1. John Siracusa
    1. Mountain Lion
      1. Introduction
      2. Achat et installation
      3. Changements d'interface (1)
      4. Changements d'interface (2)
      5. Changements d'interface (3)
      6. Applications (1)
      7. Applications (2)
      8. Applications (3)
      9. Applications (4)
      10. Applications (5)
      11. iCloud(1)
      12. iCloud(2)
      13. iCloud(3)
      14. Gatekeeper(1)
      15. Gatekeeper(2)
      16. Retina et HiDPI
      17. Fourre-tout (1)
      18. Fourre-tout (2)
      19. Fourre-tout (3)
      20. Fourre-tout (4)
      21. Fourre-tout (5)
      22. Fourre-tout (6)
      23. Recommandations
      24. Deux pères, un fils
    2. Lion
      1. Introduction
      2. Installation
      3. Revoir les fondamentaux
      4. Redimensionnement des fenêtres
      5. Et voici pour les cinglés
      6. La gestion des fenêtres
      7. Le modèle de document
      8. le modèle des processus
      9. Les éléments internes (1)
      10. Les éléments internes (2)
      11. ARC
      12. Le système de fichiers
      13. Ses modifications dans Lion
      14. Documents, résolution
      15. Le Finder
      16. Mail, Safari
      17. Fourre tout (1)
      18. Fourre tout (2)
      19. Recommendations
    3. Snow Leopard
      1. Introduction
      2. Le ticket d'entrée
      3. L'installation
      4. Nouvel aspect
      5. Détails internes
      6. Quick Time X
      7. Système de fichiers
      8. Faire plus avec plus
      9. LLVM et Clang
      10. Les blocs
      11. Concurrence
      12. Grand Central Dispatch
      13. Asynchronicité
      14. Open CL
      15. La différence...
      16. Quick Time Player
      17. Le Dock
      18. Le Finder
      19. Exchange
      20. Performances
      21. Fourre tout (1)
      22. Fourre tout (2)
      23. Le futur
    4. Leopard
      1. Introduction
      2. L'héritage
      3. Nouvel aspect 1
      4. Nouvel aspect 2
      5. Le noyau
      6. 64 bits
      7. FS Events
      8. Core animation
      9. Quartz GL
      10. Core UI
      11. Détails internes
      12. Le Finder
      13. Le Dock
      14. Time Machine
      15. Performances
      16. Pot pourri
      17. Demain
    5. Tiger
      1. Introduction
      2. Retour sur le passé
      3. Nouvel aspect de Tiger
      4. Mises à jour du noyau
      5. Le lancement
      6. Les méta-données
      7. Attributs étendus
      8. Listes de contrôle d'accès
      9. Spotlight 1
      10. Spotlight 2 : analyse et potentiel
      11. Types de fichiers
      12. Méta-données : la fin
      13. Quartz
      14. Quartz 2D Extreme
      15. Core Image
      16. La vidéo sous Tiger
      17. Dashboard
      18. Le Finder
      19. Les performances
      20. Pot pourri
      21. Conclusion
    6. Panther
      1. Introduction
      2. Les précédents
      3. L'installation
      4. Nouvel aspect
      5. Performances
      6. Changement rapide d'utilisateur
      7. Gestion des fenêtres
      8. Exposé
      9. Le Finder
      10. Performance du Finder
      11. Toujours le même
      12. Safari
      13. XCode
      14. Conclusion
    7. Jaguar
      1. Introduction
      2. Le nom
      3. L'installation
      4. Modifications d'Unix
      5. Dévelopeurs...
      6. Quoi de neuf
      7. Rendezvous
      8. Quartz Extrême
      9. Performance
      10. Compositions
      11. Le Finder
      12. Applications
      13. Sherlock
      14. Le portrait
    8. Puma
      1. Prelude
      2. Introduction
      3. Installation
      4. Réglages système
      5. Performance
      6. Redimensionnement des fenêtres
      7. Utilisation de la mémoire
      8. Diagnostics de mémoire
      9. L'environnement Classique
      10. L'interface Utilisateur
      11. Le Finder
      12. Extensions de fichiers
      13. Divers, conclusion
    9. Cheeta (Mac OS X 10.0)
      1. Qu'est ce que Mac OS X
      2. Installation
      3. Le démarrage
      4. Utilisation de la RAM
      5. Performance
      6. Performance des applications
      7. Stabilité
      8. L'interface utilisateur
      9. Le Finder
      10. Le navigateur du Finder
      11. Le Finder (divers)
      12. L'interface utilisateur
      13. Os X Classique
      14. Système de fichiers
      15. Unix
      16. Applications
      17. Conclusion
    10. Les débuts de MacOsX
      1. 1999 : OSX DP2
      2. 2000 : Quartz et Aqua/a>
      3. Fin de la lune de miel
      4. la première bêta publique
      5. 2001 : Mac OS X 10.0
      6. Un investissement
    11. Finder Spatial
      1. Introduction
      2. Interfaces spatiales
      3. Le Finder spatial
      4. Le concierge
      5. Un nouveau Finder
      6. Le browser
      7. Le browser spatial
      8. Finder et méta-données
      9. Les modèles
      10. Pensées finales

Exchange




Le titre-slogan de Léopard des neiges "une nouvelle possibilité" est le support de Microsoft Exchange. Cela semble, au moins partiellement, être un autre emprunt à l'iPhone, qui a disposé du support d'Exchange dès sa version 2.0, et l'a étendue dans sa version 3.0. Le support d'Exchange pour Léopard des neiges est interconnecté en particulier avec le lot attendu des applications de Mac OS X : iCal, Mail et Address Book.

La principale limitation est qu'il fonctionne seulement avec un serveur utilisant Exchange 2007 (Service Pack 1, mise à jour 4) ou plus récent. Je suis sûr que Microsoft applaudit à toute amélioration de revenu que cette décision entraîne, mais cela signifie que pour les utilisateurs qui ont encore des vieilles versions d'Exchange sur leur lieu de travail, le support d'Exchange par Léopard des neiges pourrait tout aussi bien ne pas exister.

Ces utilisateurs utilisent probablement déjà le seul autre client d'Exchange disponible pour Mac OS X, Microsoft Entourage, si bien qu'ils vont rester assis tranquillement en attendant que leur direction informatique fasse la mise à jour. En mêmem temps, Microsoft donne des gages à ces utilisateurs avec la promesse -enfin- d'une version convenable de Outlook pour Mac OS X.

Au cours de mes tests que j'admets brefs, le support d'Exchange par Léopard des neiges semble marcher comme on peut s'y attendre. Il m'a fallu recourir à un spécialiste Microsoft pour mettre en route un serveur Exchange dans Ars Orbiting HQ uniquement pour les besoins de ce compte-rendu. Peu importe la façon dont il était configuré, tout ce que j'ai eu à rentrer dans mon application fut mon nom, l'adresse eMail, et le mot de passe. Et il a automatiquement trouvé tous les réglages nécessaires, et configuré iCal et Address Book à ma place.

Exchange SetUp

Les réglages d'Exchange : étonnamment faciles

Les utilisateurs de Windows sont sans doute habitués à ce genre d'intégration avec Exchange, mais c'est la première fois que je la vois sur une plate-forme Mac, et cela inclut les nombreuses années où j'ai utilisé Entourage.

L'accès aux caractéristiques d'Exchange est à coup sûr facilité, en le limitant aux interfaces existantes pour Mail, iCal et Address Book. Si vous vous attendez à la myriade de panneaux, et de boutons d'outils rencontrés dans Outlook, vous allez être étonné(e). Par exemple, voilà la vue de détail d'une rencontre dans iCal :

détail iCal

Détail d'un événement iCal

En cliquant le bouton "Edit" on n'en obtient pas beaucoup plus :

Editeur d'événements

L'éditeur d'événements : très simple

La fenêtre "disponibilité" (Available Meeting Times) contient aussi le strict minimum de contrôles et d'affichage pour permettre de faire le travail.

Test de disponibilité

Test de disponibilité des réunions

L'intégration dans Mail et Address Book est encore plus subtile, presque totalement transparente. Cela doit être interprété comme une propriété, je suppose. Mais quoi que je ne connaisse pas Exchange assez bien pour en être sûr, je ne peux pas m'affranchir de l'impression qu'il y a des ressources de Microsoft Exchange qui restent inaccessibles aux clients Mac OS X. Par exemple, comment est-ce que je réserve une "ressource" dans une réunion ? S'il y a une manière de le faire, je n'ai pas réussi à la trouver.

Néanmoins, une intégration toute prête, même élémentaire d'Exchange, fait beaucoup pour rendre Mac OS X mieux venu dans des environnements d'entreprises. Il reste à voir comment des gestionnaires des technologies de l'information (IT) pourront être convaincus de la "réalité" de l'intégration d'Exchange à Léopard des neiges. Mais j'ai tendance à penser qu'être capable d'envoyer et de recevoir du courrier, créer des invitations de rencontre et y répondre, et utiliser le carnet d'adresse général de l'entreprise suffit à tout utilisateur de Mac pour se sentir à peu près bien dans un environnement centré sur Exchange.