1. Bienvenue
    1. Pourquoi MacPuissanceDix
    2. Comment butiner ?
    3. Conventions d'écriture
    4. Construction du site
    5. hebdo_retro
      1. hebdo 2009
      2. hebdo 2010_S1
      3. hebdo 2010_S2
      4. hebdo 2011_S1
      5. hebdo 2011_S2
      6. hebdo 2012_S1
      7. hebdo 2012_S2
      8. hebdo 2013_S2
  2. A propos d'Apple
    1. 2012 : le bilan d'Apple
    2. Où va Apple
    3. Hommage à Steve Jobs
    4. Où en est Apple ?
    5. Mes vœux pour 2011
    6. La gamme des Macs
  3. Partager l'expérience
    1. Les premiers pas
    2. Télédétection sur micro-ordinateur
    3. L'informatique Pour Tous
    4. Le tournant de l'informatique
  4. De Qui ?
    1. Conseils aux séniors
    2. Conseils aux débutants
    3. Conseils aux basculeurs

Hebdo 2012 (Second semestre)

Au menu de la semaine




------------------- Du 26 Décembre au 2 Janvier 2013

Bonne année

Voici la fin de l'année, et la tradition des vœux pour celle qui vient. Je ne nourris guère d'illusion sur leur efficacité, mais reconnais qu'ils entretiennent des liens qui à notre époque, et malgré Internet, sont plus utiles que jamais. Permettez moi, en conséquence, de vous adresser, chers lecteurs, mes meilleurs vœux de bonne et heureuse année 2013.

Tant que je n'aurai rien de très positif à exprimer à propos de OS X, l'objet de ce site, je vais continuer de rester discret. Après tout, il y a quantité de sites et de bonnes revues qui sont consacrés au Mac, et ma voix n'est pas essentielle. J'ai cependant tenté un bilan d'Apple pour 2012. Vous pouvez le consulter si cela vous chante.

------------------- Du 25 Novembre au 2 Décembre 2012

Les effets de la récente réorganisation de l'équipe dirigeante commenceraient-ils à se faire sentir ? J'ai été agréablement surpris par l'interface utilisateur de iTunes 11. Il n'y a pas que moi, d'ailleurs ; si certains regrettent la mise au placard de certaines fonctionnalités classiques, beaucoup en apprécieront comme moi la nouvelle interface, plus sobre et plus simple.

Certes, l'interface Aqua a perdu ses couleurs : on reste dans des tons gris, ou gris-bleutés ; mais c'est beaucoup plus agréable et sobre que la précédente interface. Et les choses sont plus claires : iTunes redevient une application pour profiter de la musique dont on dispose sur son Mac, et l'accès à l'iTunes Store ne se fait que si on en exprime le désir en utilisant le bouton ad-hoc (à droite dans la barre d'outils) ; et quand on est dedans, le même bouton permet de revenir à la Bibliothèque. Le bouton de gauche de la barre d'outils est celui de votre bibliothèque : un bouton pop-up qui donne accès à la Musique, aux films, aux séries TV, aux livres, aux podcasts, à iTunes U et aux applications que vous avez chargés. Il remplace la barre latérale des versions précédentes d'iTunes. Comme il n'y a plus de barre latérale, les iBidules connectés s'affichent dans des boutons à droite de la barre d'outils. Celle-ci se modifie en fonction du mode d'utilisation choisi (Musique, Films, Séries TV, etc...). Dans la barre d'entête, la fenêtre centrale a perdu l'affichage du spectre musical, mais garde celui du déroulement du morceau joué.

Malheureusement, les options de synchronisation entre un iBidule et le Mac sont toujours aussi confuses et mal foutues ; il est difficile de se rendre compte de ce qui va se passer, sauf à le faire très régulièrement. Les choses ne sont pas assez claires en ce qui concerne le sens de la synchronisation (du Mac vers le iBidule, ou l'inverse). Pour les photos, la synchronisation d'un iBidule vers le Mac doit se faire à l'aide de Transfert d'images ou de iPhoto, alors que iTunes assure la synchronisation dans l'autre sens : c'est idiot !

------------------- Du 5 au 11 Novembre 2012.

Je n'en suis pas encore là, mais moi aussi, j'ai beaucoup perdu de mon enthousiasme pour Apple. La question est de savoir jusqu'où la pente savonneuse va nous emmener. J'ai trouvé la semaine dernière des raisons d'espérer, mais les choses ne vont pas changer du jour au lendemain ; vont-elles changer d'ailleurs ?

En attendant, les choses ne s'arrangent pas sur le Mac, mais Apple n'y est apparemment pour rien : sous Lion avec Safari, j'ai récemment rencontré deux gros problèmes :

1- L'impossibilité d'enregistrer des fichiers PDF téléchargés via Safari.

Le fichier est bien visible sous Safari, mais si vous cherchez à l'enregistrer puis à le lire, le système vous dit que le fichier est corrompu ou illisible, aussi bien par Aperçu que avec Adobe Reader. Quand on rencontre des problèmes de ce genre, il faut interroger Google (can't save PDF in Safari) et on tombe sur une quantité de liens qui témoignent des difficultés rencontrées. J'ai suivi l'un des conseils (disable AdobePDFViewerNPAPI.plugin in /Library/Internet Plug-Ins), et j'ai cru avoir résolu le problème. Mais le lendemain, il resurgissait !

Je me suis finalement résolu à effacer Adobe Reader (10.1) ; il vaut mieux aussi effacer les fichiers correspondants ( AdobePDFViewer.plugin et AdobePDFViewerNPAPI.plugin) qui se trouvent dans le dossier Internet Plug-Ins de la Bibliothèque du système. Puis j'ai réinstallé Adobe Reader XI (11) et la sauvegarde fonctionne correctement (pour le moment). Les fichiers PDF peuvent être relus.

2- La disparition du son sur les vidéo YouTube.

Sur la fenêtre vidéo affichée par YouTube, le haut parleur est barré d'une croix ; vous pouvez visualiser la vidéo, mais vous n'entendez rien ! Même recours à Google (Mac lost sound on Youtube) où les propositions sont très nombreuses. C'est finalement celle-ci que j'ai choisie : elle recommande de supprimer le dossier /Library/Preferences/Macromedia. Là encore, la chose n'est pas évidente, mais elle est plus simple. Il faut aller dans <Macintosh HD<Bibliothèque<Preferences, et supprimer le dossier Macromedia. Pour moi, la chose a bien fonctionné.

Ces problèmes montrent la fragilité de Mac OS X :

Dans les deux cas, il faut intervenir dans la bibliothèque du système. Ces problèmes ne sont pas associés au système, mais à des extensions (plugins) rajoutées par des applications extérieures d'éditeurs peu scrupuleux (Macromedia ou Adobe). Mais il n'est quand même pas normal que Mac OS X (Safari en l'occurrence) y soit si sensible, au point de perdre ses fonctionnalités normales.

------------------- Du 24 Octobre au 4 Novembre 2012.

Je suis resté muet ces dernières semaines dans les colonnes de MacPuissanceDix, parce que je n'avais rien de positif à dire au sujet de Mountain Lion. La goutte d'eau qui a fait déborder le vase a été l'impossibilité de recopier la date dans l'application Mail de Montain Lion. Cela a suffit à me faire abandonner toute tentative d'utiliser Mountain Lion dans mon travail courant.

Mais cette semaine m'a donné des raisons d'espérer : la récente annonce de réorganisation d'Apple m'a rempli d'aise ; exit, Scott Forstall, qui était responsable du développement d'iOS, et ardent partisan de l'interface ornementale (skeuomophic). La tâche de conception de l'interface utilisateur a maintenant été confiée à Jonathan Ive, et on peut espérer que les dérives stupides que j'ai maintes fois critiquées ici vont progressivement disparaitre au profit d'une interface graphique sobre et élégante (comme le sont les machines de Ive) et plus cohérente.

Nous n'échapperons sans doute pas à une fusion à plus ou moins long terme de iOS et de OS X, mais la chose me semble maintenant entre de bien meilleures mains, et on peut espérer que le Mac n'est pas mort... C'est 2013 qui nous le dira.

------------------- Du 27 Août au 2 Septembre 2012.

Du 27 Août au 2 septembre 2012.

Je sais que je rame à contre-courant, mais j'ai finalement renoncé à utiliser Mountain Lion comme OS principal. Pour moi, les avantages virtuels qu'il peut apporter sont loin de compenser les inconvénients et les déboires bien réels qu'il entraîne :

• Depuis un an et demi déjà, j'utilise Mac ZFS comme système de fichiers principal. Il a bien des inconvénients, et notamment l'absence de gestion de Spotlight ; si bien que les recherches de fichiers ne sont pas possibles. Avec le temps, j'ai vu aussi les temps d'accès à certains dossiers devenir plus longs (parfois très longs), si bien que j'entretiens en fait deux systèmes de fichiers : celui de Mac OS X normal (HFS +), qui entraîne aussi, de façon aléatoire et incompréhensible des accès très longs, et Mac ZFS. Je fais régulièrement des sauvegardes de l'un (Mac ZFS) sur l'autre (HFS +), ce qui permet d'avoir une double sauvegarde (Mac ZFS est déjà en miroir sur deux disques), et de recourir à Spotlight quand le besoin se fait sentir.

Mais avec Mountain Lion, Mac ZFS n'est pas encore disponible ! C'est une (très bonne) raison de se passer de Mountain Lion. J'ai aussi évalué la version Zevo Silver (un moment disponible sur le Net) de Ten's Complement. Mais les promesses de Don Brady ne se sont pas encore concrétisées : promis pour l'été dernier, et annoncé en 4 versions de plus en plus puissantes, Zevo en est resté à la première, puis la diffusion en a été stoppée. Maintenant, Tens's complement annonce qu'il a rejoint un diffuseur de solutions de stockage sur SSD, (GreenBytes) qui promet des choses plus concrètes pour la mi-septembre 2012, en particulier une édition communautaire gratuite de Zevo. Nous verrons ce que cela donne...

En fait, les perspectives ne sont guère encourageantes : même si Don Brady finit par faire cohabiter ZFS avec Lion ou Mountain Lion, les dégradations subies par ces deux versions de l'OS X permettent de s'interroger sérieusement sur les bénéfices qu'on pourra en tirer.

• J'ai une autre raison de négliger Mountain Lion pour le moment : quand j'ai voulu accéder à des fichiers Libre Office, Mountain Lion est allé chercher, je ne sais où, une version de NeoOffice que je n'utilise plus depuis longtemps. Et Mountain Lion n'a pas voulu charger la dernière version de Libre Office, qui s'installe pourtant très bien sous Lion (bien que le réglage des préférences de téléchargement d'applications soit fait à "N'importe où").

• Le seul intérêt que je pourrais voir à Mountain Lion est l'accès à iCloud. Mais, pour disposer d'un système de fichiers à plat, associé seulement à certaines applications (à vrai dire, pour le moment, Text Edit), le jeu n'en vaut pas la chandelle. Text Edit a depuis longtemps cessé de constituer mon éditeur de prédilection au profit de JEdit X, qui n'a pas intégré le nouveau modèle de documents d'Apple, et n'est pas reconnu par iCloud. Alors, pour le moment, je m'en tiens (quand j'en ai besoin) à Dropbox.

Tout cela montre à quel point les changements radicaux entrepris par Apple dans OS X rendent la situation inconfortable pour un utilisateur Mac qui n'est pourtant pas un débutant. Je ne sais pas où cela va mener, et pour le moment, je préfère m'en tenir à l'écart.

Si vous avez besoin d'une autre illustration, voyez Les pièges de Lion que j'ai rencontrés cette semaine à l'occasion du téléchargement d'un bouquet de logiciels.

Et puis, bien que MacPuissanceDix n'ait pas vocation à traiter de l'actualité, je ne voudrais pas terminer ce bulletin sans évoquer la victoire sans équivoque d'Apple sur Samsung. Ce n'est malheureusement pas une bonne chose : cela relance, non seulement la bataille des brevets logiciels, qui est tout à fait perfide, mais aussi celle du "look and feel" (l'apparence et le comportement) et menace le statut de l'open source. Doit-on rappeler qu'Apple a bénéficié sans scrupules des travaux du PARC, sans être inquiétée ? C'est une mauvaise nouvelle pour tout le monde, et Samsung n'a pas tort de le clamer.

------------------- Du 19 au 26 Août 2012.

Je ne me suis pas précipité pour découvrir Mountain Lion. J'en disposais pourtant dès les premières pré-versions diffusées aux développeurs, mais le cœur n'y est pas. Je voudrais espérer que John Siracusa ne se fait pas trop d'illusions quand il veut y croire, mais pour ma part, je suis loin de partager cet optimisme.

Depuis Snow Léopard, qui a été la dernière version de Mac OS X à proposer de réelles améliorations (mais surtout pour les développeurs : LLVM, Grand central Dispatch) j'ai vu l'interface utilisateur de Mac OS X s'appauvrir et se rétrécir aux standards de ce que peuvent accepter les iBidules.

• Lion a commencé avec son nouveau modèle de documents, et l'abandon de la commande de menus "Enregistrer sous..." remplacée par une procédure compliquée pour enregistrer un fichier en dehors du dossier courant (il faut dupliquer le fichier !). La déception (le dépit...) sont aussi venus d'applications comme le Carnet d'adresses et le calendrier (iCal), qui abandonnent complètement l'interface Aqua plutôt élégante pour singer d'une façon plutôt maladroite et mal commode les applications correspondantes des iBidules

• On appelle ça une présentation "ornementale", avec un nom anglais savant : skeuomorphic. La chose avait commencé à envahir Mac OS X avant Lion avec Dashboard ou les dernières versions de la calculette. Le skeuomorphisme a (paraît-il) quelques avantages mais aussi de gros inconvénients, et pour ma part, je considère la présentation ornementale comme plutôt infantile.

• Mountain Lion ne fait que poursuivre le chemin pris avec des applications comme les Rappels, les Notes, et Messages qui remplace iChat. L' ironie de John Siracusa à propos de la présentation de Notes en pleine page ne suffit pas à rendre la situation plus supportable : je suis plutôt atterré du stade auquel nous sommes parvenus pour satisfaire une clientèle de débutants et pour singer les iBidules.

• Heureusement, l'interface utilisateur de certaines applications (Mail, Safari) n'a pas subi la même dégradation. Mais la nouvelle présentation de l'en-tête des courriels ne comporte plus la date ; elle apparaît séparément à droite, et ne peut même pas être collée dans le presse-papier. Une dégradation de comportement considérable, qui m'a obligé à revoir profondément ma procédure de gestion des courriels et m'incite à bouder Mountain Lion. Et Safari a perdu la possibilité d'afficher la source HTML d'une page Web. Heureusement, il reste des butineurs plus intelligents, sinon, j'aurais eu beaucoup de mal à traduire correctement l'article de John Siracusa...

Nous ferons par la suite plus ample connaissance avec les aberrations de Mountain Lion, mais nous allons nous arrêter là pour aujourd'hui.

------------------ Du 6 au 12 Août 2012.

Voici la traduction du rapport de John Siracusa sur Mountain Lion que vous pourrez lire à la rubrique "Traductions". J'en dirai moi-même un peu plus sur Mountain Lion dès que j'aurai fait plus ample connaissance avec lui.

Je vous remercie de votre attention.