 10.1.x. Y aura t-il plus d'utilisateurs de Mac OS X 10.1 que de 10.0.x ? Sans doute. Mais cela veut dire quelque chose, que cette livraison principale d'OS X pour laquelle Apple continue à vendre ses matériels configurés pour démarrer par défaut sous Mac OS 9.

Je veux y croire. mais je vais devoir attendre un peu plus longtemps.

(1) Lien disparu...