1. John Siracusa
    1. Mountain Lion
      1. Introduction
      2. Achat et installation
      3. Changements d'interface (1)
      4. Changements d'interface (2)
      5. Changements d'interface (3)
      6. Applications (1)
      7. Applications (2)
      8. Applications (3)
      9. Applications (4)
      10. Applications (5)
      11. iCloud(1)
      12. iCloud(2)
      13. iCloud(3)
      14. Gatekeeper(1)
      15. Gatekeeper(2)
      16. Retina et HiDPI
      17. Fourre-tout (1)
      18. Fourre-tout (2)
      19. Fourre-tout (3)
      20. Fourre-tout (4)
      21. Fourre-tout (5)
      22. Fourre-tout (6)
      23. Recommandations
      24. Deux pères, un fils
    2. Lion
      1. Introduction
      2. Installation
      3. Revoir les fondamentaux
      4. Redimensionnement des fenêtres
      5. Et voici pour les cinglés
      6. La gestion des fenêtres
      7. Le modèle de document
      8. le modèle des processus
      9. Les éléments internes (1)
      10. Les éléments internes (2)
      11. ARC
      12. Le système de fichiers
      13. Ses modifications dans Lion
      14. Documents, résolution
      15. Le Finder
      16. Mail, Safari
      17. Fourre tout (1)
      18. Fourre tout (2)
      19. Recommendations
    3. Snow Leopard
      1. Introduction
      2. Le ticket d'entrée
      3. L'installation
      4. Nouvel aspect
      5. Détails internes
      6. Quick Time X
      7. Système de fichiers
      8. Faire plus avec plus
      9. LLVM et Clang
      10. Les blocs
      11. Concurrence
      12. Grand Central Dispatch
      13. Asynchronicité
      14. Open CL
      15. La différence...
      16. Quick Time Player
      17. Le Dock
      18. Le Finder
      19. Exchange
      20. Performances
      21. Fourre tout (1)
      22. Fourre tout (2)
      23. Le futur
    4. Leopard
      1. Introduction
      2. L'héritage
      3. Nouvel aspect 1
      4. Nouvel aspect 2
      5. Le noyau
      6. 64 bits
      7. FS Events
      8. Core animation
      9. Quartz GL
      10. Core UI
      11. Détails internes
      12. Le Finder
      13. Le Dock
      14. Time Machine
      15. Performances
      16. Pot pourri
      17. Demain
    5. Tiger
      1. Introduction
      2. Retour sur le passé
      3. Nouvel aspect de Tiger
      4. Mises à jour du noyau
      5. Le lancement
      6. Les méta-données
      7. Attributs étendus
      8. Listes de contrôle d'accès
      9. Spotlight 1
      10. Spotlight 2 : analyse et potentiel
      11. Types de fichiers
      12. Méta-données : la fin
      13. Quartz
      14. Quartz 2D Extreme
      15. Core Image
      16. La vidéo sous Tiger
      17. Dashboard
      18. Le Finder
      19. Les performances
      20. Pot pourri
      21. Conclusion
    6. Panther
      1. Introduction
      2. Les précédents
      3. L'installation
      4. Nouvel aspect
      5. Performances
      6. Changement rapide d'utilisateur
      7. Gestion des fenêtres
      8. Exposé
      9. Le Finder
      10. Performance du Finder
      11. Toujours le même
      12. Safari
      13. XCode
      14. Conclusion
    7. Jaguar
      1. Introduction
      2. Le nom
      3. L'installation
      4. Modifications d'Unix
      5. Dévelopeurs...
      6. Quoi de neuf
      7. Rendezvous
      8. Quartz Extrême
      9. Performance
      10. Compositions
      11. Le Finder
      12. Applications
      13. Sherlock
      14. Le portrait
    8. Puma
      1. Prelude
      2. Introduction
      3. Installation
      4. Réglages système
      5. Performance
      6. Redimensionnement des fenêtres
      7. Utilisation de la mémoire
      8. Diagnostics de mémoire
      9. L'environnement Classique
      10. L'interface Utilisateur
      11. Le Finder
      12. Extensions de fichiers
      13. Divers, conclusion
    9. Cheeta (Mac OS X 10.0)
      1. Qu'est ce que Mac OS X
      2. Installation
      3. Le démarrage
      4. Utilisation de la RAM
      5. Performance
      6. Performance des applications
      7. Stabilité
      8. L'interface utilisateur
      9. Le Finder
      10. Le navigateur du Finder
      11. Le Finder (divers)
      12. L'interface utilisateur
      13. Os X Classique
      14. Système de fichiers
      15. Unix
      16. Applications
      17. Conclusion
    10. Les débuts de MacOsX
      1. 1999 : OSX DP2
      2. 2000 : Quartz et Aqua/a>
      3. Fin de la lune de miel
      4. la première bêta publique
      5. 2001 : Mac OS X 10.0
      6. Un investissement
    11. Finder Spatial
      1. Introduction
      2. Interfaces spatiales
      3. Le Finder spatial
      4. Le concierge
      5. Un nouveau Finder
      6. Le browser
      7. Le browser spatial
      8. Finder et méta-données
      9. Les modèles
      10. Pensées finales

Mountain Lion : la revue de Ars technica (23)

Là où Lion a trébuché, Mountain Lion regroupe et va de l'avant.

Par John Siracusa, 25 Juillet 2012

Recommandations

Pour des raisons pratiques, des rapports comme celui-ci doivent être écrits largement sur la base du temps passé avec des pré-versions du système d'exploitation. Les premières constructions tendent à avoir beaucoup de bogues sévères, leur nombre et leur sévérité diminuant régulièrement à mesure que la date de lancement approche. Ce processus se poursuit après la version 10.x.0, et aboutit finalement à une version du système d'exploitation qui égale ou excède les critères de qualité de la dernière construction de la version principale précédente.

Par exemple, quand Mac OS X 10.6 Snow Leopard a été livré, son prédécesseur, Léopard en était à la huitième livraison (version 10.5.8) et se trouvait sur le marché depuis presque deux ans. Mac OS X 10.6.0 avait beaucoup plus de bogues que 10.5.8, mais quelque part à partir de la version 10.6.6, il s'est stabilisé. Au moment où OSX 10.7 Lion a été lancé, Snow Leopard était sorti depuis 22 mois, et était solide comme un roc dans sa version 10.6.8.

La décision d'Apple de donner à OS X un rythme de parution annuel est de nature à modifier cette progression de façon significative. Au moment de la livraison de Mountain Lion, la dernière version de Lion qui avait un an d'âge était à 10.7.4. Cela est encore passablement proche de la " Région d'inconfort" qui commence avec la version 10.x.0 inévitablement boguée, et se termine plusieurs livraisons plus tard quand les bogues les plus méchantes ont été éliminées.

D'une certaine façon, Mountain Lion est un raffinement, une amélioration, et disons-le une correction de bogues majeure pour Lion. Mais les modifications et les additions sont suffisamment importantes pour entraîner inévitablement avec elles leur propre ensemble de bogues. N'oublions pas que Snow Léopard qui avait été promis sans aucune nouvelle caractéristique comportait encore plein de bogues dans sa version 10.6.0.

Pourtant, mon opinion est la même que pour plusieurs des dernières livraisons de OS X. Mountain Lion est un meilleur OS que Lion. Il est aussi bon marché, et vous pouvez l'acheter et l'installer dès que vous avez fini de lire ce rapport. Mais avant, assurez-vous d'avoir une bonne sauvegarde de tout votre système. Et si vous vous êtes préoccupé(e) par une possible rupture dans votre travail associée à des bogues dans l'OS ou à des incompatibilités entre applications, il n'y a pas de mal à attendre quelques semaines avant de faire la mise à jour.

Il y a trois ans, j'avais écrit ceci en conclusion de mon rapport sur Snow Léopard

Et pour le futur, il est tentant de considérer Léopard des neiges comme comme un " tic" dans la nouvelle stratégie de style Intel de livraison de Mac OS X en "tic-tac" : de nouvelles caractéristiques fondamentales dans la version 10.7, suivies par des raffinements du style de Léopard des neiges dans la version 10.8, et ainsi de suite, une alternance entre les "caractéristiques", et les "raffinements". Apple n'a pas donné la moindre indication qu'elle est engagée dans ce genre de planification, mais je pense qu'il y a beaucoup de raisons de la recommander..

Le modèle établi pour les quatre dernières versions de OS X s'accorde tout à fait bien avec cette prédiction. Léopard a été suivi par Snow Léopard, et maintenant Lion est suivi par Mountain Lion. Cela combiné avec le nouvel ordonnancement de livraison annuel OS X suggère une autre stratégie possible : sautez les livraisons de numéro impair, et faites la mise à jour seulement sur les livraisons de numéro pair.

Cela plaide en faveur d'une mise à jour vers Mountain Lion cependant. Il reste aussi à savoir si cette stratégie est valable pour les utilisateurs qui veulent être en pointe avec le logiciel Mac. En une seule petite année, un nombre surprenant d'applications Mac a été délivré qui exigent Lion , souvent la version 10.7.3 ou plus, en raison de la dernière récolte de iCloud et des modifications du bac à sable incluses dans cette version.

A bien des égards, l'agressivité avec laquelle les développeurs adoptent les nouveaux frameworks et les nouvelles technologies dans OS X est une reconnaissance tonitruante de l'administration de sa plateforme par Apple. Mais Apple doit prudemment mettre en équilibre le progrès sur sa plateforme et le contentement de ses utilisateurs. En dépit de la distribution numérique et du prix intéressant, les mises à jour demeurent une rupture pour les usagers. Une fois par an est probablement tout de que la plupart des gens peuvent supporter