1. John Siracusa
    1. Mountain Lion
      1. Introduction
      2. Achat et installation
      3. Changements d'interface (1)
      4. Changements d'interface (2)
      5. Changements d'interface (3)
      6. Applications (1)
      7. Applications (2)
      8. Applications (3)
      9. Applications (4)
      10. Applications (5)
      11. iCloud(1)
      12. iCloud(2)
      13. iCloud(3)
      14. Gatekeeper(1)
      15. Gatekeeper(2)
      16. Retina et HiDPI
      17. Fourre-tout (1)
      18. Fourre-tout (2)
      19. Fourre-tout (3)
      20. Fourre-tout (4)
      21. Fourre-tout (5)
      22. Fourre-tout (6)
      23. Recommandations
      24. Deux pères, un fils
    2. Lion
      1. Introduction
      2. Installation
      3. Revoir les fondamentaux
      4. Redimensionnement des fenêtres
      5. Et voici pour les cinglés
      6. La gestion des fenêtres
      7. Le modèle de document
      8. le modèle des processus
      9. Les éléments internes (1)
      10. Les éléments internes (2)
      11. ARC
      12. Le système de fichiers
      13. Ses modifications dans Lion
      14. Documents, résolution
      15. Le Finder
      16. Mail, Safari
      17. Fourre tout (1)
      18. Fourre tout (2)
      19. Recommendations
    3. Snow Leopard
      1. Introduction
      2. Le ticket d'entrée
      3. L'installation
      4. Nouvel aspect
      5. Détails internes
      6. Quick Time X
      7. Système de fichiers
      8. Faire plus avec plus
      9. LLVM et Clang
      10. Les blocs
      11. Concurrence
      12. Grand Central Dispatch
      13. Asynchronicité
      14. Open CL
      15. La différence...
      16. Quick Time Player
      17. Le Dock
      18. Le Finder
      19. Exchange
      20. Performances
      21. Fourre tout (1)
      22. Fourre tout (2)
      23. Le futur
    4. Leopard
      1. Introduction
      2. L'héritage
      3. Nouvel aspect 1
      4. Nouvel aspect 2
      5. Le noyau
      6. 64 bits
      7. FS Events
      8. Core animation
      9. Quartz GL
      10. Core UI
      11. Détails internes
      12. Le Finder
      13. Le Dock
      14. Time Machine
      15. Performances
      16. Pot pourri
      17. Demain
    5. Tiger
      1. Introduction
      2. Retour sur le passé
      3. Nouvel aspect de Tiger
      4. Mises à jour du noyau
      5. Le lancement
      6. Les méta-données
      7. Attributs étendus
      8. Listes de contrôle d'accès
      9. Spotlight 1
      10. Spotlight 2 : analyse et potentiel
      11. Types de fichiers
      12. Méta-données : la fin
      13. Quartz
      14. Quartz 2D Extreme
      15. Core Image
      16. La vidéo sous Tiger
      17. Dashboard
      18. Le Finder
      19. Les performances
      20. Pot pourri
      21. Conclusion
    6. Panther
      1. Introduction
      2. Les précédents
      3. L'installation
      4. Nouvel aspect
      5. Performances
      6. Changement rapide d'utilisateur
      7. Gestion des fenêtres
      8. Exposé
      9. Le Finder
      10. Performance du Finder
      11. Toujours le même
      12. Safari
      13. XCode
      14. Conclusion
    7. Jaguar
      1. Introduction
      2. Le nom
      3. L'installation
      4. Modifications d'Unix
      5. Dévelopeurs...
      6. Quoi de neuf
      7. Rendezvous
      8. Quartz Extrême
      9. Performance
      10. Compositions
      11. Le Finder
      12. Applications
      13. Sherlock
      14. Le portrait
    8. Puma
      1. Prelude
      2. Introduction
      3. Installation
      4. Réglages système
      5. Performance
      6. Redimensionnement des fenêtres
      7. Utilisation de la mémoire
      8. Diagnostics de mémoire
      9. L'environnement Classique
      10. L'interface Utilisateur
      11. Le Finder
      12. Extensions de fichiers
      13. Divers, conclusion
    9. Cheeta (Mac OS X 10.0)
      1. Qu'est ce que Mac OS X
      2. Installation
      3. Le démarrage
      4. Utilisation de la RAM
      5. Performance
      6. Performance des applications
      7. Stabilité
      8. L'interface utilisateur
      9. Le Finder
      10. Le navigateur du Finder
      11. Le Finder (divers)
      12. L'interface utilisateur
      13. Os X Classique
      14. Système de fichiers
      15. Unix
      16. Applications
      17. Conclusion
    10. Les débuts de MacOsX
      1. 1999 : OSX DP2
      2. 2000 : Quartz et Aqua/a>
      3. Fin de la lune de miel
      4. la première bêta publique
      5. 2001 : Mac OS X 10.0
      6. Un investissement
    11. Finder Spatial
      1. Introduction
      2. Interfaces spatiales
      3. Le Finder spatial
      4. Le concierge
      5. Un nouveau Finder
      6. Le browser
      7. Le browser spatial
      8. Finder et méta-données
      9. Les modèles
      10. Pensées finales



Les modèles

Le premier exemple a pour but d'insister sur le fait que les copies d'écran ne représentent pas tout. Parfois, comme dans cet exemple, elles ne représentent précisément rien.

Finder Spatial

Pouvez-vous deviner ?

L'image ci-dessus montre le Finder Spatial : quelque chose qu'on définit par son comportement, pas nécessairement par son apparence. La seule différence visuelle est l'absence du widget oblong de la barre d'outil, dans les barres de titre des fenêtres (le Finder Spatial n'a pas de barre d'outil ; c'est une caractéristique du browser.)

Si vous êtes arrivé(e) directement sur cette page par un lien direct, pour voir quelques exemples juteux du Finder Spatial, je regrette de vous décevoir. Il va vous falloir lire tout l'article (depuis le début) pour comprendre à quoi servent ces complications.

Je ne vais pas m'embêter à vous montrer des dossiers pop-up ou des étiquettes, puisque les utilisateurs de Macs savent déjà comment ils fonctionnent, et peuvent imaginer facilement des implantations de ces caractéristiques pour Mac OS X, avec les améliorations que j'ai indiquées précédemment. Passons maintenant aux dossiers de recherche actifs :

Fichier de recherche actif

Le fichier de recherche actif

Ce n'est qu'une ébauche, évidemment, mais les éléments sont tous là. Voyons de haut en bas. Les dossiers de recherche actifs ressemblent à des dossiers normaux, mais peuvent en être visuellement différenciés. Une marque d'icône est probablement le meilleur choix, mais j'ai,choisi une icône de dossier rayée jaune et noir pour en assurer la visibilité. (J'aime bien ce thème visuel pour des dossiers de recherche actifs, mais c'est sans doute personnel).

Notez à nouveau l'absence du widget de la barre d'outils dans la barre de titre. Rappelez-vous que les dossiers de recherche actifs font partie du Finder Spatial, et qu'ils n'ont pas de barre d'outils.

Pour différencier un peu plus les dossiers de recherche actifs de dossiers normaux, la surface de barre d'état a été assombrie. C'est un choix aussi arbitraire que celui de l'icône de dossier zébrée. Je suis sûr que les lecteurs peuvent imaginer quelque chose de plus agréable esthétiquement, et aussi distinctif pour l'apparence. La barre d'état contient une icône d'état "non éditable" (le crayon barré d'un trait) pour indiquer que des items ne peuvent pas être déposés dans des dossiers de recherche actifs.

Tout à fait à droite de la barre d'état, il y a une icône d'état "Occupé", qui est affichée quand le contenu du dossier est mis à jour. J'ai hésité à rajouter cette icône, puisque le principe du dossier de recherche actif est que le contenu se présente seulement comme existant, et ne doit jamais être vu en cours de chargement. Mais si ceci est le but, les contraintes du monde réel (une pose ou une congestion du réseau) font que les résultats ne sont pas toujours affichés instantanément, d'où le besoin d'une forme d'icône d'état.

A côté de l'icône "Occupé", un bouton d'édition avec lequel l'utilisateur peut changer la requête qui est utilisée pour remplir le dossier de recherche actif. Le dialogue de requête ressemblera probablement au dialogue courant "Rechercher...".

Pour finir, le dossier de recherche actif fournit une indication des nouvelles possibilités de méta-données du Finder. Les colonnes de la présentation en liste peuvent être créées pour n'importe quel élément de méta-donnée, et ce dossier de recherche actif a choisi d'inclure une colonne montrant l'appréciation iTunes de chaque fichier MP3.

Cet exemple pose quelques questions. D'abord, qu'est-ce qui définit l'élément de méta-donnée "appréciation iTunes" ? Ensuite, comment le Finder sait-il qu'il faut afficher une petite ligne d'icônes en étoile pour cet élément de méta-donnée ? La réponse à la première question est que les méta-données de fichiers propres à une application sont considérées comme partagées en domaines, comme les identificateurs de paquetages sous Mac OS X (ou en noms de classe sous java). La méta-donnée d'appréciation d'iTunes pourrait être définie par un identificateur du type com.apple.iTunes.song.myrating, par exemple. La réponse à la seconde question, c'est que le greffon par défaut de présentation en liste du Finder est simplement conçu pour afficher des éléments bien connus de méta-données de façon spéciale. (Les développeurs tiers peuvent sous-classer et étendre les greffons de représentation par défaut pour fournir un aspect personnalisé aux éléments de méta-données de leur application).

Le dernier modèle est une vue du browser du Finder.

browser du Finder

Le browser du Finder

Comme je l'ai dit précédemment, c'est en fait une fenêtre en métal brossé, mais cela ne veut pas dire que cela doit obligatoirement être ainsi.

Cette copie d'écran montre une petite fraction des possibilités du browser de Finder développées précédemment qu'il est presque sans intérêt de montrer. Peut-être que je voulais simplement provoquer les anti-métal-brossé ;-)

Quoi qu'il en soit, vous voyez les boutons avant/arrière, la barre d'adresse, et le champ de recherche façon iTunes dans la barre d'outils du browser, le tiroir de pré-visualisation à droite, et la barre d'état en bas. Des absents notables, c'est l'étagère (qui, comme pour le Finder Spatial est principalement définie par son comportement plutôt que par son apparence), toute présentation personnalisée ou barre d'outils de greffons, et la présentation personnalisable en plusieurs vitres du browser de méta-données. J'espère que des artistes en modèles plus accomplis que moi pourront matérialiser les choses plus en détail.