!DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD HTML 4.01//EN" "http://www.w3.org/TR/html4/strict.dtd"> La conclusion
  1. John Siracusa
    1. Mountain Lion
      1. Introduction
      2. Achat et installation
      3. Changements d'interface (1)
      4. Changements d'interface (2)
      5. Changements d'interface (3)
      6. Applications (1)
      7. Applications (2)
      8. Applications (3)
      9. Applications (4)
      10. Applications (5)
      11. iCloud(1)
      12. iCloud(2)
      13. iCloud(3)
      14. Gatekeeper(1)
      15. Gatekeeper(2)
      16. Retina et HiDPI
      17. Fourre-tout (1)
      18. Fourre-tout (2)
      19. Fourre-tout (3)
      20. Fourre-tout (4)
      21. Fourre-tout (5)
      22. Fourre-tout (6)
      23. Recommandations
      24. Deux pères, un fils
    2. Lion
      1. Introduction
      2. Installation
      3. Revoir les fondamentaux
      4. Redimensionnement des fenêtres
      5. Et voici pour les cinglés
      6. La gestion des fenêtres
      7. Le modèle de document
      8. le modèle des processus
      9. Les éléments internes (1)
      10. Les éléments internes (2)
      11. ARC
      12. Le système de fichiers
      13. Ses modifications dans Lion
      14. Documents, résolution
      15. Le Finder
      16. Mail, Safari
      17. Fourre tout (1)
      18. Fourre tout (2)
      19. Recommendations
    3. Snow Leopard
      1. Introduction
      2. Le ticket d'entrée
      3. L'installation
      4. Nouvel aspect
      5. Détails internes
      6. Quick Time X
      7. Système de fichiers
      8. Faire plus avec plus
      9. LLVM et Clang
      10. Les blocs
      11. Concurrence
      12. Grand Central Dispatch
      13. Asynchronicité
      14. Open CL
      15. La différence...
      16. Quick Time Player
      17. Le Dock
      18. Le Finder
      19. Exchange
      20. Performances
      21. Fourre tout (1)
      22. Fourre tout (2)
      23. Le futur
    4. Leopard
      1. Introduction
      2. L'héritage
      3. Nouvel aspect 1
      4. Nouvel aspect 2
      5. Le noyau
      6. 64 bits
      7. FS Events
      8. Core animation
      9. Quartz GL
      10. Core UI
      11. Détails internes
      12. Le Finder
      13. Le Dock
      14. Time Machine
      15. Performances
      16. Pot pourri
      17. Demain
    5. Tiger
      1. Introduction
      2. Retour sur le passé
      3. Nouvel aspect de Tiger
      4. Mises à jour du noyau
      5. Le lancement
      6. Les méta-données
      7. Attributs étendus
      8. Listes de contrôle d'accès
      9. Spotlight 1
      10. Spotlight 2 : analyse et potentiel
      11. Types de fichiers
      12. Méta-données : la fin
      13. Quartz
      14. Quartz 2D Extreme
      15. Core Image
      16. La vidéo sous Tiger
      17. Dashboard
      18. Le Finder
      19. Les performances
      20. Pot pourri
      21. Conclusion
    6. Panther
      1. Introduction
      2. Les précédents
      3. L'installation
      4. Nouvel aspect
      5. Performances
      6. Changement rapide d'utilisateur
      7. Gestion des fenêtres
      8. Exposé
      9. Le Finder
      10. Performance du Finder
      11. Toujours le même
      12. Safari
      13. XCode
      14. Conclusion
    7. Jaguar
      1. Introduction
      2. Le nom
      3. L'installation
      4. Modifications d'Unix
      5. Dévelopeurs...
      6. Quoi de neuf
      7. Rendezvous
      8. Quartz Extrême
      9. Performance
      10. Compositions
      11. Le Finder
      12. Applications
      13. Sherlock
      14. Le portrait
    8. Puma
      1. Prelude
      2. Introduction
      3. Installation
      4. Réglages système
      5. Performance
      6. Redimensionnement des fenêtres
      7. Utilisation de la mémoire
      8. Diagnostics de mémoire
      9. L'environnement Classique
      10. L'interface Utilisateur
      11. Le Finder
      12. Extensions de fichiers
      13. Divers, conclusion
    9. Cheeta (Mac OS X 10.0)
      1. Qu'est ce que Mac OS X
      2. Installation
      3. Le démarrage
      4. Utilisation de la RAM
      5. Performance
      6. Performance des applications
      7. Stabilité
      8. L'interface utilisateur
      9. Le Finder
      10. Le navigateur du Finder
      11. Le Finder (divers)
      12. L'interface utilisateur
      13. Os X Classique
      14. Système de fichiers
      15. Unix
      16. Applications
      17. Conclusion
    10. Les débuts de MacOsX
      1. 1999 : OSX DP2
      2. 2000 : Quartz et Aqua/a>
      3. Fin de la lune de miel
      4. la première bêta publique
      5. 2001 : Mac OS X 10.0
      6. Un investissement
    11. Finder Spatial
      1. Introduction
      2. Interfaces spatiales
      3. Le Finder spatial
      4. Le concierge
      5. Un nouveau Finder
      6. Le browser
      7. Le browser spatial
      8. Finder et méta-données
      9. Les modèles
      10. Pensées finales

Mac OS X 10.2 : Jaguar (14)




La conclusion

Jaguar est une version d'OS envahissante, du moins selon les standards de Mac OS X. Dans cet article, j'ai abordé les caractéristiques et les sujets que j'ai trouvés les plus intéressants, mais il y en a à peu près autant que j'ai délaissés. Mac OS X a atteint un niveau auquel un compte-rendu vraiment complet nécessiterait un gros bouquin.

Mais je n'irai pas jusqu'à dire que Mac OS X "a mûri". Il reste encore trop d'aspects inachevés dans l'OS. Tous ces petits détails qui contribuent à différencier Mac OS d'autres OS plus hostiles à l'utilisateur n'ont pas encore été ajoutés à Mac OS X. Même des petites choses, comme la position par défaut du dialogue de progression du Finder, esthétiquement désagréable (coincé dans le coin supérieur gauche de l'écran, et sans espace autour), renforce le sentiment qu'il y a encore beaucoup de travail à faire pour atteindre la qualité et la finition de Mac OS Classique.

La réactivité de l'interface utilisateur continue à être un problème sous Jaguar, malgré des étapes décisives dans cette direction (voir QE). Redémarrer sous Mac OS 9 donne immédiatement une impression de vitesse incroyable, notamment pour le défilement ou le re-dimensionnement des fenêtres. Malheureusement pour Apple, en dépit de l'énorme supériorité technique de Mac OS X sur Mac OS 9, ce qu'on ressent n'est souvent que les neuf dixièmes de la réalité.

Quoique j'aie essayé de ne pas reconsidérer trop de mes vieux problèmes sur la facilité d'utilisation de Mac OS X, il n'y a pas non plus grand chose de changé de ce côté. Le problème des méta-données du système de fichiers, notamment, réclame une attention sérieuse si Apple veut reconquérir sa position dominante dans ce domaine. Je peux seulement espérer qu'une équipe de gens très doués dans le secret des laboratoires de développement d'Apple est occupée à concevoir une infrastructure de méta-données suffisamment moderne pour Mac OS X.

Le Finder de Mac OS X s'améliore, mais les progrès sont lents, et sans direction claire. Comme pour les problèmes de méta-données, je ne peux m'empêcher de me demander si un nouveau Finder n'est pas en développement chez Apple. Il est sûr que le Finder de Jaguar ne vaut pas presque un an d'efforts de développement pour une chose aussi importante de l'OS.

Je ne suis pas particulièrement optimiste sur le futur du Finder pour le moment. Il me semble évident que personne ayant une certaine autorité chez Apple ne comprend ce qui a rendu si bon le Finder de Mac OS Classique. Microsoft ne l'a pas compris non plus quand il a créé l'interface du système de fichiers de Windows, et cela se voit. Et le Finder de Mac OS X a aussi échoué pour satisfaire à sa réputation. Le Finder de Jaguar s'est amélioré suffisamment depuis 10.1 pour se maintenir la tête hors de l'eau, mais c'est tout.

Beaucoup des problèmes d'utilisation peuvent être contournés par une utilisation judicieuse de logiciels tiers. Apple pourrait être plus compréhensive pour le service que des développeurs tiers enthousiastes lui fournissent , plutôt que de chercher à contrecarrer leurs efforts quand ils entrent en conflit avec la vision d'Apple sur ce que les clients "devraient" demander.

D'un autre côté, quoique vous puissiez en discuter le degré, on ne peut pas nier que Jaguar est meilleur que Mac OS X 10.1 pour chaque chose importante. Il est globalement plus rapide, il a plus de possibilités, il est généralement plus agréable à utiliser. Si Apple n'était pas aussi précautionneuse (à mon avis) sur les conséquences commerciales d'arriver à une version 11.0, Jaguar pourrait aussi bien être la version 10.5.

Il est tentant de dire que 10.2 est ce que 10.0 aurait dû être. Je ne voudrais surtout pas montrer à un "switcher" potentiel une version de Mac OS X antérieure à Jaguar. Mais, dans l'ordre des choses, il était beaucoup plus important pour Apple d'avoir sa balle en jeu avec 10.0 que d'attendre d'avoir les pieds assurés au niveau atteint par Jaguar.

Mac OS X 10.2 a un prix de détail indicatif de 129 $, et il n'y a aucune remise pour mise à jour pour les utilisateurs qui ont acheté la version 10.1, sauf dans un passé très récent. Néanmoins, je pense que Jaguar est une mise à jour obligée pour quiconque utilise journellement Mac OS X. Si vous pouvez vous contenter de 10.1 jusqu'à la prochaine révision principale, c'est que vous êtes plus tolérant(e) que moi.

Que je sois ou pas disposé à croire en Mac OS X, il est sûr qu'Apple l'est. A mesure que Mac OS Classique passe à l'histoire, la réputation d'Apple rénovée repose largement sur les épaules brillantes et transparentes de Mac OS X. Bien que Steve Jobs ait déclaré la version 10.1 comme une "livraison majeure" de Mac OS X, Jaguar, avec sa présentation originale et son jeu de caractéristiques amélioré représente le premier pas réel de Mac OS X sur un marché de masse. J'espère seulement qu'il aura ce qu'il mérite. Après tout, c'est la jungle dans ce domaine.