1. John Siracusa
    1. Mountain Lion
      1. Introduction
      2. Achat et installation
      3. Changements d'interface (1)
      4. Changements d'interface (2)
      5. Changements d'interface (3)
      6. Applications (1)
      7. Applications (2)
      8. Applications (3)
      9. Applications (4)
      10. Applications (5)
      11. iCloud(1)
      12. iCloud(2)
      13. iCloud(3)
      14. Gatekeeper(1)
      15. Gatekeeper(2)
      16. Retina et HiDPI
      17. Fourre-tout (1)
      18. Fourre-tout (2)
      19. Fourre-tout (3)
      20. Fourre-tout (4)
      21. Fourre-tout (5)
      22. Fourre-tout (6)
      23. Recommandations
      24. Deux pères, un fils
    2. Lion
      1. Introduction
      2. Installation
      3. Revoir les fondamentaux
      4. Redimensionnement des fenêtres
      5. Et voici pour les cinglés
      6. La gestion des fenêtres
      7. Le modèle de document
      8. le modèle des processus
      9. Les éléments internes (1)
      10. Les éléments internes (2)
      11. ARC
      12. Le système de fichiers
      13. Ses modifications dans Lion
      14. Documents, résolution
      15. Le Finder
      16. Mail, Safari
      17. Fourre tout (1)
      18. Fourre tout (2)
      19. Recommendations
    3. Snow Leopard
      1. Introduction
      2. Le ticket d'entrée
      3. L'installation
      4. Nouvel aspect
      5. Détails internes
      6. Quick Time X
      7. Système de fichiers
      8. Faire plus avec plus
      9. LLVM et Clang
      10. Les blocs
      11. Concurrence
      12. Grand Central Dispatch
      13. Asynchronicité
      14. Open CL
      15. La différence...
      16. Quick Time Player
      17. Le Dock
      18. Le Finder
      19. Exchange
      20. Performances
      21. Fourre tout (1)
      22. Fourre tout (2)
      23. Le futur
    4. Leopard
      1. Introduction
      2. L'héritage
      3. Nouvel aspect 1
      4. Nouvel aspect 2
      5. Le noyau
      6. 64 bits
      7. FS Events
      8. Core animation
      9. Quartz GL
      10. Core UI
      11. Détails internes
      12. Le Finder
      13. Le Dock
      14. Time Machine
      15. Performances
      16. Pot pourri
      17. Demain
    5. Tiger
      1. Introduction
      2. Retour sur le passé
      3. Nouvel aspect de Tiger
      4. Mises à jour du noyau
      5. Le lancement
      6. Les méta-données
      7. Attributs étendus
      8. Listes de contrôle d'accès
      9. Spotlight 1
      10. Spotlight 2 : analyse et potentiel
      11. Types de fichiers
      12. Méta-données : la fin
      13. Quartz
      14. Quartz 2D Extreme
      15. Core Image
      16. La vidéo sous Tiger
      17. Dashboard
      18. Le Finder
      19. Les performances
      20. Pot pourri
      21. Conclusion
    6. Panther
      1. Introduction
      2. Les précédents
      3. L'installation
      4. Nouvel aspect
      5. Performances
      6. Changement rapide d'utilisateur
      7. Gestion des fenêtres
      8. Exposé
      9. Le Finder
      10. Performance du Finder
      11. Toujours le même
      12. Safari
      13. XCode
      14. Conclusion
    7. Jaguar
      1. Introduction
      2. Le nom
      3. L'installation
      4. Modifications d'Unix
      5. Dévelopeurs...
      6. Quoi de neuf
      7. Rendezvous
      8. Quartz Extrême
      9. Performance
      10. Compositions
      11. Le Finder
      12. Applications
      13. Sherlock
      14. Le portrait
    8. Puma
      1. Prelude
      2. Introduction
      3. Installation
      4. Réglages système
      5. Performance
      6. Redimensionnement des fenêtres
      7. Utilisation de la mémoire
      8. Diagnostics de mémoire
      9. L'environnement Classique
      10. L'interface Utilisateur
      11. Le Finder
      12. Extensions de fichiers
      13. Divers, conclusion
    9. Cheeta (Mac OS X 10.0)
      1. Qu'est ce que Mac OS X
      2. Installation
      3. Le démarrage
      4. Utilisation de la RAM
      5. Performance
      6. Performance des applications
      7. Stabilité
      8. L'interface utilisateur
      9. Le Finder
      10. Le navigateur du Finder
      11. Le Finder (divers)
      12. L'interface utilisateur
      13. Os X Classique
      14. Système de fichiers
      15. Unix
      16. Applications
      17. Conclusion
    10. Les débuts de MacOsX
      1. 1999 : OSX DP2
      2. 2000 : Quartz et Aqua/a>
      3. Fin de la lune de miel
      4. la première bêta publique
      5. 2001 : Mac OS X 10.0
      6. Un investissement
    11. Finder Spatial
      1. Introduction
      2. Interfaces spatiales
      3. Le Finder spatial
      4. Le concierge
      5. Un nouveau Finder
      6. Le browser
      7. Le browser spatial
      8. Finder et méta-données
      9. Les modèles
      10. Pensées finales

Conclusion




Tiger est la meilleure version de Mac OS X à ce jour. Il propose des améliorations substantielles par rapport à Panther, dans tous les domaines importants. Les améliorations de performances sont immédiatement sensibles. Chaque application majeure fournie a été améliorée. Il y a un nombre sans précédent de caractéristiques et de technologies entièrement nouvelles : Spotlight, Core Image et Core Vidéo, Quartz 2D Extrême, Dashboard, et Automator, pour n'en citer que quelque uns.

Tout cela au dessus de la révision la plus importante du cœur du système d'exploitation depuis le début de Mac OS X. Le verrouillage à grain fin du noyau prépare Tiger pour les Macs du futur avec des CPUs multi-cœurs. Un système stable, abstrait, évolutif pour les extensions du noyau libère Apple de l'obligation d'autres changements au noyau dans le futur et des risques de briser les extensions existantes. Et comme d'habitude, à peu près tous les programmes Unix ont été mis à jour.

Pour la première fois dans l'histoire de Mac OS X, Apple a fait des progrès dans le domaine des méta-données. Alors que Spotlight joue la sécurité avec des fichiers d'index externes en recherchant l'information dans les méta-données et les contenus de fichiers du système de fichiers, les APIs d'attributs étendus de Tiger posent les fondations d'un futur beaucoup plus intéressant. Les UTIs (Uniform Type Identifiers) rajoutent un autre élément manquant au puzzle des méta-données. Si Apple peut utiliser le potentiel de cette floraison, et celui d'autres systèmes différents, Mac OS X peut finalement rattraper et dépasser le meneur précédent de la technologie des méta-données de fichiers : le vénérable BeOS. Je croise les doigts.

Si vous utilisez encore Jaguar, ou un système plus ancien, vous vous devez vraiment de faire la mise à jour sous Tiger. Ce seront les meilleurs 129 $ que vous aurez jamais dépensés pour un système d'exploitation. Si vous vous contentez de Panther, je vous recommande fortement d'aller dans un magasin Apple, et de tester vous-même Tiger. Il y a de bonnes chances que vous déciderez avoir besoin d'au moins une ou deux caractéristiques, sinon immédiatement, du moins bientôt. Comme pour toutes les nouvelles versions, cela ne nuira pas d'attendre la version 10.4.1 ou une suivante.

Dans l'ensemble, Tiger est impressionnant. Si ceci est ce qu'Apple peut faire en 18 mois de développement, au lieu de 12, je tremble à la pensée de ce qu'il pourrait faire sur deux années entières -sans compter le temps que cela a pris pour que Mac 0S X 10.0 sorte. La productivité de l'équipe de développement de Mac OS X chez Apple s'est accrue considérablement depuis 10.0 ; ils font maintenant feu de partout. Je voudrais beaucoup que quelqu'un les oriente vers le Finder, négligé depuis toujours, mais je ne peux m'empêcher d'être fier de cette petite équipe qui a pu faire ça.

Mac OS X a commencé sa carrière comme le système d'exploitation pour utilisateur moyen le plus ambitieux qu'on ait jamais produit ; Apple a abandonné sa base de code vieille de 16 ans pour quelque chose d'entièrement nouveau. A sa sortie, Mac OS X était une curiosité avec quelques applications, et de gros problèmes de performances. A peine quatre ans plus tard, Tiger est une puissance qui combine ce qu'Unix a de mieux à offrir, et une interface riche en possibilités et facile pour l'utilisateur. Les applications associées de plus en plus puissantes sont juste la cerise sur le gâteau. On a fait une longue route, mon bébé.