1. John Siracusa
    1. Mountain Lion
      1. Introduction
      2. Achat et installation
      3. Changements d'interface (1)
      4. Changements d'interface (2)
      5. Changements d'interface (3)
      6. Applications (1)
      7. Applications (2)
      8. Applications (3)
      9. Applications (4)
      10. Applications (5)
      11. iCloud(1)
      12. iCloud(2)
      13. iCloud(3)
      14. Gatekeeper(1)
      15. Gatekeeper(2)
      16. Retina et HiDPI
      17. Fourre-tout (1)
      18. Fourre-tout (2)
      19. Fourre-tout (3)
      20. Fourre-tout (4)
      21. Fourre-tout (5)
      22. Fourre-tout (6)
      23. Recommandations
      24. Deux pères, un fils
    2. Lion
      1. Introduction
      2. Installation
      3. Revoir les fondamentaux
      4. Redimensionnement des fenêtres
      5. Et voici pour les cinglés
      6. La gestion des fenêtres
      7. Le modèle de document
      8. le modèle des processus
      9. Les éléments internes (1)
      10. Les éléments internes (2)
      11. ARC
      12. Le système de fichiers
      13. Ses modifications dans Lion
      14. Documents, résolution
      15. Le Finder
      16. Mail, Safari
      17. Fourre tout (1)
      18. Fourre tout (2)
      19. Recommendations
    3. Snow Leopard
      1. Introduction
      2. Le ticket d'entrée
      3. L'installation
      4. Nouvel aspect
      5. Détails internes
      6. Quick Time X
      7. Système de fichiers
      8. Faire plus avec plus
      9. LLVM et Clang
      10. Les blocs
      11. Concurrence
      12. Grand Central Dispatch
      13. Asynchronicité
      14. Open CL
      15. La différence...
      16. Quick Time Player
      17. Le Dock
      18. Le Finder
      19. Exchange
      20. Performances
      21. Fourre tout (1)
      22. Fourre tout (2)
      23. Le futur
    4. Leopard
      1. Introduction
      2. L'héritage
      3. Nouvel aspect 1
      4. Nouvel aspect 2
      5. Le noyau
      6. 64 bits
      7. FS Events
      8. Core animation
      9. Quartz GL
      10. Core UI
      11. Détails internes
      12. Le Finder
      13. Le Dock
      14. Time Machine
      15. Performances
      16. Pot pourri
      17. Demain
    5. Tiger
      1. Introduction
      2. Retour sur le passé
      3. Nouvel aspect de Tiger
      4. Mises à jour du noyau
      5. Le lancement
      6. Les méta-données
      7. Attributs étendus
      8. Listes de contrôle d'accès
      9. Spotlight 1
      10. Spotlight 2 : analyse et potentiel
      11. Types de fichiers
      12. Méta-données : la fin
      13. Quartz
      14. Quartz 2D Extreme
      15. Core Image
      16. La vidéo sous Tiger
      17. Dashboard
      18. Le Finder
      19. Les performances
      20. Pot pourri
      21. Conclusion
    6. Panther
      1. Introduction
      2. Les précédents
      3. L'installation
      4. Nouvel aspect
      5. Performances
      6. Changement rapide d'utilisateur
      7. Gestion des fenêtres
      8. Exposé
      9. Le Finder
      10. Performance du Finder
      11. Toujours le même
      12. Safari
      13. XCode
      14. Conclusion
    7. Jaguar
      1. Introduction
      2. Le nom
      3. L'installation
      4. Modifications d'Unix
      5. Dévelopeurs...
      6. Quoi de neuf
      7. Rendezvous
      8. Quartz Extrême
      9. Performance
      10. Compositions
      11. Le Finder
      12. Applications
      13. Sherlock
      14. Le portrait
    8. Puma
      1. Prelude
      2. Introduction
      3. Installation
      4. Réglages système
      5. Performance
      6. Redimensionnement des fenêtres
      7. Utilisation de la mémoire
      8. Diagnostics de mémoire
      9. L'environnement Classique
      10. L'interface Utilisateur
      11. Le Finder
      12. Extensions de fichiers
      13. Divers, conclusion
    9. Cheeta (Mac OS X 10.0)
      1. Qu'est ce que Mac OS X
      2. Installation
      3. Le démarrage
      4. Utilisation de la RAM
      5. Performance
      6. Performance des applications
      7. Stabilité
      8. L'interface utilisateur
      9. Le Finder
      10. Le navigateur du Finder
      11. Le Finder (divers)
      12. L'interface utilisateur
      13. Os X Classique
      14. Système de fichiers
      15. Unix
      16. Applications
      17. Conclusion
    10. Les débuts de MacOsX
      1. 1999 : OSX DP2
      2. 2000 : Quartz et Aqua/a>
      3. Fin de la lune de miel
      4. la première bêta publique
      5. 2001 : Mac OS X 10.0
      6. Un investissement
    11. Finder Spatial
      1. Introduction
      2. Interfaces spatiales
      3. Le Finder spatial
      4. Le concierge
      5. Un nouveau Finder
      6. Le browser
      7. Le browser spatial
      8. Finder et méta-données
      9. Les modèles
      10. Pensées finales

Lion (19)




Recommandations

Même chez Ars Technica, un certain pourcentage de lecteurs veulent seulement connaître les bases d'un nouveau système d'exploitation. Est-ce une bonne livraison ? Vaut-elle son prix, et le tracas de l'installation ? A l'exclusion des premières livraisons de Mac OS X, lentes et pauvres, la réponse à toutes ces questions a toujours été un "oui" sonore. Lion poursuit cette tradition, et vaut largement son prix de 29$, avec une cargaison de nouvelles technologies , une interface substantiellement re-visitée, et sa suite d'applications associées.

Les conditions standards s'appliquent à la compatibilité logicielle et matérielle. Ne courez pas mettre votre système à jour dès que vous aurez fini de lire ce rapport. La distribution numérique de Lion rend les mises à jour hâtives encore plus risquées. Patience ! Prenez quelques jours, des semaines même pour rechercher vos applications favorites et être sûr(e) qu'elles fonctionnent sous Lion. Si vous utilisez encore quelques applications PowerPC, ne faites pas la mise à jour avant de les avoir remplacées par des applications natives Intel. Et avant de mettre à jour, sauvegardez, sauvegardez, sauvegardez.


Tout ce que vous ne pouvez pas laisser derrière

Quoique le nom de Lion suggère la fin de quelque chose, le contenu du système d'exploitation marque clairement le début d'une nouvelle aventure. Sans doute encouragée par le succès de iOS, Apple a déclaré la guerre à des décennies d'expérience conventionnelle sur les systèmes d'exploitation de bureau.

La même chose était intervenue il y a dix ans, d'une façon encore plus soudaine, quand Apple avait remplacé Mac OS classique par Mac OS X. Le nouveau système d'exploitation avait changé les règles du bureau, en mariant des compositions graphiques, une animation régulière, un graphisme photo-réaliste, à une solide fondation Unix. Apple avait essayé de laisser derrière elle tous les vestiges de son vieux système d'exploitation - l'apparence platine, le menu Apple, même le bureau, mais finit par céder à certaines demandes des utilisateurs de longue date du Mac. Les modifications de Lion, vont sans aucun doute rencontrer une résistance similaire des utilisateurs de Macs expérimentés, mais je soupçonne que cette fois-ci, Apple restera imperturbable.

De la même façon que Mac OS X a si clairement montré au reste de l'industrie ce à quoi devaient ressembler les interfaces utilisateur pour les années à venir, le propre iOS d'Apple a fait maintenant la même chose pour son système d'exploitation de bureau vieux de dix ans. iOS était moins choquant pour les utilisateurs parce qu'il semblait ne venir de rien, et que les conventions du système d'exploitation des mobiles étaient de celles que personne n'aimait, de toute façon. Ce n'est pas la même chose pour les ordinateurs de bureau, où les utilisateurs s'accrochent comme les victimes du syndrome de Stockholm à des pratiques qui les ont blessés maintes et maintes fois.

Il peut passer beaucoup d'années avant que seulement la moitié des applications sur un Mac typique se comporte selon des principes de conception introduits dans Lion. La période de transition pourrait être affreuse, comparée notamment à l'uniformité sans effort de iOS. En même temps, laissons la nouvelle plateforme d'Apple servir de phare dans la tempête. Le Mac semblera toujours plus puissant que son frère mobile, mais cela ne signifie pas que des tâches simples doivent aussi être plus difficiles sur le Mac. Imaginez la possibilité de coller un néophyte en informatique devant un iMac, avec la même confiance que vous auriez à mettre un iPad dans ses mains actuellement.

Les détails techniques du système d'exploitation d'Apple qui étaient jadis si importants qu'ils ont défini son existence (par exemple la protection de mémoire, le multitâche préemptif) sont maintenant acceptés par tous. Les revues principales de logiciel et de matériel passent beaucoup moins de temps à prendre en compte les spécifications techniques et les détails d'implémentation qu'elles ne le faisaient il y a quelques années.

Ce phénomène s'étend maintenant même aux plus geeks d'entre nous, ceux qui ne sautent pas directement à la conclusion de ce rapport, mais le lisent entièrement. Amis geeks, posez vous la question, connaissez-vous la vitesse du CPU de la machine sur laquelle vous êtes en train de lire ceci ? Savez-vous combien de RAM elle a ? Quelle est la vitesse et la largeur du bus de mémoire ? Et maintenant, pensez à ce que vos réponses auraient été il y a dix ans.

Pendant la dernière décennie, une meilleure technologie a simplement réduit le nombre de choses auxquelles on est obligé de faire attention. Lion est une meilleure technologie. Il marque le point où les livraisons de Mac OS X arrêtent d'être définies par ce qu'on leur a ajouté. A partir de maintenant, Mac OS X devra être jugé par ce qu'on lui a retiré.